Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le regret et la nostalgie sont superflus

com
Le regret et la nostalgie sont superflus

Non, rien de rien

Non, je ne regrette rien

Tout cela m’est bien égal.

 

C’est avec une certaine nostalgie

Ce refrain de mes jeunes années

Tourne, tourne dans ma tête.

 

Pourquoi regretter ces années ?

Elles passent tel un ouragan,

Personne ne peut les arrêter.

 

Je ne peux regretter la douceur

De mes années virevoltantes,

Près des fleurs et mes arbres.

 

Pourquoi dois-je regretter

Cet amour juvénile interdit

Il fut d’une telle tendresse.

 

Cette chanson me poursuit

Dans mes jours de stress,

Je rumine au lieu de méditer.

 

Le temps Pascal arrive joyeux

Le bonheur devrait être présent,

Mon âme s’appesantie oppressée.

 

Le vent de l’oublie est absent

Mes pensées restent lugubres

Dans les couloirs de ma vie.

 

Mon innocence a fini par m’isoler

D’autres jeunes gens m’ont convoité

Rien, non rien ne saurait être regret.

Ce chant de mon enfance me berce

Avec sa voix chaude et rocailleuse

Le regret ne peut pas être tenace.

 

Non, rien de rien

Non, je ne regrette rien

Tout cela m’est bien égal.

 

Alumacom

31 août 2016

      

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article