Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

L'homélie qui m'a frappée, servir autour de soi...

L'homélie qui m'a frappée, servir autour de soi c'est servir Dieu. Pourtant cette homélie, n'est pas celui du jour.

Serviteur de Dieu… Serviteur de l’homme.

lavement des pieds

(29ème dimanche du temps ordinaire) – 18 Octobre 2015

Les fils de Zébédée demandent à Jésus : « Maître, donne-nous de siéger l’un à ta droite, l’autre à ta gauche, dans ta gloire ». Les deux frères ne vont pas comprendre la réponse de Jésus : « pouvez vous boire à la coupe que je vais boire, être baptisés du baptême dans lequel je vais être plongé ? ». Heureusement, une phrase de Jésus va les mettre sur le chemin de l’Évangile. Pour la foi chrétienne en général, cette phrase fait figure de « parole-clé » : « Le Fils de l’homme lui-même n’est pas venu pour être servi, mais pour servir et donner sa vie en rançon pour une multitude. »

Si nous voulons comprendre davantage l’Évangile, il est nécessaire de prendre l’habit du serviteur, en acceptant même dans certaines circonstances, de revêtir l’habit du serviteur souffrant (cf : Isaïe 53, 10-11). Ce ne sont pas les livres ni les discours qui vont nous faire comprendre ce mystère de la foi, c’est le témoignage. Ainsi, dans l’acte de servir (ex : le lavement des pieds), l’expérience de la mort et de la résurrection du Christ est déjà incluse.

Dans la prière eucharistique le prêtre dit : « tu nous a choisis pour servir en ta présence ». N’oublions pas cette prière, elle est un don de Dieu. Devenons ensemble des « enfants de la Croix » et sachons redire sans cesse cet hymne de Didier Rimaud :



« Quand ce fut le jour, et l’heure favorable, Dieu nous a donné Jésus, le Bien-Aimé :

L’arbre de la croix indique le passage, vers un monde où toute chose est consacrée.

Qui prendra la route vers ces grands espaces, qui prendra Jésus pour Maître et pour amis,

L’humble serviteur a la plus belle place, servir Dieu rend l’homme libre comme lui ! »

Père Bertrand Cherrier, religieux des Sacrés-Coeurs.

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article