Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

ça s'est passé un... 31 août

com
ça s'est passé un... 31 août

31 août 1801 : Le décret Chaptal met en place les musées français

À la demande du Premier Consul Napoléon Bonaparte, le ministre de l'Intérieur Jean-Antoine Chaptal publie un arrêté le 13 fructidor an IX (31 août 1801) en vue d'instituer quinze musées dans autant de grandes villes françaises.

Du fait de la nationalisation des biens du clergé et des émigrés, ainsi que des rapines des armées révolutionnaires à travers l'Europe, le gouvernement de la République est débordé par des œuvres d'art dont il ne sait que faire. Le musée du Louvre, de création récente, ne peut toutes les recevoir.

Chaptal propose de les répartir entre chacune des villes concernées des lots tels que « chaque collection présente une suite intéressante de tableaux de tous les maîtres, de tous les genres, de toutes les écoles ». Le 1er septembre 1801, paraît un autre décret qui impose aux villes de préparer à leurs frais « une galerie convenable » pour recevoir lesdites œuvres. Ainsi vont naître les musées des beaux-arts de Lyon, Marseille, Bordeaux, Toulouse, Genève (annexé à la France)...

31 août 1846 : Découverte de Neptune

Le 31 août 1846, l'astronome et mathématicien Urbain Le Verrier présente un rapport à l'Académie des Sciences où il démontre par le calcul l'existence d'une nouvelle planète, Neptune. « M. Le Verrier vit le nouvel astre au bout de sa plume » commente avec admiration François Arago.

Le temps des Révolutions François Arago

(26 février 1786 - 2 octobre 1853)

François Arago (26 février 1786, Estagel, P-O - 2 octobre 1853, Paris)

Aîné d'une famille de propriétaires terriens, François Arago est un remarquable exemple d'ascension par le mérite. À dix-sept ans, il entre à Polytechnique non sans éblouir son examinateur, le physicien Gaspard Monge.

Après des mesures de longitude en Catalogne qui lui valent la prison et des aventures singulières, il devient à 23 ans astronome à l'Observatoire de Paris dont il prendra la direction de 1843 à sa mort.

Admis dans le même temps à l'Académie des Sciences avec une dispense d'âge, il s'attache à promouvoir les jeunes talents. Il s'illustre aussi par ses recherches dans l'optique et l'électromagnétisme en collaboration avec André Marie Ampère.

Après la mort de son épouse en 1829 et l'avènement de Louis-Philippe 1er, il s'engage en politique. Élu député des Pyrénées-Orientales puis de Paris, il siège à l'extrême-gauche et se fait le champion de l'innovation industrielle.

Après la Révolution de Février 1848, il entre au gouvernement provisoire de la Seconde République comme ministre de la Marine et de la Guerre. Avec Victor Schoelcher, il fait voter l'abolition de l'esclavage.

Il préside brièvement le gouvernement républicain (Comité exécutif) du 5 mai au 28 juin 1848 et renonce à la vie politique après le coup d'État du 2 décembre 1851 de Louis-Napoléon Bonaparte et l'avènement du Second Empire.

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article