Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

bonjour, Bon dimanche mes amis lecteurs et lectrice

com
bonjour, Bon dimanche mes amis lecteurs et lectrice
bonjour, Bon dimanche mes amis lecteurs et lectrice

En ce dimanche

 

Ce jour est l’un des dimanches ordinaires

Je vous souhaite un bon dimanche culinaire

Demain ce sera un jour sous luminaire.

Mais ce dimanche ci bien qu’ordinaire,

À sa particularité d’être simplement sur l’air,

D’une tradition aux rituelles cellulaires.

 

Le  printemps, invite le pique-nique dans le pré.

La voiture  roule sur la route de nos secrets,

Nous roulions joyeux fièrement  juste après...

La messe à l’église de Saint-Germain-des-Prés.

Cheveux aux vents, la route longe les cyprés ,

Des  joues comme toujours sont empourprées.

 

L’été, c’est la course matinale conformément,

À nos pratiques immuables et positivement,

Les bicyclettes sont  accrochées lattérallement.

Dans la voiture  les enfants feront étourdiment,

Les malices joyeuses de leurs âges en sont le piment,

Bain et châteaux de sable se succèdent inopinément.

 

L’automne, les diaprés de la nature sont l’ivresse,

Nos souvenirs dans les vignes loin de la sécheresse

Aux fragances diverses énivrantes et de tendresse,

Envahissent notre espace de citadin en maîtrresse.

Le vent et la pluie s’invitent chassant nos détresses,

De la cause, d’une presse qui n’a rien d’une compresse.

 

L’hiver s’invitr  avec ses joies, ses plaisirs et ses plaintes

Nos dimanches sont réfrigérés avec ses complaintes,

La rue est notre cinéma notre univers notre Olympe,

Les vitines s’habillent de coton blancs et de jacinthes.

Les coutumes du dimanches sont les douces contraintes,

Dans les couloirs des rues de ce gigantesque labyrinte.

 

 

Alumacom

4 mars 2015

Le siècle du millénaire

 

 

Ce millénaire est celui des dernières décennies

Ce siècle ressemble aux avertissements bibliques,

Celui qui est très proche de la fin des temps.

Les guerres se sont cumulées de siècles en siècles,

Ont comblés au-delà du possible ce millénaire.

 

Ce siècle aux avancées scientifiques,

En continuité du siècle des lumières

Les gouvernants se prennent pour des rois,

Quand ils ne se prennent pas pour des dieux.

Ils sont la conclusion de ce millénaire.

L’hymne à notre ère

 

Il existe un air

A la fois chantant

Dansant sifflant

Les airs mondains

Des chants populaires

Rythmés au gré du vent.

L’hymne de notre ère,

Tellement dense,

Quelque fois en transe

 

L’heure est venue

Pour rendre les comptes

Ce qui fut dans les menus

Sont devenus ringards ?

Ce temps de pauvres hères,

Est révolus et pourtant…

Les affamés se déplacent…

Les hères des bois existent toujours,

Se balancent aux branches cassantes.

 

Il y eut les guerres,

Il y eut les pantalonnades,

Il y eut les libertades

Il y eut les amours

Il y eut les familles

Il y eut les esclaves

Il y eut les serviteurs

Il y eut des dirigeants

Cette ère n’est qu’évolution.

 

La planète durant cette ère

N’a été qu’un immense,

Bouleversement intégral.

Les eaux se divisent

Les sols frémissent

Ils éclatent,  se découpent

Les volcans explosent

Les îles montent

Ou s’enfouissent

La planète se redessine.

 

Les hommes créent les arts

Des styles musicaux

Des modes d’art plastique

Le dessin, a peinture

La sculpture pierre, métal

Notre ère est également

Sulfureuse grâce à sa

Technologie, la médecine,

Les déplacements d’humains

 Les témoignages grâce à l’imprimerie

Le modernisme du nucléaire

Enfin, le retour à la nature,

On découvre l’écologie.

 

Notre ère c’est la plus belle des ères passées,

Pas de contestation, nous ne connaissons qu’elle.

 

16 avril 2015

 

 

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
V
101 Research Paper Topics
Répondre