Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

LE RÊVE D’HENRI

com

1

LA RENCONTRE.

Henri venu de son petit village de Touraine, aux champs de blé d’or en été, de pommiers pour le cidre, ainsi que des champs et des prés accueillant vaches et chèvres, a été recueilli chez sa grande sœur Marie à Paris. Il avait dix-sept ans lorsqu’il a quitté Courcelles-de-Touraine. Il cherche un emploi de plongeur ou de guitariste dans les casinos et les cafés parisiens. Lorsqu’il n’a rien, il joue dans la rue.

Chez Marie, dans le coin du séjour, les posters de Liam et Jean Ferrat chantent sous les lumières d’un plateau de théâtre. Ces images, sur le mur, font rêver le jeune Henri. Ces posters sont les stars de la famille ! Seulement, Henri, lui, ce n’est pas de rencontrer leur star préférée qui le guide, mais de vivre comme eux.

Il croyait devenir une vedette, une star en « montant à Paris». Il est né à Courcelles-de-Touraine. Un petit village noyé dans la campagne, loin de tout. Trois rues principales, le dessert. La mairie, l’église, vivent toujours. L’ancienne école est vide, avec ses deux classes. Son village depuis son adolescence, il ne le, fréquente que très rarement. À Tours, il préférait fréquenter les lycéens citadins. Car il voulait devenir célèbre. Son rêve, être un chanteur à tub, comme il se plaît à dire.

Cinq ans plus tard, Henri est dans la rue, il chante accompagné de sa guitare et son harmonica sur le trottoir. Il vit du produit de sa quête. Puis il quitte Paris pour se fondre dans la ville de Bordeaux. Là au moins personne ne le connaît, il peut repartir à zéro.

Sa sœur ne peut plus assurer sa subsistance. Ses parents n’étant plus de ce monde, il a vécu chez sa sœur, obligatoirement, tout au moins c’est ce qu’il avait cru.

Les parents d’Henri ont eu un accident de voiture, en allant en vacances à Jard-sur-Mer le pays de leur origine. Ils voulaient retrouver les traces de leurs ancêtres. Car, la Révolution française les a fait fuir. Ils ont échappé à la politique de la terreur, au massacre, aux viols, à l’incendie de leur village et de leur récolte. Ce fameux génocide vendéen non reconnu par l’État français.

Maintenant, Henri est seul, personne pour le soutenir. Il sait que dans ce monde l’argent est roi! Seulement, il n’avait pas compris, lorsque sa sœur au bord de l’expulsion, eut le courage pour se résoudre son problème de le mettre dehors.

Il la hait pendant un certain temps, avec les années, de petits boulots en concert sur le trottoir, il a enfin compris. Il regrette son manque de courage, il s’amusait beaucoup. Dépensait tout son argent au plaisir, de concert en concert, de restaurants au café-théâtre. Il ne participait pas à la vie du foyer de sa sœur. Sa nourriture, son linge de maison, pour lui c’était gratuit, il trouvait cela normal! Aujourd’hui, il réalise l’énormité de son égoïsme, de sa désinvolture, qui a conduit sa sœur non seulement au bord de l’expulsion, mais le pire conduit au divorce.

Depuis Henri est à Bordeaux, il a renoué avec Marie sa chère sœur. Ils s’écrivent régulièrement Sa boîte postale, est tenus par une association pour les S.D.F. C’est son trésor. À Bordeaux, il cache sa honte. C’est ainsi qu’il y rencontre la chance de sa vie, Ryan, un étudiant parisien né à Montpezat d’Agenais.

Ryan aime écouter la voix grave de ce chanteur à romance mélancolique. C’est triste et pourtant plein d’espoir. Il vient voir Henri le vendredi soir, quelquefois le samedi matin. Le Week-End Ryan retourne à Montpezat d’Agenais chez ses parents.

(à suivre)

LE RÊVE D’HENRI
Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
F
une belle histoire qui commence
Répondre
M
Merci mon amie, j'espère que la suite te plaira.