Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Bonsoir mes frères et mes sœurs, notre Père Éternel est avec chacun de nous

Bonsoir mes frères et mes sœurs, notre Père Éternel est avec chacun de nous
Bonsoir mes frères et mes sœurs, notre Père Éternel est avec chacun de nous

Ce jour, je n'ai fait que de la promenade(si j'ose dire) pour les examens médicaux, des consultations médicales. Paris est grand d'où le terme promenade.

Enfin je n'ai pu être avec vous comme d'habitude, vendredi se sera idem.

Ce soir, j'essaie de vous donnez mes articles habituelles le maximum possible. le temps on ne le rattrape jamais, on peu seulement réduire les manquements.

Il en est de même pour le Seigneur. Si l'on batifole au lieu de Servir le Seigneur, il nous faudra demander grâce. Son jugement, est fonction de l'enseignement que nous avons reçu. Egalement, lors de son appel à le suivre. Chacun est appelé, peu répondent immédiatement comme Thérèse de l'enfant Jésus, certains répondent tardivement comme Saint Auguste. Tous, nous avons notre mission, chacun est appelé à des âges différents, dans les différences sociétales. Le traitement est le même, bien que différent. Que nous soyons très pauvre, ouvrier, des classes moyennes,  ou dirigeant d'un pays, ou prince et princesse, le traitement est le même. Pourtant, il nous semble différent.

Car ce que juge notre Père, ce sont nos efforts, pour le servir et le glorifier.

Monique Emounah

=:=:=:=:=:=:=:=

Lectures de l’office des lectures

  • Introduction
    V/ Dieu, viens à mon aide, R/ Seigneur, à notre secours. Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit, au Dieu qui est, qui était et qui vient, pour les siècles des siècles. Amen. (Alléluia.)
  • Hymne : Un chant rassemble dans la nuit
    Un chant rassemble dans la nuit Les voix dispersées : L’Église a devancé l’aurore Et fait monter vers le Seigneur L’espoir du monde. L’hymne de joie et de douleurs Qui naît aujourd’hui Rejoint la mystérieuse offrande Où Jésus Christ veut, de sa croix, Signer l’alliance
  • Antienne
    C'est lui qui délivrera le pauvre aux abois.
  • Psaume : 9 B - I
    1 Pourquoi, Seigneur, es-tu si loin ? Pourquoi te cacher aux jours d'angoisse ?2 L'impie, dans son orgueil, poursuit les malheureux : ils se font prendre aux ruses qu'il invente.3 L'impie se glorifie du désir de son âme, l'arrogant blasphème, il brave le Seigneur ;4 plein de suffisance, l'impie ne cherche plus : « Dieu n'est rien », voilà toute sa ruse
  • Dresse-toi, Seigneur ! Dieu, étends la main !
LECTURES DE LA MESSE
PREMIÈRE LECTURE
Maximes diverses pour une vie droite (Pr 21, 1-6.10-13)

Lecture du livre des Proverbes

    Le Seigneur dispose du cœur du roi
comme d’un canal d’irrigation,
il le dirige où il veut.
    La conduite d’un homme est toujours droite à ses yeux,
mais c’est le Seigneur qui pèse les cœurs.
    Accomplir la justice et le droit
plaît au Seigneur plus que le sacrifice.
    Regarder de haut, se rengorger :
ainsi brillent les méchants, mais ce n’est que péché.
    Les plans de l’homme actif lui assurent du profit ;
mais la précipitation conduit à l’indigence.
    Une fortune acquise par le mensonge :
illusion fugitive de qui cherche la mort.
    Le méchant ne désire que le mal ;
il n’a pas un regard de pitié pour son prochain.
    Quand on punit l’insolent, l’étourdi devient sage ;
le sage, il suffit de le raisonner pour qu’il comprenne.
    Le juste considère le clan du méchant :
le méchant pervertit les autres pour leur malheur.
    Qui fait la sourde oreille à la clameur des faibles
criera lui-même sans obtenir de réponse.

