Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Sur le banc des préjugés

com
Sur le banc des préjugés
Sur le banc des préjugés

Sur le banc des préjugés

On m’a dit Untel est au :

Cinéma Organisé Nutritionnel

D’autre font allégation d’un :

Courier Optimal Obtempérer

Je veux bien les entendre

Mais qui sont-ils ces responsables?

Ceux qui subissent le malheur,

Ou celui qui régente les lois ?

Sur quel critère se base-t-on ?

Le nôtre bien sûr !

Est-il plus intelligents ?

Ce fait-on une autocritique ?

Est-ce au vu de notre réussite ?

Mais de quelle réussite, nous parle-t-on !

Celle qui écrase son prochain ?

Oui mais, qui est ce fameux prochain ?

Serait-ce l’indigent ?

Ou bien serait-il un obligeant ?

S’agit-il de la ruse d’une Hyène ?

Ou celle du respect de l’autre !

Quel crédit lui donnerait-on ?

Si dans cette banque de mot,

Seules les nèfles banquent!

Sur ce banc des préjugés

Ce n’est pas ce que l’on imagine

La victoire souvent éphémère

Se comporte en une super mégère

Elle s’obstine dans la gestion des congères

Elle loge dans la même enseigne ses congénères

Elle mène tous son monde à la perte.

Elle n’écoute que sa propre vanité.

Cette vanité sa conseillère

Cet orgueil dans la serpillère

Des supérieurs de la chatière

Jetant ainsi la litière

Dans l’égout du cimetière.

Le mépris est à l’envers

Des valeurs humanitaires.

L’humanitaire n’est pas pervers

Elle est même salutaire.

Les nèfles aiment la foire

Ils lèvent les civières

Ils agitent leurs œuvres illusoires

N’étant que dédain et déboire.

Le Crédit n’est plus de mise

L’Officine n’est plus en remise.

Les Nèfles sont là dissimulatrices,

Elles font grâce au banc des préjugés,

C’est l’enfer pour celui qui se s’y enferre.

Monique Macalou

Modifié et corrigé le 25 juin 2015

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article