Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

31 AOÛT : SAINT ARISTIDE

com
31 AOÛT : SAINT ARISTIDE
SAINT ARISTIDE

 

Saint Aristide est un philosophe athénien. Il se convertit au christianisme et écrit une Apologie qu’il a l’audace de présenter à l’empereur Antoninus Pius en 140. Ce qui pourtant ne lui valut rien de fâcheux.

On dit que cette rencontre eut pour conséquence de mettre un terme momentané aux persécutions. L’empereur demandant que les chrétiens ne soient plus condamnés sans preuve sérieuse. Cela ne durera qu’un temps. Antonin mourra lui-même martyr. En 1887, on retrouve au Sinaï une version syriaque ancienne de cette Apologie.

On dit d’Aristide "qu’il n’est point génial, mais qu’il possède une âme de belle qualité, loyale, aimable et rayonnante". On écrit encore : "En effet, il règne dans ses écrits un ton de sincérité joyeuse qui prouve combien l’auteur était heureux d’avoir trouvé la foi."

Pensée tirée de l’Apologie d’Aristide :

"Celui qui possède donne, sans murmurer, à celui qui ne possède rien. S’ils voient des étrangers, ils les font entrer dans leur maison et ils se réjouissent avec eux, reconnaissant en eux de vrais frères."

 

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article