Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

L’inquiétude du destin

com
L’inquiétude du destin

La vie prend la route de son destin.

Il est le chemin bosselé caillouteux

Des miroirs brisés mêlé clandestin

Ils m’intimident me semblant douteux.

 

En me voyant le soleil y rit aux éclats

Il se mire sur les brisures éparpillées.

L’invisible route sous les candélas

Mes sentiments orgueils sont égratignés.

 

Pourtant celle-ci c’est élargi

Glissante un sentiment étrange,

Impossible de doubler je m’assagis

Le retour chimérique est extravagant.

 

La route monte toujours sans fin

Elle déploie les ailes de la destinée

Elle est en marche comme l’aigrefin

Le regard espiègle cherche le combiné.

 

Le destin aux croisements des chemins

Observe nos choix pas toujours judicieux

La décision s’inscrit sur le parchemin

L’alternative s’instruit dans les cieux.

 

Il semble sans issus en raison de l’arbre,

Il contourne la forêt en haut de la côte

Il est sinueux glissant froid comme le marbre

Vire à droite et à gauche vers la Pentecôte.

 

Personne ne voit la fin d’un doute

Un choix difficile souvent cornélien,

Les hésitations toujours sous la voûte

Sans réflexions réelles saisissent les liens.

 

Le destin nous attend avec patience

Il est aux aguets comme le renard rusé

Eblouissant l’impatient sans clairvoyance

Le plan est tracé à l’avance sans abuser.

 

Le chemin est parsemé d’obstacles

Ces fleurs odorantes exhalent séduisent

Multicolores épineuses véritable spectacle,

En final il se décide après sa longue analyse.

 

26 janvier 2018

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article