Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Revue de Presse du 19 Avril 2018 N°12

com
Revue de Presse du 19 Avril 2018 N°12

En Bref : Contrepoint

Qu’allait faire Macron dans la galère Bourdin-Plenel ?

Comment interpréter cette séquence médiatique entre Emmanuel Macron, Edwy Plenel et Jean-Jacques Bourdin, alors que la parole du Président de la République est plutôt rare ?

Au lieu du traditionnel « Monsieur le Président », on eut droit à « Emmanuel Macron ». Ce fut systématique, donc concerté. Et très désagréable. Les deux vieux routards du journalisme (69 ans pour Bourdin, 66 ans pour Plenel) semblaient vouloir faire la leçon au jeune Président. Brouhaha, interruptions réciproques des orateurs, nous n’étions pas entre gens de bonne compagnie, du moins la comédie télévisuelle voulait-elle nous le laisser entendre.

De la contre-culture à la culture du contre

Cinquante ans après mai 68, Macron et les élites qui l’entourent, devraient se demander si l’exaltation pavlovienne et narcissique de la contre-culture n’a pas pour conséquence directe la culture du contre.

« Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes. Bossuet »

La France officielle, Macron en tête, a décidé de commémorer mai 68. Le Centre Pompidou a ouvert le bal auquel se joindront l’Université Paris Nanterre, le Palais de Tokyo, la Cité de l’Architecture, les Archives nationales, la BNF, pour ne citer que les institutions les plus prestigieuses de la culture française.

Les « mouvements sociaux » plus ou moins violents qui agitent le pays (des cheminots aux zadistes, en passant par les étudiants) illustrent ce mal français.

Au mieux, des grévistes qui, faisant fi de la situation de la SNCF, se réfugient derrière un slogan mal défini, « le service public », pour en revendiquer le monopole exclusif. Au pire, une jeunesse, souvent diplômée et issue des classes moyennes, qui, frustrée par la paralysie du pays, considère que son salut passe la confrontation violente, prélude à une nouvelle révolution.

Le paradoxe de la situation est que le gouvernement promeut l’idéologie de la culture révolutionnaire de ses opposants. Macron, digne héritier du gauchisme culturel, a voulu la commémoration de mai 68. Son livre-programme avait pour titre Révolution ; le voici face à ceux qui veulent la faire.

Cinquante ans après mai 68, Macron et les élites disruptives (néologisme branché destiné à restaurer l’image piteuse de la révolution) et progressistes qui l’entourent, devraient se demander si l’exaltation pavlovienne et narcissique de la contre-culture n’a pas pour conséquence directe la culture du contre.

Universités : les blocages n’ont pas d’importance, la fac est obsolète

Par l’innovation et la concurrence, le capitalisme permet de démocratiser l’accès à la connaissance. Les revendications antisélections des étudiants d’extrême gauche des universités publiques françaises semblent complètement dépassées.

Avec la loi pour « l’orientation et la réussite des étudiants » (ORE), ParcourSup remplace Admission post-bac pour permettre aux bacheliers de choisir leur voie et de poser leur candidature pour leurs études. Or, la nouvelle procédure administrative de cette plateforme introduit une sélection sur dossier dans le cas où les candidats seraient trop nombreux par rapport aux places disponibles. Pour les activistes à l’origine des blocages, cette sélection serait une inacceptable « mise en concurrence » entre les étudiants. Certains seraient ainsi injustement discriminés dans l’accès au savoir et aux diplômes.

RÉFORMER L’UNIVERSITÉ : LIBERTÉ, FLEXIBILITÉ ET CONCURRENCE

Alors que seulement 4 établissements français sont dans le top 100 des universités européennes, que le chômage des jeunes atteint 22 % et que les employeurs peinent à recruter, notre système universitaire se montre incapable de concilier les projets des jeunes et les besoins du marché du travail.

L’IREF propose de réformer l’université pour la « défonctionnariser » et « désétatiser », en s’inspirant notamment de l’exemple britannique.

Les pistes envisagées consistent à introduire de la concurrence et à privatiser les universités. Des études payantes rendront les étudiants beaucoup plus exigeants quant à leurs résultats et la privatisation incitera les établissements à réduire leurs coûts. La collation des grades devrait elle aussi être libéralisée pour permettre l’émergence de formes alternatives d’enseignement.

