Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Bonjour mes frères et sœurs Le mois de Marie se termine Saint Quentin ferme ce mois

com
Bonjour mes frères et sœurs Le mois de Marie se termine Saint Quentin ferme ce mois
Bonjour mes frères et sœurs Le mois de Marie se termine Saint Quentin ferme ce mois
Bonjour mes frères et sœurs Le mois de Marie se termine Saint Quentin ferme ce mois
Bonjour mes frères et sœurs Le mois de Marie se termine Saint Quentin ferme ce mois
  • Introduction
    V/ Dieu, viens à mon aide,
  • R/ Seigneur, à notre secours.
    Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit, au Dieu qui est, qui était et qui vient, pour les siècles des siècles. Amen. (Alléluia.)
  • Hymne : Dieu que nul œil de créature
    Dieu que nul œil de créature N'a jamais vu, Nulle pensée jamais conçu, Nulle parole ne peut dire, C'est notre nuit qui t'a reçu : Fais que son voile se déchire. Fais que tressaille son silence Sous ton Esprit ; Dieu, fais en nous ce que tu dis, Et les aveugles de naissance Verront enfin.
  • Antienne
    Nous aussi, nous souffrons, attendant la rédemption de notre corps.
  • Psaume : 38 - I
    2 J'ai dit : « Je garderai mon chemin sans laisser ma langue s'égarer ; je garderai un bâillon sur ma bouche, tant que l'impie se tiendra devant moi. »
    3 Je suis resté muet, silencieux ;    je me taisais, mais sans profit. * Mon tourment s'exaspérait
    4 mon cœur brûlait en moi. A force d'y songer, le feu flamba et ma langue vint à parler.
  • Antienne
    Écoute ma prière, Seigneur !
  • Psaume : 38 - II
    8 Maintenant, que puis-je attendre, Seigneur ? Elle est en toi, mon espérance.
    9 Délivre-moi de tous mes péchés, épargne-moi les injures des fous.
    10 Je me suis tu, je n'ouvre pas la bouche, car c'est toi qui es à l'œuvre.
    11 Éloigne de moi tes coups : je succombe sous ta main qui me frappe.
    12 Reprenant les torts, tu corrige l'homme, comme la teigne tu ronges ses désirs; rien qu'un souffle, tous les humains.
  • Antienne
    Pour l'éternité, j'espère en ta miséricorde.
  • Psaume : 51
    3 Pourquoi te glorifier du mal,    toi, l’homme fort ? * Chaque jour, Dieu est fidèle.4 De ta langue affilée comme un rasoir,    tu prépares le crime, * fourbe que tu es !5 Tu aimes le mal plus que le bien,    et plus que la vérité, le mensonge ; *6 tu aimes les paroles qui […]
  • Verset
    V/ Mon âme attend le Seigneur. Je suis sûr de sa parole.
  • Lecture : Un roi sage fait la prospérité de son peuple (Sg 6, 1-25)
    01 Écoutez donc, ô rois, et comprenez ; instruisez-vous, juges de toute la terre.
    02 Soyez attentifs, vous qui dominez les foules, qui vous vantez de la multitude de vos peuples.
    03 Car la domination vous a été donnée par le Seigneur, et le pouvoir, par le Très-Haut, lui qui examinera votre conduite et scrutera vos intentions.
Textes de la messe du jour
Première lecture : « Chacun, qu’il soit esclave ou libre, sera rétribué par le Seigneur selon le bien qu’il aura fait » (Ep 6, 1-9)

Lecture de la lettre de saint Paul apôtre aux Éphésiens

Frères,
par respect pour le Christ, soyez soumis les uns aux autres.
    Vous, les enfants,
obéissez à vos parents dans le Seigneur,
car c’est cela qui est juste :
    Honore ton père et ta mère,
c’est le premier commandement qui soit assorti d’une promesse :
    ainsi tu seras heureux
et tu auras longue vie sur la terre.

