Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Ste Madeleine-Sophie Barat, Ste Sophie de Rome,Ste Nadège

com
Ste Madeleine-Sophie Barat, Ste Sophie de Rome,Ste Nadège

Bonne Fête aux Prénoms fêtés le :

Les : Sophie

Sainte Sophie de Rome est fêtée le 25 mai en occident et le 17 septembre en orient.

Mais aussi les : Saphia, Sofi, Sofia Sofiane Sonia Sophia

Prénoms fêtés également :

Sonia

Nadège

Vera

Espérance

Mais aussi les : Nada Nadia Nadiège Nadine

25 mai, Fête Locale pour l’église Occidentale

17 septembre pour les églises d’Orient

Sainte Nadège

Vierge et martyre à Rome (2ème s.)

En slave, 'nadiejda' veut dire 'espérance'.

Vierge et martyre à Rome avec sa mère Sophie et ses deux sœurs.

Véra (= Foi), Liubbe (= Charité) seraient ses sœurs et Sophia ou Sonia (= sagesse) leur mère.

..

Sainte Madeleine-Sophie Barat

 

Fondatrice de l'Institut des Sœurs du Sacré-Cœur (✝ 1865)

Son père était un petit vigneron de la Bourgogne à Joigny. Elle reçut sa formation de son frère prêtre qui avait onze ans de plus qu'elle et qui était un homme étrange. Il lui apprit à fond le grec et le latin, ne lui passait rien, la giflant à l'occasion, lui interdisant toute effusion du cœur et toute récréation. A vingt ans, elle arrive à Paris.Madeleine-Sophie BaratHeureusement, elle y rencontre un père jésuite, le père Varin qui la sauve en devenant son père spirituel. Il rêvait d'un institut voué à l'éducation chrétienne des jeunes filles du "monde", de la noblesse et des bourgeois enrichis. Avec elle, dès l'année suivante, les Dames du Sacré-Cœur comme il les appela, eurent un pensionnat à Amiens en Picardie. En 1815, l'institut reçut ses constitutions, calquées sur celles des jésuites. En 1850, l'institut possédait soixante-cinq maisons en France et à l'étranger. C'était une éducatrice à qui il suffisait de faire le contraire de ce qu'elle avait subi de son frère: "épanouir et libérer les âmes au lieu de les tyranniser et corseter".
Elle a été canonisée par Pie XI en 1925.
<- Illustration - Site des Religieuses du Sacré-Cœur de Jésus 

Une Bourguignonne - Une femme courageuse, à la foi vive, à la culture peu commune, ouverte aux besoins de son temps - fondatrice de la Société du Sacré-Cœur... 
et "...
Madeleine-Sophie passe son temps sur les routes pour fonder et visiter..."
 
À Paris, en 1865, sainte Madeleine-Sophie Barat, vierge, qui fonda la Société du Sacré-C
œur de Jésus et travailla beaucoup pour la formation chrétienne des jeunes filles.

Sainte Sophie de Rome

martyre (2ème s.)

Sophie, dont le nom signifie Sagesse (Sophia en grec) avait trois filles que l'on connaît sous les noms grecs ou slaves: Pistis ou Véra (Foi), Elpis ouNadedja (Espérance), Agapé ou Lioubova (Charité).

 sainte Sophie de Rome et ses fillesLa métaphore est transparente: c'est la Sagesse divine qui engendre dans le cœur des chrétiens les trois vertus théologales que sont la foi, l'espérance et la charité. Pour en revenir à Sophie, elle est une mère admirable, émule de la mère des sept martyrs du second livre des Maccabées. Elle aurait encouragé ses trois filles à subir le martyre sous la persécution d'Hadrien. Cette légende, probablement fondée sur un événement historique, a connu une grande popularité à Rome au second siècle. Les martyrs anonymes ne manquaient pas, quand on les voyait entrer dans l’arène, inflexibles disciples du Christ, refusant d'offrir l'encens aux dieux, venant d'où on ne savait et souvent de loin, sortis des prisons pour être jetés aux bêtes ou aux jeux cruels du cirque. On leur donnait un nom: Barbara, une barbare, Christian, un chrétien, René, un rené par le baptême. Les basiliques orientales dédiées à Sainte Sophie se réfèrent cependant, non à cette mère héroïque, mais à la Sagesse Divine (Sophia) qui est le Christ.
Elle est fêtée le 25 mai en occident et le 17 septembre en orient...

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article