Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Tomas Tranströmer:

Tomas Tranströmer:
Tomas Tranströmer:

Tomas Tranströmer: le Prix Nobel de littérature 2011 est mort

Le poète suédois Tomas Tranströmer, lauréat du prix Nobel de littérature en 2011, est mort, jeudi 26, des suites d'un accident vasculaire cérébral. Agé de 83 ans, il s'est éteint dans un hôpital de Stockholm.

Né le 15 avril 1931

Décédé le 26 mars 2015 (à l'âge de 83 ans)

Tomas Tranströmer est un poète suédois, né le 15 avril 1931 à Stockholm et mort le 26 mars 2015 dans la même ville. Il a rédigé une quinzaine de recueils en cinquante ans d’écriture. Poète contemporain suédois le plus renommé et le plus traduit, il a reçu de nombreux prix, dont le prix Nobel de littérature en 2011.

 

Tomas Tranströmer nait le 15 avril 1931 à Stockholm. Il est élevé par sa mère, institutrice, après le départ précoce de son père, rédacteur. Il sera marqué toute sa vie durant par le personnage de son grand-père, pilote côtier, auprès duquel il passe ses vacances dans l'Archipel. Il parlera notamment de lui dans ses Baltiques.

 

Dans les années 1950, il fut un ami proche du poète Robert Bly, qui traduisit son œuvre en anglais et participa largement à sa renommée dans les pays anglo-saxons. Il partage son temps entre son appartement du quartier de Södermalm à Stockholm et sa résidence d'été sur l'île de Runmarö où il vit à l’écart du monde et des médias. À 23 ans, il publie son premier recueil intitulé 17 poèmes, qui paraissent chez Bonniers, le plus grand éditeur suédois, qui qualifiera cette œuvre comme étant « une analyse permanente de l’énigme de l’identité individuelle face à la diversité labyrinthique du monde ».

Il décroche en 1956 un diplôme de psychologue, puis est embauché par l'université de Stockholm avant de s'occuper de jeunes délinquants à partir de 1960. Très engagé socialement, il s'occupera durant toute sa carrière de handicapés, de toxicomanes ou de condamnés à des peines de prison, tout en écrivant ses poèmes en parallèle. Même lorsqu'il devient un poète reconnu, il continue de travailler, et ne publiera donc que peu de recueils (quinze en plus de cinquante ans d'écriture). Il est psychologue de profession jusqu'en 1990, date où il a été victime d’une attaque cérébrale qui l'a laissé en partie aphasique et hémiplégique. Il ne parlera plus qu'avec difficulté, et ne jouera du piano plus que de la main gauche, car la droite ne fonctionne plus, mais toujours quotidiennement. Il a néanmoins publié encore trois recueils depuis lors dont les 45 haïkus de La Grande Énigme (Le Castor Astral, 2004), grâce à la complicité de sa femme Monica (avec qui il a eu deux filles, Emma et Paula). Il continue également à participer à des rencontres littéraires, pendant lesquelles on peut l'entendre jouer du piano. En France, le Castor Astral et Jacques Outin, son traducteur, s’attachent depuis de nombreuses années déjà à faire connaître son œuvre poétique.

Sans être un auteur chrétien, il a participé à une nouvelle traduction de la Bible en suédois, initiée par la société biblique suédoise. Dans cette traduction, il a rédigé les Psaumes.

En 2013, Tranströmer fait partie des signataires, en compagnie de plusieurs écrivains dont quatre autres prix Nobel (Günter Grass, Elfriede Jelinek, J.M. Coetzee et Orhan Pamuk), d'un manifeste contre la société de surveillance et l'espionnage des citoyens orchestré par les États.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
F
tu en connais du monde
Répondre
M
pas spécialement, c'est au gré de mes lectures que j'ai pu l'apprécier.