Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Regard sur la vie en octobre

Regard  sur la vie en octobre

Regard sur la vie en octobre

Etre sobre en octobre, oui mais pour qui ?

Octobre c’est le temps de rester sobres
Le dessin rime avec destin
Les verres verts sans les sous-verres
Ne peuvent être une musique sans opprobre.
La sobriété c’est la monotonie de la vie
Monotone le croyez-vous !
Les papillons nous quittent,
Les passereaux font de même,
Les ours se préparent à hiberner.
Les feuilles des arbres se colorent,
Elles virevoltent, dansent avant d’atterrir,
Sur le sol refroidi et humide,
Elles couvrent le parfum particulier des bolets,
Dans les forêts les cerfs brament.
Enfin ce mois se termine avec les fantômes
Une fête païenne venue d’Ecosse ou d’Irlande
Promu aux États-Unis pour raison commerciale.
Les sorcières et leurs balais s’envolent dans l’imaginaire.
Les malheureuses citrouilles sont transpercées,
Des bougies les rendent lumineuses,
Sur des sourires flamboyant de la sorcellerie
Les adultes font aller les enfants au porte à porte
Ils apprennent ainsi à faire la quête pour des bonbons,
Mais plus tard que devra de cet enseignement,
A part les caries dentaires ?
C’est aussi les retours pour tous les étudiants.

La politique ? Parlons-en !
Elle est comme la vigne
C’est le temps des vendanges
Des petites vengeances indignes
Ah non ! Pour son éthique.
La treille attire les curieux
Le raisin est-il à point ?
Les champs en sont au labourage,
Les éleveurs se préparent au retour de l’hiver
Pour certains à descendre de la montagne.

Les politicards déballent de beaux discours
Avec toujours les mêmes tics.
Les mêmes piques, les mêmes philosophies,
Incapables de trouver des solutions neuves.

Le politicien lui reste souvent dans l’ombre
Trop libre dans leurs pensées,
Trop libre dans leurs paroles,
Trop gênant dans les vérités,
Trop proche de la réalité,
Trop préoccupé pour les petites gens,
Trop, trop, trop…Sobre ?

Les journaleux alliés des politicards,
En octobre s’activent se démènent,
Ils préparent dans l’ombre le futur.

Les journalistes et les politiciens,
Ont en commun d’être omniprésent.
Mais très souvent dans l’ombre,
En conséquence peu écouter
Il est vrai sagesse et vérité
N’ont pas la lumière des lampions,
Pourtant sagesse et vérité
Sont la source du vrai bonheur
Cela est parfois difficile à entendre.
Car la sagesse et la vérité,
Ont la rudesse et la chaleur de l’amitié,
Dans l’humilité et la fidélité.

Ce mois ne doit pas être seulement un octobre sobre,
C’est toute l’année que nous devrions être clairvoyants.

31 octobre 2015

Momanikalu

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article