De telles réformes n’empêchent pas d’imaginer des mécanismes de redistribution, de bourses ou de charité pour les étudiants les plus précaires. Néanmoins, il est urgent de permettre aux universités de s’adapter aux enjeux de notre époque plutôt que de sombrer de manière répétée dans des blocages futiles imposés par une minorité d’extrême gauche qui voue une haine au capitalisme et à la réussite personnelle.

EN BREF : La Croix

Des sénateurs veulent limiter le passage aux 80 km/h

Un rapport sénatorial demande au gouvernement de laisser les départements choisir quelles portions du réseau routier seront concernées par l’abaissement de la vitesse maximale autorisée.

Eric Molinié, toujours en révolte contre le handicap

Atteint d’une myopathie, Éric Molinié s’est toujours battu pour occuper des postes à responsabilité dans le monde associatif, dans celui de l’entreprise ou dans de grandes institutions publiques. Sans jamais accepter que son handicap ne lui ferme la moindre porte.

EN BREF : LCI

Grogne sociale : 11.500 manifestants à Paris selon la préfecture

GRÈVE ROUND 4 - La SNCF prévoit à nouveau une journée très perturbée ce jeudi avec 1 TGV sur 3 et 2 sur 5 sur les Transilien. Du côté de la RATP, le trafic est légèrement perturbé. Pendant ce temps, la CGT organise des rassemblements un peu partout en France. Suivez les dernières infos en direct.

Des incidents ont éclaté jeudi entre forces de l'ordre et manifestants lors du défilé syndical à Paris contre la politique d'Emmanuel Macron.

  Sur le boulevard Saint-Jacques, dans le sud de la capitale, les policiers ont essuyé des jets de projectiles devant l'hôtel Marriott et ont répliqué avec des gaz lacrymogènes. La façade de l'établissement a été endommagée à coups de pioches par plusieurs dizaines de personnes cagoulées, obligeant le cortège de la CGT à interrompre sa progression.

EN BREF : Le Parisien

MACRON DANS LE BAIN DES COLERES

Vivement interpellé en déplacement, hier, dans les Vosges, Emmanuel Macron a refusé de reculer

Les siffleurs ont été écartés à sa demande.

Je ne suis pas non plus une machine à recevoir toutes les interpellations Emmanuel MACRON

Je ne vais pas différer les réformes pour que je puisse me promener dans les rues tranquillement » lâche-t-il revendiquant de casser les codes.« On a pris en France une habitude qui est !’habitude de la plainte. On ne propose plus, on ne veut plus, mais on est contre ou on regarde son petit bout de lopin », estime-t-il. Au risque de heurter plutôt que d'apaiser. Et de voir les protestations le poursuivre à chacune de ses sorties, comme ses prédécesseurs avant lui.

L'autorité de l'Etat en question

''ON DOIT EVITER LE RJSQUEDE SURCHAUFFE MEDIATIQUE À NOUSDE DE DEMONTRER QUEÇA NE FLAMBE PAS !

 Que ce soit à Notre-Dame-des-Landes, où la médiation de Hulot, hier, n'a rien donné, ou dans les facs, les blocages questionnent l'autorité de l'exécutif

D'UN CÔTÉ, une situation qui s 'enlise à Notre-Darne-des-Landes : de l'autre, un mouvement de contestation dans les facultés qui s'étend à Sciences-po Paris. Et c 'est l'autorité de l'exécutif -dont Macron a voulu faire sa marque de fabrique.

Ceux qui parlent d 'enlisement se trompent. L'évacuation suit son cours sur la ZAD. Conformément au calendrier fixé par Edouard Philippe dès janvier. Tout ne peut pas se régler d 'un coup de baguette magique ! » s 'agace Matignon plus caustique sur le blocage de Science-po : « Le temple de la sélection qui conteste Parcoursup, on frôle le ridicule »

Le choc des Images : à Notre-Dame-des-Landes comme dans les facs de Montpellier ou de Tolbiac fait tache d'huile. « On doit éviter le risque de surchauffe médiatique. A nous de démontrer que ça ne flambe pas » s 'inquiète un proche de Philippe. « Le problème, c'est que dès qu’on voit un policier Intervenir. On prend Je risque d'être accusé de brutalité. Mais on ne se laissera pas enfermer dans œ mauvais schéma », tranche un ministre.

