Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

RECHERCHER LE BONHEUR

RECHERCHER LE BONHEUR

RECHERCHER LE BONHEUR

Notre vie près de l’annonciateur.
Ainsi que nos enfants sont les fixateurs.
Nous serons heureux sur l’élévateur.
Quand l’étape sera l’explorateur.
Notre vie sera comme la sanctification.
Quand cela ira avec la génération,
Je posséderai la raison du cultivateur,
J’aurai la grande maison du décorateur,
Pendant les vacances du propriétaire.
Ma retraite sera avec le libertaire,
C’est le temps de ma liberté retrouvée,
Pour l’espace d’une charité motivée.
Aujourd’hui, est-ce la condition,
Qui amènerait la contribution ?
La vie mène le défi, de la continuité.
Elle est la conviction totale des nuitées.
Des projets, pleins la tête,
Des rééditions, au casse-tête.
Je me croyais une exception,
Mais non, juste une exploitation.
Le chemin tortueux d’une prédilection,
À résoudre en premier avec une diction,
Cette chose non terminée cette déception,
Ce temps passé près de cette affection.
Une vie à payer la dette de l’émotion.
La vie, l’avenir, recherche l’action.
L’évocation d’un fait sans transposition,
Tout ce fait dans l’éternelle tradition.
Or je découvre la dernière tradition.
Les obstacles sont légion et additions.
Le chemin du bonheur par opposition,
Est l’onction, même une prédisposition.
Du temps où le chemin du carmin,
Partage son offrande avec le jasmin.
Ce moment délicat est pour demain.
Avec son très particulier baisemain,
Benjamin partage un temps de gamin,
Avec celui de l’espace du nain Firmin.
Ce temps n'attend pas le surlendemain.
Il vient sans coup férir pour son lendemain.
Ne plus attendre le temps du romarin,
Le temps du bonheur vécu du marin.
Sa dégustation est sur le parchemin,
Le goût dure le temps d’un examen.
Le bonheur, c’est le temps du tannin !
Celui l’imputrescible du doyen,
Il est également celui du moyen,
D’être l’exubérance au féminin.

Monique Macalou

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article