Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Les polices du cygne

com

Un long cou blanc musclé,

En forme de Z,  Si en colère,

Ou bien un ? Lever fièrement,

Surmonté d’un e inversé,

Tout de blanc vêtu,

Avec ses lunettes noires,

Observe-les alentours.

Il veille sur le cygne aux,

Faisant la toilette avec son =,

Orange lui aussi au contour noir,

Il parcourt le lac à travers les nénuphars,

Sur cette eau miroitante sous le soleil,

Sécurisant bébé sur le D renversé,

Il déploie, deux G, sur les côtés,

Le L,  redressé droit comme un I, 

À l’arrière levé comme un pont-levis.

Ce soir, il n’y a pas le chant du cygne.

Pas plus que la mort du cygne,

Car ils ne sont pas des signaux,

Mais des beaux cygnes aux.

Telle une maman, elle les protège.

 

Monique Isope Macalou

Chapitre 63

dans: Les souvenirs et méditation

Les polices du cygne
Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article