 Hier. Nicolas Hulot a été envoyé en démineur à Nantes, pour présider une réunion entre la préfète des Pays de la Loire et une délégation d 'occupants de la ZAD. Invités à se régulariser d'ici à lundi.

En vain, rien n'a été tranché. « On reste ouverts au dialogue. Après. si rien n'aboutit à l'arrivée. On saura être plus fe1me. Ce n 'est pas de l'autorité brutale mais de l'autorité républicaine ». Prévient Matignon

LR Wauquiez a présenté hier ses propositions contre l'immigration : restreindre le droit du sol des familles en situation irrégulière ou rendre automatique l'impossibilité d'être naturalisé pour ceux qui ont un casier judiciaire.

LFI Les Insoumis veulent un statut de détresse climatique et humanitaire en réponse à<< la responsabilité des pays du Nord dans les migrations climatiques et dues aux accords de libre-échange qui ont miné l'Afrique de l'Ouest>>.

EN BREF : Le Journal de Paris

Grand Palais, grande consultation Parce qu'il va faire sa révolution, tous les Parisiens sont invités à donner leur avis.

Nous ne pouvions pas concevoir un projet pensé pour le public du Grand Paris sans prendre le temps d’échanger avec lui, de solliciter ses avis, ses idées et ses envies » soulignent Sylvie Hubac Présidente de la Réunion des musés nationaux (RMN)- Grand Palais et Bruno Maquart, président <l'Univers science et du palais de la découverte Hier soir la réunion de lancement de la concertation s’est déroulée dans l'auditorium du monument. A deux pas des Champs-Elysées (Vlllème) où les amoureux du site ont pu poser leurs premières questions.

Il était temps de lance les travaux « Le Grand Palais se trouve dans un état de vétusté de fragilité met en péril à terme son ouverture même ». Avait affirmé Françoise Nyssen Ministre de la culture, en annonçant en février cette rénovation d’une ampleur unique fleuron de l’Exposition Universelle de 1900.

UNE RUE TRAVERSERA LE SITE

Les images de présentation sont impressionnantes avec notamment la création d’une rue des Palais symbole de cette rénovation. La direction espère

LA CONCERTATION a commencé hier avec une première visite du Grand Palais dans l'après-midi. Deux nouvelles visites sont prévues aujourd'hui, de 14 heures à 16 heures, et demain, de 18 heures à 20 heures." Il faut s'inscrire. C'est impératif. Les questions de sécurité Imposent cette mesure », dit-on au Grand Palais.

Trois ateliers thématiques auront lieu samedi de 14 heures à 16 heures, pour « optimiser la venue des Jeunes publics au Grand Palais », mardi, de 19 heures à 21 heures comment assurer l'accessibilité de tous les lieux à tous les public », et mercredi 25, de 19 heures à 21 heures pour aborder les aménagements extérieurs.

La clôture de la concertation est prévue le 14 mail, avec, un mois plus tard ! la publication du bilan. Attention, il est impératif de s'inscrire sur :www.concertationgrandpalais.fr

ELLE A DIT : Candidate aux municipales de 2020 ?

Rachida Dati entretient le suspense INVITÉE. Hier matin sur France Inter, Rachida Dati, maire (LR), elle a refusé de dire si elle sera candidate pour les municipales de 2020 et a préféré parler du groupe LRI parisien.

<< C'est assez rare pour le souligner, on a une présidente de groupe, Florence Berthout, qui mène très bien le groupe, nous élus parisiens nous discutons, pour une fois on n'a pas de problème entre nous donc c'est plutôt pas mal ! Il y a une dynamique qui se crée. On sera derrière celui ou celle qui sera le plus à même de gagner ma voix portera autant que les autres, a indiqué la députée européenne. Une prise de parole saluée par la présidente du groupe LRI au Conseil de Paris, la maire du Vème, Florence Berthout Merci pour cette intervention ! C'est l'esprit collectif et un projet commun qui feront gagner Paris >>, a commenté l'élue sur Twitter.

