Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Saint Gilles et les Saints 1er septembre

com
Saint Gilles   et les Saints 1er septembre
Saint Gilles   et les Saints 1er septembre

Mardi 1 septembre 2015

 

Bonne Fête aux :

Gilles

Gelly, Gil, Gilia, Gilian, Giliane, Gillette, Gilliane, Gillone, Gillou, Gilly

Douceline

Douce, Doulce, Dulcine, Satine

Josué

Joshua

 

Saint Gilles

Saint Thaumaturge :

Invoqué aussi pour résoudre les cas désespérés

Invoqué pour les maux de ventre et les peurs des enfants

Saint-Gilles est le patron : autre source.

 Des mendiants, des personnes souffrant d’un cancer, d’épilepsie et de maladie mentale, des personnes handicapées, pauvres ou souffrant d’une malformation physique.

Il est invoqué contre la peur du noir et de la nuit et pour obtenir la guérison d’un cancer du sein. Il est aussi le protecteur des arbres et des forêts.

Dicton :

S'il fait beau à la Saint-Gilles, Cela durera jusqu'à la Saint-Michel.

 

Ermite près de Narbonne, en Septimanie ( 720)

 

D'origine grecque, Gilles (Aegidius) vécut en ermite dans les forêts près de Nîmes dans le Gard où il fonda une abbaye qui prit son nom: 30800 Saint Gilles du Gard. Sa popularité lui vint de ce que le monastère, construit dès le VIe siècle, se trouvait sur l'un des itinéraires de Rome à Compostelle. Les pèlerins s'y arrêtaient et chantaient les louanges de saint Gilles à leur retour dans leur pays. Saint Gilles et la biche

Illustration: Saint Gilles et la biche - partie du tableau d'un artiste inconnu appelé le 'maître de Saint Gilles', XVe? Siècle.

Ermite près de Narbonne, en Septimanie ( 720)

"Reconnaissable à sa coule bénédictine et à sa biche, on l'invoque contre la panique, le mal caduc, la folie ou les frayeurs nocturnes"

Saint Gilles, dont le culte est florissant depuis le Moyen Age, à cause de l'abbaye gardienne de ses reliques, est un ermite dont l'histoire s'est souvent effacée au profit de la légende. Son tombeau fut un lieu de pèlerinage extrêmement fréquenté au Moyen Age, sur les chemins de Saint Jacques de Compostelle. Un grand nombre de lieux de culte lui sont dédiés tant en France qu'à l'étranger. (source: Les Saints du diocèse de Nîmes)

- Association des Chemins de saint Gilles

- Saint-Gilles (Gard) un grand lieu de pèlerinage médiéval

- La Paroisse de Saint Gilles - diocèse de Nîmes

- Abbatiale St Pierre - Saint Gilles

- Abbatiale Saint Pierre

- Languedoc roman - Saint-Gilles-du-Gard - église romane

- L’origine de Saint-Gély-du-Fesc 34980 provient de Saint Gilles dont le culte remonte au VIIIe siècle dans notre région...

Au pays de Nîmes dans la province de Narbonne, au VIe ou VIIe siècle, saint Gilles, dont le nom a été donné à la ville qui s’est formée ensuite dans la vallée Flavienne, où lui-même aurait érigé un monastère et terminé sa vie.

Martyrologe romain

 

 

« Même si la route te paraît vide, longue et fastidieuse, elle t’entraîne à entrer en toi-même. Ne ferme pas cette porte. Tu y trouveras un jour ou l’autre Dieu qui est en toi, tu découvriras sa vérité. Il te donnera sa vie. Car il est le Chemin, la Vérité, la Vie. »

Guide du pèlerin de saint Gilles

Autre source catholique

St-Gilles             

Fils de Théodore et Pélagie, un couple appartenant à la noblesse d’Athènes, en Grèce. Lorsque ses parents décèdent, il distribue sa fortune aux pauvres, s’embarque pour l’occident et se rend jusqu’en France. Arrivé en Arles, il opère un miracle qui lui confère aussitôt une notoriété qu’il cherche cependant à fuir.

Il quitte donc la ville et passe près de deux ans dans une grotte des bords du Rhone en compagnie d’un compatriote nommé Vérédème. Mais toujours en quête d’une plus grande solitude, il repart à nouveau et s’installe finalement dans une grotte nichée au creux d’une épaisse forêt des environs de Nîmes.

 Sa seule compagnie est celle d’une biche, qui demeure auprès de lui en tout temps et lui procure le lait dont il se nourrit. Un jour que le roi et sa suite participent à une chasse dans les environs, un chasseur décoche une flèche en direction de la biche dans l’espoir de la toucher, mais au lieu de cela la flèche va se planter dans la jambe de Gilles. Le roi demande à ses médecins de le soigner, et à partir de ce jour lui voue un grand respect.

 Bientôt, il fait même bâtir un monastère pour les nombreux disciples qui viennent se placer sous sa direction (Saint-Gilles du Gard) et dont il devient l’abbé.

Malheureusement, les hordes de Sarrasins s’abattent bientôt sur la région et provoquent des ravages importants sur les édifices religieux.

Gilles et ses religieux s’enfuient alors en direction d’Orléans pour se placer sous la protection de Charles Martel. Peu de temps après, les Sarrasins ayant été contraints à fuir vers l’Espagne, Gilles retrouve les ruines de son monastère et consacre le reste de sa vie à travailler à sa reconstruction (+ vers 720).

Josué                   (Fête au calendrier)

St-Liède              Martyr en Espagne, Compagnon de Vincent

St-Loup (Leu)   

Fils de Betto et de Sainte-Austregilde, une famille de la noblesse des environs d’Orléans. Il est aussi le neveu de deux évêques (Saint-Austrène d’Orléans et Saint-Aunaire d’Auxerre) qui se chargent de son éducation. Admis à la tonsure cléricale, il distribue tous ses biens et se retire sur l’île de Lérins où il vit dans une grande austérité.

En 609, Il est choisi pour succéder à Saint-Arthème comme archevêque de la ville de Sens, en Bourgogne. Quelques années plus tard, il refuse de reconnaître la légitimité de Clotaire qui vient de soumettre la région. Victime de calomnie, il est forcé à l’exil tandis qu’un usurpateur du nom de Monegisil occupe le siège apostolique. Il est alors envoyé en Normandie (qui est encore majoritairement païenne à cette époque) dans un petit village des environs de la ville d’Eu (Seine-Maritime) où il opère de nombreuses conversions, dont celle de Boson, le gouverneur des lieux. Cependant, à Sens, Monegisil ayant été tué au cours d’une émeute, toute la population réclame (et obtient) le retour de Loup, qui consacre les dernières années de sa vie à rétablir l’ordre dans son diocèse (+ 623)

St-Prisque          Évêque de Capoue, en Italie, disciple de Jésus, martyr sous le règne de Néron (+ vers 66)

St-Régnobert     Évêque de Bayeux (+ vers le VIIe siècle)

St-Sinice             Évêque de Reims (IIIe siècle)

St-Victeur

Probablement originaire des environs de Rouillon, dans la Sarthe, il est choisi pour succéder à Saint-Victor 1er comme évêque du Mans.

Grand admirateur des saints Gervais et Protais, il réussit à obtenir leurs reliques, grâce auxquelles il recueille les fonds nécessaires à la restauration de l’église cathédrale.

 Malheureusement, il décède avant la fin des travaux (+ vers 490)

 

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article