Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Bonjour mes lecteurs, bon vendredi

com
Bonjour mes lecteurs, bon vendredi
Bonjour mes lecteurs, bon vendredi

 

Ces silences du souvenir

 

Main dans la main sur la plage

Les yeux fermés, le nez dans les nuages

Nous avançons sans babillage.

Le sable crisse sur le cailloutage

La mer emporte les petits barbotages

Elle prend l’imprudent en otage.

Dans ses lames pour un sauvetage

Pour avoir les avantages

L’assurance d’un bon reportage.

Aux souvenirs des moments sages,

Les yeux dans les yeux pour un hommage

Nos larmes coulent sur le visage,

L’émotion remonte du lointain.

Comment faire face à ce cépage

À cette douleur, à ce passage

Cette absence dans les nuages

Sur la grève des coquillages.

Leurs fragilités font du tapage

Ils sont bijoux de l’équipage

Nos dérapages sont murmures

Ils relatent nos rires, nos mirages.

Il y a tant d’orages à traverser,

La brise de mer frôle nos visages.

Elle essuie nos larmes en chantant

Main dans la main, les yeux dans les yeux

Les mots n’ont plus cour à ce moment-là !

 

Je me dois faire vivre les envies

Raconter l’histoire de leur vie,

Discuter sur tout ce qui est en vie

Mais aussi faire le suivi

Ce silence est poursuivi en vis-à-vis

Comme le parcours d’une survie

Main dans la main ils gravissent

Ils ont servi sans être assouvie

Pour sa survie il va sur le parvis

Il pleure il a perdu toute sa vie

Il ne lui reste que les souvenirs

Il entre dans sa cathédrale bien aimé

La prière retrouvaille avec sa bien-aimée

Ce lieu ou main dans la main ils priaient.

 

19 février 2018

Alumacom

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article