EN BREF : THE TIMES OF ISRAËL

Avec des barbecues et des F-35, les Israéliens fêtent les 70 ans d’Indépendance

Des milliers de personnes se sont rendues sur les plages pour observer le survol des avions de combat et ont afflué vers les parcs nationaux du pays

Des centaines de milliers d’Israéliens ont afflué toute la journée vers les plages et les parcs du pays, y allumant des barbecues, brandissant des drapeaux et levant la tête pour admirer les avions de combat israéliens à l’occasion du 70e anniversaire du pays, ce jeudi.

Après une nuit de feux d’artifice, de concerts et de fêtes, au croisement entre la journée du Souvenir hier et le Jour de l’Indépendance aujourd’hui, la plupart des Israéliens passent la journée, fériée, à célébrer l’anniversaire du pays.

Une attaque terroriste prévue pour Yom HaAtsmaout déjouée par l’armée

Les inspecteurs ont découvert un « puissant engin explosif » dans un camion à un poste de contrôle de Cisjordanie. Les responsables ont annoncé qu’une attaque terroriste à grande échelle prévue pour le Jour de l’Indépendance avait été évitée après que les responsables de la sécurité ont arrêté un Palestinien à un poste de contrôle dans le nord de la Cisjordanie mercredi avec en sa possession un « puissant engin explosif » caché dans son camion.

Le camion a été arrêté au point de passage de Reihan par des inspecteurs de sécurité, qui ont découvert qu’il transportait également des marchandises destinées à être utilisées dans les implantations israéliennes et la bombe cachée « dans son toit », a indiqué le ministère de la Défense.

EN BREF : LE FIGARO

Grèves : isolée, la CGT choisit la fuite en avant

La centrale de Philippe Martinez appelle ce jeudi à une journée de protestation contre les réformes du gouvernement. à laquelle les autres syndicats ont refusé de se joindre. A la SNCF, la mobilisation contre la loi ferroviaire commence à s'essouffler.

Wauquiez reprend la main sur l'immigration Le président de LR a formulé 12 propositions, parmi lesquelles un référendum et la réforme du droit du sol.

« Comment réduire l’immigration »

Les Républicains ont formulé 12 propositions pour « sortir de l'immigration de masse »

Les Français ont le droit de choisir et de s'exprimer sur les questions d’immigration », a - t - il expliqué. Une idée qui rappelle celle de Nicolas Sarkozy en 2016. « Dans une démocratie, vous ne pouvez pas l'emporter sur la durée en tournant le dos au peuple », a insisté Laurent Wau-quiez. « La France doit reprendre le contrôle de son destin. Je veux que la France reste la France et qu'elle garde le même visage. On ne peut accueillir tout le monde », a aussi déclaré le député LR des Alpes- Maritimes, Éric Ciotti. Ré

La transgression calculée du président de LR

Sciences Po Paris bloqué à son tour Les manifestants contestent la ré torn1e de l'accès à l'université et la politique « néolibérale et raciste» du gouvernement.

 

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D
AVIS AUX UTILISATEURS D’INTERNET<br /> <br /> Chers citoyens utilisateurs d’internet de tout genre, la cellule de remboursement étrangère DGCCRF (Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes) afin de déposer une plainte. Si l'escroc fait l'objet de plusieurs plaintes, une enquête pourra être ouverte et l'escroc pourra se voir poursuivi demande à toute victime d’escroquerie de différentes formes de bien vouloir prendre contact avec la direction des associations d’aides aux victimes d’arnaque sur internet Composée de policiers et de gendarmes,la plate-forme « INFOS ARNAQUES FRAUDES ET ESCROQUERIES» est chargée d’informer, de conseiller et d’orienter les personnes victimes d’une escroquerie. Le service est ouvert 24H / 24H du lundi au dimanche au +33644698567 afin de bénéficier d’un remboursement étranger du double au triple grâce aux preuves en leurs possessions.<br /> EMail : cyber-anti-fraude@outlook.fr / celluleinterpolmondial@rocketmail.com
Répondre
M
Merci pour l'information