Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Messieurs et Mesdames les gouvernants

Messieurs et Mesdames les gouvernants
Messieurs et Mesdames les gouvernants
Messieurs et Mesdames les gouvernants

Les banques sont souvent ric et rack, cependant nous leur faisons confiance.

Pourtant elles sont plutôt genre fric frac, toujours partenaire dans l’alliance, tout au moins c’est ce qu’elles veulent nous faire croire. Leurs jugements sont implacables, elles sont la matraque pour l’espérance, ou la délinquance le traitement est idem.

Les actionnaires jouent la connivence, bien sûr ils parient et font cric-crac!

Sont-ils intelligents avec leurs défiances ? Peut-être, mais pourquoi tant de problèmes, à ceux qui leur font confiance ?

Ils nous parlent d’intérêts, bénéfice si l’on place notre argent ou patatras se sont des agios, des taux d’intérêts progressifs dans le cas contraire.

Des prélèvements sous surveillance, pas surveillé évidemment. L’indigent est qualifié de miteux, ce n’est que des pièces négligeables.

Ces banques qui gèrent nos comptes, dansent avec les mots, les chiffres. Pour le simple client, c’est la valse des mots. Pour eux, une véritable avalanche.

L’institution des comptes en ligne est une formidable avancée technologique, elle simplifie la vie. C’est vrai, pour les initiés, mais avez-vous pensé à ceux qui ont des difficultés ?

Pour lire son relevé en ligne, de son compte en ligne. Est-ce une avancée technique, pour une ou plusieurs catégories de misérables ? Car les misérables du dix-neuvième siècle ne sont plus du passé. Ils sont là, de plus en plus nombreux. Ceux, qui restent dignes, ne sont pas visible, pourtant ils sont présents, dans l’ombre quelquefois, près des administrations.

Les pauvres ne peuvent pas se payer l’informatique, pas même un IPad, un téléphone portable tout simple à carte est un luxe pour eux, et c’est leur moyen de cacher leur indigence, car c’est ainsi qu’ils le ressentent. C’est ceux-là qui ont besoin de secours.

Il y a aussi d’autres personnes que l’on ne voit pas, ils sont nos voisins, nos collègues, les parents des amis de nos enfants, et l’horreur, des membres de notre famille. Cela concerne aussi les personnes âgées, beaucoup d’entre elles ne peuvent s’adapter. Pas forcément pour des raisons financières, parfois pour des raisons de santé, mais également par un petit niveau d’études.

Les illettrés sont des laissés-pour-compte !

Enfin, tous ces mots, qui nous semblent simples à nous, et qu’il leur faut emmagasiner péniblement.

Achat

Agios

Assurances

Carte bancaire

Chèque

Compte épargne

Crédit consommation

Découvert

Epargne

Espace carte prépayée

Financer vos projets

Frais d’émission

Frais d’intervention

Investissement

Livret

Paiement

Placement

Pourcentage

Prêt

Prévoyance

Références

Retrait DAB

Taux

Trésorerie

Versement

Virement

Votre compte

Votre contrat

Chaque mot est pour eux une feuille dans cette forêt de mots. Ils sont  dans une jungle, qui leur est inconnue.

Seuls les privilégiés peuvent comprendre leur compte en ligne. Mais au fait, qui sont ces privilégiés ? Ceux qui savent compter, lire, écrire ? Ceux qui ne sont pas en échec scolaire ? Ceux qui sont  au minimum de la petite classe moyenne ?

Alors messieurs et mesdames les gouvernants, vous voulez que tous les habitants soient informatisés.

Vous avez une imagination débordante, pour votre bien-être personnel. Pourquoi ne la mettez-vous pas au service de vos électeurs.

Vous faites d’une pierre deux coups avec votre loi sécurité. Par la voie de vos services administratifs, vous  pourfendez vos administrés. Ils imposent les messageries électroniques progressivement ainsi :

 

Par les mails vos services de sécurité savent ce que font les habitants de la France. Un bon prétexte la sécurité de nos vies, la cause, les attentats ! C’est une bonne idée, nous craignons tous pour la vie de ceux qui leur sont chers,  si ce n’est pas pour la nôtre. N’y aurait-il pas d’autres  voies sécuritaires à rechercher ?

Mais cette idée vous permet de ne pas  être accusé de soviétisation.

Lorsque vous imposer l’informatique avez-vous pensé à ceux qui ne peuvent pas avoir l’informatique ?

Dans vos administrations l’informatique est de mise, mais qui  ce  souci  de ce problème dans vos services ? Qui se soucie et se saisit de ces graves difficultés parmi vous ? Pourtant vous êtes élus également par tous ces petits que vous méprisez, sans que vous, vous en rendiez compte ! J’ose espérer l’évidence, avec vos sourires, vos poignées de main, pour endormir les électeurs.

Vous égalisez l’éducation au plus bas niveau, avec l’apparence d’égalité çà passe. Peu de personnes réagissent.

Beaucoup de nos jeunes écrivent la langue française comme sur leurs mails. En supprimant : le latin et le grec ancien, vous aggravez le problème, ce sont les bases de la langue française. L’arabe, l’allemand, l’espagnol et l’anglais sont des langues ajoutées à notre grammaire. Sûre qu’elles sont très importantes en secondaires et facultés. En primaire aussi, il suffit d’avoir un aperçu de ces langues, pour  permettre la compréhension de notre langue, et le pourquoi, ils doivent apprendre les langues mortes et les vivantes dans le secondaire.

Nos  jeunes en sortant du primaire, devraient  avoir les bases de la lecture, de l’écriture et du calcul, ainsi que l’histoire de notre pays, et les comportements du bien vivre en société. Savoir lire c’est bien, comprendre la lecture c’est mieux.

L’informatique est un outil merveilleux, seulement pour certaines personnes elles ne peuvent y accéder. Que ce soit pour des raisons financières ou encore parce qu’il leur est impossible de l’aborder intellectuellement. Certes, la technique c’est beaucoup amélioré.  Nos PC se sont simplifiés depuis trente ans !

Pourtant, nos anciens, ceux qui n’ont qu’un niveau minimal, non ni les moyens financiers, ni les moyens d’adaptations.

Un sans domicile fixe même s’il a les capacités intellectuelles. Il ne pourra pas l’acquérir, pas seulement financièrement, mais surtout pour sa propre sécurité, la rue c’est la jungle pour eux.

Il y a des handicapés où cela leur sera impossible intellectuellement, pourtant ils travaillent dans des emplois simples.

Certains employés ont des raisons tout aussi valables que les précédents, ils ont des métiers éreintants, peu rémunérés, les cours du soir sont pour eux souvent onéreux et surtout la fatigue, et les horaires de travail sont chimériques pour eux. Presque analphabète ils ne pourront y accéder à cette informatique, à cette nouvelle forme de gestion de la vie.

Ma crainte, c’est de voir la France devenir comme dans certains pays :

Trois sortes de pauvres, c’est-à-dire des castes de travailleurs, aux droits égaux en apparence,  mais inaccessibles pour eux.

 De ce fait ce seront  des êtres pour les bidonvilles cachés dans les bois.

C’est cela,  l’avenir que vous préparez à notre France, si vous continuez sur votre lancée.

 

17 mai 2015

Monique Macalou

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article