            – Parole du Seigneur.

PSAUME
(Ps 118 (119), 1.27, 30.34, 35.44)

R/ Guide-moi, Seigneur,
sur la voie de tes volontés.
 (Ps 118, 35a)

Heureux les hommes intègres dans leurs voies
qui marchent suivant la loi du Seigneur !
Montre-moi la voie de tes préceptes,
que je médite sur tes merveilles.

J’ai choisi la voie de la fidélité,
je m’ajuste à tes décisions.
Montre-moi comment garder ta loi,
que je l’observe de tout cœur.

Guide-moi sur la voie de tes volontés,
là, je me plais.
J’observerai sans relâche ta loi,
toujours et à jamais.

ÉVANGILE
« Ma mère et mes frères sont ceux qui écoutent la parole de Dieu, et qui la mettent en pratique » (Lc 8, 19-21)

Alléluia. Alléluia. 
Heureux ceux qui écoutent la parole de Dieu,
et qui la gardent !
Alléluia. (Lc 11, 28)

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

En ce temps-là,
    la mère et les frères de Jésus vinrent le trouver,
mais ils ne pouvaient pas arriver jusqu’à lui
à cause de la foule.
    On le lui fit savoir :
« Ta mère et tes frères sont là dehors,
qui veulent te voir. »
    Il leur répondit :
« Ma mère et mes frères
sont ceux qui écoutent la parole de Dieu,
et qui la mettent en pratique. »

            – Acclamons la Parole de Dieu.

 

Saint Firmin

Premier évêque d'Amiens (4ème s.)

Les historiens voient en lui le premier évêque d'Amiens où il aurait subi le martyre au IVe siècle.

 La légende du portail nord de la cathédrale d'Amiens se base sur un écrit du IXe siècle. Le sénateur Firmus conduisait son fils, le futur saint Firmin, au temple de Jupiter à Pampelune en Espagne.

 quand il rencontra le prêtre chrétien Honestus qui lui parla de Jésus et lui fit rencontrer une semaine plus tard son maître, saint Saturnin, l'un des soixante-dix disciples de Jésus. Saturnin, à Pampelune, convertit quarante mille personnes en quelques jours dont le jeune Firmin qui, avec l'âge, devint un fidèle prédicateur du Christ.

Firmin à vingt-sept ans reçut le sacre épiscopal, évangélisa l'Aquitaine, l'Auvergne, le Beauvaisis et s'en fut à Amiens.

« C’est là qu'il fut arrêté et discrètement assassiné par le gouverneur païen qui craignait les trop nombreux chrétiens de la région. Saint Firmin, diocèse d'Amiens L'histoire est belle, mais les détails sont peu historiques. »

Les diocèses du nord de la France comptent parmi les plus anciens d'Europe. Celui d'Amiens a ainsi été fondé par le sang d'un chrétien d'Espagne, Firmin, qui a été exécuté par les romains de l'époque...

 Le diocèse d'Amiens est créé vers la fin du IIIe siècle, au temps des premiers missionnaires venus évangéliser le nord de la Gaule.

 Notons, pour le diocèse, Saint Quentin, les Saints Fuscien, Victoric et Gentien, et un peu plus tard, Saint Firmin. Traditionnellement, c'est ce dernier qui est retenu comme étant le premier évêque d'Amiens... (Histoire du diocèse d'Amiens)

Saint-Firmin 2015 : Une fête de famille ! (Diocèse d'Amiens)

À Amiens, saint Firmin, vénéré comme évêque et martyr.

 

Martyrologe romain

La vie d’un saint ne nous est pas contée pour satisfaire notre curiosité, mais pour nous entraîner à la suite de sa sainteté. Alors ? construisons nous-mêmes notre sainteté avec la grâce de l’Esprit-Saint.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article