Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Sainte Faustine

Sainte Faustine

Lundi 5 octobre 2015

Bonne Fête aux :

Faustine

Marie-Faustine

Fleur

Altéa, Amaryllis, Anthéa, Arum, Azalée, Bergamote, Bleuette, Camélia, Cannelle, Capucine, Cerise, Dahlia, Daphné, Edelys, Eglantine, Elowen, Fleurette, Fleurine, Floraline, Flore, Floréal, Florelle, Florenne, Florette, Florie, Florimond, Floris, Fougère, Framboise, Garance, Gentiane, Hanaé, Hortense, Ilana, Jasmin, Kalinka, Ketsia, Kéziah, Lilas, Linnéa, Lis, Lisian, Lotus, Loubna, Lyla, Lys, Magnolia, Maï-Lan, Marjolaine, Meï, Myosotis, Myrtille, Nao, Palmyre, Pâquerette, Pervenche, Pimprenelle, Prune, Prunelle, Sakura, Santoline, Tehani, Thylane, Vanille, Violaine, Violette, Violine, Zeinab

Flora : Bleunvenn, Fiora, Floraine, Floraline, Florane

Placide, Placidie

Sainte Faustine

 Marie Faustine - Hélène Kowalska - religieuse à Cracovie (✝ 1938) 

Miséricorde divine "Sœur Marie Faustine, apôtre de la Miséricorde Divine, compte aujourd'hui parmi les Saints les plus célèbres de l'Église. Par son intermédiaire, le Seigneur Jésus transmet au monde entier Son grand message de la Miséricorde Divine et montre un modèle de perfection chrétienne fondée sur la confiance en Dieu et sur une attitude miséricordieuse envers le prochain.  « sa vie, sur le site du Vatican »

Canonisation de la bienheureuse Maria Faustyna Kowalska, Homélie du pape Jean Paul II, le dimanche 30 avril 2000.

Voir aussi Sainte Faustine (1905 - 1938) Une sainte pour notre temps (site de l’Église catholique en France)

Illustration: tableau de Jésus miséricordieux, “Par cette image j’accorderai beaucoup de grâces; que chaque âme ait donc accès à elle” (PJ 570) Congrégation des Sœurs de Jésus Miséricordieux.

Sainte Marie-Faustine (Hélène Kowalska), vierge, de la Congrégation des Sœurs de la Vierge Marie de la Miséricorde, fut très empressée à faire connaître le mystère de la miséricorde divine à Cracovie.

Martyrologe romain

 

« Si nous demandions à sainte Faustine: dis-nous quel est ton secret, le secret de ta vie, de ton cheminement spirituel, je pense qu'elle répondrait immédiatement: l'amour de Jésus. »

 

Mgr Albert-Marie de Monléon, Evêque de Meaux

Coordinateur du Congrès national de la Miséricorde en France

Dicton

À la Saint-Placide,

Le verger est vide

QUELQUES AUTRES SAINTS

Ste-Charitine                   

Vierge et martyre, sous l'empereur Dioclétien (+ vers 304)

Sainte-Énimie   

Fille du roi Clotaire II. Très belle et promise au mariage contre son gré, elle passe une nuit complète en prière afin de demander un secours pour y échapper. Au matin, elle est atteinte de la lèpre et défigurée. Elle passe plusieurs années dans les souffrances avant d’être avertie par un songe qui l’invite à se rendre à une fontaine miraculeuse pour être guérie. Guidée par les voies célestes, elle se rend jusque dans les montagnes du Gévaudan jusqu’à la fontaine de Burle (aujourd’hui Sainte-Enimie, en Lozère), s’y plonge et en ressort complètement guérie. Elle tente ensuite de rentrer à Paris, mais chaque fois qu’elle se met en chemin, elle est de nouveau frappée par la terrible maladie. Considérant qu’il s’agit là d’un signe, elle décide de rester sur place et s’installe comme ermite dans une grotte des environs. Bientôt, sa renommée s’étend et elle reçoit de plus en plus de visites de malades et de jeunes filles qui viennent se placer sous sa direction. Avec l’aide des riches et puissants membres de sa famille, elle entreprend donc la fondation d’un monastère, dont elle devient l’abbesse (VIIe siècle)

Sainte-Fleur de Beaulieu             

Fille de Pons de Corbie et de son épouse Melhors, un couple de la noblesse des environs d’Aurillac (Cantal). Promise au mariage, elle réussit à s’y soustraire et dès l’âge de 15 ans entre au couvent de Beaulieu. Quelque temps plus tard, elle rejoint les religieuses hospitalières de Saint-Jean-en-Quercy. Cependant, elle est très mal acceptée par les autres sœurs et en souffre beaucoup. Elle possède par ailleurs le don de prophétie, connaît de fréquents épisodes d’extase et de nombreux miracles se produisent sur son tombeau (1309-1347) Sainte-Fleur est inscrire au 11 juin (jour de sa mort) au martyrologue de France.

Source de l'image : http://www.smom-za.org/saints/flora.htm

 

Saint-Maurice de Carnoët 

Fils d’un couple modeste de la région de Loudéac (Côtes-d’Armor). Après de brillantes études en lettres, il quitte le monde pour rejoindre l’Ordre de Cîteaux et entre en l’abbaye de Langonnet (Morbihan) qui avait été fondée quelques années plus tôt. À peine trois ans plus tard, il est élu abbé et il bénéficie de la protection et de l’estime du seigneur des lieux, le duc Conan IV. Ce dernier décide de fonder une nouvelle abbaye cistercienne sur les rives de la rivière Ellé, près de Clohar, dans la forêt de Carnoet, et demande à Maurice d’en devenir abbé. Ce dernier accepte et y transfère une partie de ses religieux de Langonnet, qui sont bientôt rejoints par d’autres (1117-1191)

Saint-Meinulphe

Fils de la noblesse des environs de Paderborn (Allemagne), il est baptisé par l’empereur Charlemagne, qui devient son parrain et se charge ensuite de son éducation. Il devient d’abord clerc, puis diacre, et enfin utilise sa fortune personnelle pour fonder le monastère de religieuses de Boeddeken (794-847 ou 857)

Saint-Placide

Disciple de Saint-Benoît du Mont-Cassin, massacré par des pirates en compagnie d’une quarantaine d’autres personnes (+ 541)

Saint-Thraséas 

Évêque d'Euménie, martyr à Smyrne sous le règne de Marc-Aurèle (+ vers 170-180)

Sainte-Tullia     

Vierge honorée au diocèse de Digne (VIe siècle)

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article