    Et vous, les parents,
ne poussez pas vos enfants à la colère,
mais élevez-les en leur donnant une éducation et des avertissements
inspirés par le Seigneur.
    Vous, les esclaves, obéissez à vos maîtres d’ici-bas
comme au Christ,
avec crainte et profond respect,
dans la simplicité de votre cœur.
    Ne le faites pas seulement sous leurs yeux,
par souci de plaire à des hommes,
mais comme des esclaves du Christ
qui accomplissent la volonté de Dieu de tout leur cœur,
    et qui font leur travail d’esclaves volontiers,
comme pour le Seigneur et non pas pour des hommes.
    Car vous savez bien que chacun, qu’il soit esclave ou libre,
sera rétribué par le Seigneur
selon le bien qu’il aura fait.
    Et vous, les maîtres,
agissez de même avec vos esclaves,
laissez de côté les menaces.
Car vous savez bien que, pour eux comme pour vous,
le Maître est dans le ciel,
et il est impartial envers les personnes.

            – Parole du Seigneur.

Psaume (Ps 144 (145), 10-11, 12-13ab, 13cd-14)

Refrain psalmique : (Ps 144, 13a)

Le Seigneur est vrai en tout ce qu’il dit.

Que tes œuvres, Seigneur, te rendent grâce
et que tes fidèles te bénissent !
Ils diront la gloire de ton règne,
ils parleront de tes exploits.

Ils annonceront aux hommes tes exploits,
la gloire et l’éclat de ton règne :
ton règne, un règne éternel,
ton empire, pour les âges des âges.

Le Seigneur est vrai en tout ce qu’il dit,
fidèle en tout ce qu’il fait.
Le Seigneur soutient tous ceux qui tombent,
il redresse tous les accablés.

Évangile : « On viendra de l’orient et de l’occident, prendre place au festin dans le royaume de Dieu » (Lc 13, 22-30)

Acclamation : (cf. 2 Th 2, 14)

Alléluia. Alléluia. 
Par l’annonce de l’Évangile,
Dieu nous appelle à partager
la gloire de notre Seigneur Jésus Christ.
Alléluia.

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

En ce temps-là,
    tandis qu’il faisait route vers Jérusalem,
Jésus traversait villes et villages en enseignant.
    Quelqu’un lui demanda :
« Seigneur, n’y a-t-il que peu de gens qui soient sauvés ? »
Jésus leur dit :
    « Efforcez-vous d’entrer par la porte étroite,
car, je vous le déclare,
beaucoup chercheront à entrer
et n’y parviendront pas.
    Lorsque le maître de maison se sera levé
pour fermer la porte,
si vous, du dehors, vous vous mettez à frapper à la porte,
en disant :
“Seigneur, ouvre-nous”,
il vous répondra :
“Je ne sais pas d’où vous êtes.”
    Alors vous vous mettrez à dire :
“Nous avons mangé et bu en ta présence,
et tu as enseigné sur nos places.”
    Il vous répondra :
“Je ne sais pas d’où vous êtes.
Éloignez-vous de moi,
vous tous qui commettez l’injustice.”
    Là, il y aura des pleurs et des grincements de dents,
quand vous verrez Abraham, Isaac et Jacob, et tous les prophètes
dans le royaume de Dieu,
et que vous-mêmes, vous serez jetés dehors.
    Alors on viendra de l’orient et de l’occident,
du nord et du midi,
prendre place au festin dans le royaume de Dieu.
    Oui, il y a des derniers qui seront premiers,
et des premiers qui seront derniers. »

            – Acclamons la Parole de Dieu.

Saint Quentin

Martyr
(IIIe siècle)

Saint Quentin
Saint Quentin

Saint Quentin fut un de ces jeunes Romains qui, comme saint Crépin et saint Crépinien, vinrent prêcher l'Évangile dans les Gaules et y communiquer le trésor de la foi qu'ils avaient reçu. Amiens fut le centre de son apostolat. Les miracles confirmaient son enseignement; il traçait le signe de la Croix sur les yeux des aveugles, et ils voyaient; il faisait parler les muets, entendre les sourds, marcher les paralytiques. