Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Cocorico ! Songes d’un vendredi

Cocorico ! Songes d’un vendredi

Cocorico cri mon réveil il n’est plus temps de dormir !

En baillant je me souviens de ce songe à endormir,

Quel vendredi me dis-je ! Je dois m’arrêter de gémir !

En me rappelant mon entretient avec ce Casimir.

De l’au-delà, j’ai pu admirer le futur sous un cachemire.

 

Ce jour de la semaine est particulier

Christ nous a donné sa vie terrestre,

Il est l’agneau sacrifié du vendredi.

 

Il ne sera pas dit qu’aux mépris,

De la foi d’autrui il serait médit,

De nos prérogatives à notre crédit.

 

De toutes ces affaires prédites

Les fausses qui discréditent.

Les vraies espérances s’accréditent,

La Parole d’une objectivité inédite,

Sont peu dans la mémoire interdite.

 

Certains hauts dignitaires habitent

Dans ces  Ministères et les acquitte,

Ils mentent, volent, décapitent.

C’est le mystère de l’Aphrodite

Leur espérance sera déconfite.

 

Hier, quelques-uns étaient intouchables

Aujourd’hui  ils deviennent vulnérables

Aucun d’entre eux n’a été charitable.

 

Ils s’imaginent être des gens louables

Ils sont tous tellement semblables.

Qu’ils sont prévisibles ces abominables.

 

Tous ces gens venimeux sont corvéables !

Leurs bêtises les font d’irrémédiables,

Serviteurs de leurs propres déchets incurables.

Désormais ils ne pourront être improfitables,

Puisque l’horreur en eux est condamnable.

 

En faussaire, ils ont professé la Faux,

Un vendredi  de prière sur l’échafaud,

Ils aperçoivent la réalité de leurs défauts.

Cet éclair  leur sera salutaire, dieu sans faut,

Le pardon du vendredi est semblable au tuffeau.

 

Monique Macalou

9 mars 2015

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
B
un regard pertinent sur notre monde
Répondre
M
Merci Bernieshoot