Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Bon dimanche à tous et toutes

com

 

Bon dimanche à tous et toutes
Bon dimanche à tous et toutes

L’évolution de notre ère

 

Il y eut les guerres,

Il y eut les pantalonnades,

Il y eut les libertés

Il y eut les amours

Il y eut les familles

Il y eut les esclaves

Il y eut les serviteurs

Il y eut des dirigeants

Cette ère n’est qu’évolution.

La vie est dans l’émotion.

 

 

Il existe un certain air

À la fois chantant l’éclair

Dansant et sifflant gaiement

Les airs mondains dignement

Des chants populaires clairs

Rythmés au gré d’un vent fier.

L’hymne éternel de notre ère,

Est si dense qu’un nouvel air,

Se personnifie dans les éclairs.

 

L’heure est venue de s’inquiété

Rendre les comptes de la piété

Ce qui fut aux menus en égard

Sont devenus plus que ringards.

Les temps de pauvres hères,

Est révolus la vie est austère…

Les faméliques circulent affamés…

De pauvres hères errent rétamés,

D’une frontière à une autre implorant

La piété de peuples surabondants.

 

La planète durant cette ère

N’a été qu’une grande atmosphère,

Une continuelle transformation,

L’homme s’adapte aux situations,

Les eaux se divisent

Les sols frémissent

Ils éclatent, se découpent

Les volcans explosent, crachent

Les îles montent ou s’enfouissent

Sans cesse la planète se redessine.

 

Les hommes créent les arts

Ils s’inspirent de la nature

Les styles musicaux en rupture

L’art plastique l’éthique pare,

Le dessin, la peinture sans brisure

Pierre, argile, métal pour la sculpture,

Les métaux sont fondus caricatures,

Verres soufflés beauté du guépard

Les arts passionnent accaparent.

 

Notre ère est également sulfureuse,

Les découvertes des humains :

Technologie, la médecine fluctueuse,

Les déplacements d’humains

L’imprimerie l’impérieuse

Le nucléaire efface les surlendemains

Enfin, le retour à la nature singulière,

L’écologie n’est plus pour demain.

 

Notre ère c’est la plus belle des ères passées,

Pour sure pas de contestation possible,

Il n’y a pas de connaissance d’autres passés.

Il y eut les guerres,

Il y eut les pantalonnades,

Il y eut les libertades

Il y eut les amours

Il y eut les familles

Il y eut les esclaves

Il y eut les serviteurs

Il y eut des dirigeants

Cette ère est révolution

Évolution

Innovation

Solution

Sans pour autant être raisonnable.

Alumacom

15 novembre 2016

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article