Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Poème prophétique ?

Poème prophétique ?
Pourquoi n’avons-nous pas écouté la Voix ?

Le jour où nous, nous en sortirons.
Le soleil sera si haut, nous brûlerons.
Les arbres, l’herbe, les fleurs,
Aiment et craignent ses chaleurs.
L’alizé caresse les cheveux trop secs.
Le héron, ce pêcheur fier au long bec.
Le chant des oiseaux l’accompagne.
Au-dessus du lac de notre campagne.
Il va à son retour vivre en bon larron,
Il en sera ainsi lorsque nous sortirons.

Un jour, Il n’y aura plus d’ombre.
Les tracas se feront dans les décombres.
Des séismes se produiront sur le retour.
La montagne de l’univers au détour.
Elle éclatera dans la douleur du monde.
L’accouchement transformera la mappemonde.
D’abord elle éternuera aux heures sombres
Toussera aux heures suivantes vers ce nombre
Déterminera le temps explosif du pouvoir
Pour enfin cracher le feu de son savoir.

La tendresse mutée voilée derrière les larmes.
Retrouve l’unité en laissant les armes.
Dans la cité elle s’abrite sans être dépassée.
Elle cherche l’harmonie d’un certains passé.
Les félins rôdes impuissants devant l’amour
Les faibles gagnent dignement avec humour,
Sur cette basse-cour aux regards dépassés.
Comme des lycaons amis d’un autre passé.
En estivants prisonniers des évènements,
Ils s’interrogent bien trop tardivement.

Pourquoi n’ont-ils pas écouté la Voix
Celle qui est parvenue sur la voie
De l’amitié sincère respectueuse.
Celle qui dirige la ligner affectueuse,
L’amour, la pitié accompagnent le partage.
Quelquefois l’effroi, et l’entraide au routage.
Entraine per inadvertance la joie dans le malheur.
La victoire par l’espérance ne sera pas un leurre.
La question lancinante des cris nous envoie,
Pourquoi n’avons-nous pas écouté le Voix ?

Monique Macalou
7 juillet 2015

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article