Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Saint Benjamin de Perse & Saint Jonas de Kiev

Saint Benjamin de Perse &  Saint Jonas de Kiev

Bonne Fête aux :

Benjamin: Ben, Benjamine, Benny, Yasmine

Acace

Aldo

Balbine

Dicton

À la St-Benjamin, le mauvais temps prend fin.

 

Les Saint(s) du jour

 

St Jonas de Kiev, métropolite de Moscou († 1461)

Bse Natalia Tułasiewicz, laïque et martyre (1906-1945)

St Benjamin, diacre et martyr († v. 422)

Ste Balbine, vierge romaine et martyre († avant 595)

St Agilolf, évêque à Cologne († v. 751)

St Guy (Guido), abbé en Émilie-Romagne († 1046)

Bienheureuse Jeanne de Toulouse, carmélite tertiaire au XIVe s.

Bienheureux Bonaventura Tornielli, prêtre o.s.m. († 1491)

Bienheureuxx Christopher Robinson, prêtre et martyr (1568-1598)

 

Saint Benjamin

Diacre, martyr en Perse ( 401)

Le prénom, d'origine biblique, signifie « fils de la main droite » ou de bon augure.

Benjamin de Perse Diacre et martyr en Perse. A la suite d'une provocation de l'évêque de Ctésiphon en Perse qui avait perdu la raison et qui détruisit un temple païen, le roi Yezdigerd déclencha une cruelle persécution de trois années. Benjamin fut arrêté parce que sa prédication convertissait beaucoup de mages adeptes du dieu Soleil. Il fut soumis à la torture et condamné à mort pour avoir préféré adorer le Christ plutôt que le soleil, son éclatant symbole.

Illustration provenant du site de l'Église orthodoxe macédonienne - archidiocèse d'Ohrid - en macédonien et en anglais

À Argol en Perse, vers 422, saint Benjamin, ne cessait de prêcher la parole de Dieu. Sous le roi Bahron V, on lui enfonça des roseaux aigus sous les ongles et il fut empalé sur ordre du roi sassanide.

« L'origine de la dynastie remonte à un certain Sassan (v.180) et c’est de lui que sera tiré le nom de Sassanide »

Saint Jonas de Kiev

 Métropolite de Moscou

Jonas, métropolite de Moscou et Thaumaturge de Toute la Russie, naît dans la ville de Galich, dans une pieuse famille Chrétienne ; le père s'appelait Théodore.

Le jeune homme reçut la tonsure monastique dans un des monastères de Galich alors qu'il n'avait que 12 ans. De là, il partit pour le monastère Simonov de Moscou, où il accomplit diverses tâches durant nombre d'années.

Un jour, saint Photius, métropolite de Moscou, visita le monastère Simonov. Après le Moleben [office d'intercession et d'action de grâce], il bénit l'archimandrite et les frères, et aussi souhaitât bénir les moines qui étaient dans les divers services du monastère.

Lorsqu'il parvint à la boulangerie, il vit Jonas dormant, épuisé par son travail. Saint Photius ne dit rien qui put le réveiller. Il bénit le moine endormit et prédit à ceux présents que ce moine serait un grand hiérarque de l'Église Russe, et qu'il guiderait nombre de gens sur le chemin du Salut. La prédiction de saint Photius s'accomplit. Nombre d'années plus tard, Jonas fut fait évêque de Ryazan et Murom.

Photius mourut en 1431. Cinq ans après sa mort, Jonas fut choisi comme métropolite de toute la Russie, pour sa vie vertueuse et sainte. Le métropolite nouvellement élu fit le voyage de Constantinople afin d'être confirmé comme métropolite par le patriarche Joseph 2 (1416-1439). Peu avant cela, l'abominable Isidore, un Bulgare, avait déjà été établit comme métropolite. Ayant effectué un bref séjour à Kiev et Moscou, Isidore vint au Concile de Florence (1438), où il embrassa le catholicisme-romain. 

Un Concile des hiérarques Russes et du clergé déposa le métropolite Isidore, et il fut forcé de fuir en secret vers Rome, où il mourut en 1462.

Jonas fut unanimement choisit comme métropolite de toute la Russie. Il fut consacré par les hiérarques Russes à Moscou, avec la bénédiction du patriarche Grégoire 3 de Constantinople (1445-1450). C'était la première fois que les évêques Russes consacraient leur propre métropolite : le 15 décembre 1448.  C'est avec un zèle pastoral qu'il guida son troupeau vers la vertu et la piété, répandant la Foi Orthodoxe par la parole et les actes.

En 1451, les Tatars firent une progression inattendue vers Moscou; ils brûlèrent la région avoisinante et préparèrent un assaut sur la ville. Le métropolite Jonas mena une procession le long des murs de la ville, suppliant Dieu dans les larmes, afin qu'Il sauve la ville et le peuple. Voyant que le moine Antoine du monastère Chudov était mourant, lui qui était connu pour sa vie vertueuse, Jonas dit : « Mon fils et mon frère Antoine! Prie le Dieu Miséricordieux et la Toute-Pure Mère de Dieu pour la délivrance de la ville et de tous les Chrétiens Orthodoxes. » L'humble Antoine répondit, “Grand hiérarque! Nous rendons grâce à Dieu et à Sa Toute-Pure Mère. Elle a entendu votre prière et a prié Son Fils. La ville et tous les Chrétiens Orthodoxes seront sauvés par vos prières. L'ennemi s'enfuira bientôt. Le Seigneur a obtenu que moi seul soit tué par l'ennemi. ” A peine avait-il dit cela, qu'une flèche ennemi frappait l'Ancien.

La prédiction de l'Ancien Antoine se réalisa le 2 juillet, lors d'une Fête de la Mère de Dieu. La confusion éclata parmi les Tatars, et ils s'enfuirent dans la peur et la terreur. Dans sa cour, Jonas bâtit une église en l'honneur de la Mère de Dieu, pour commémorer la délivrance de Moscou de ses ennemis.

Jonas meurt en 1461, et des guérisons miraculeuses commencèrent à avoir lieu sur sa tombe.

En 1472, les reliques incorrompues du métropolite Jonas furent découvertes et placées dans la cathédrale de la Dormition du Kremlin.

Un Concile de l'Église Russe en 1547 établit la commémoration de saint Jonas, métropolite de Moscou.

En 1596, le patriarche Job rajouta saint Jonas à la Syntaxe des hiérarques de Moscou.

Source principale : histoire-russie.fr/icone/saints (« Rév. x gpm »).    

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article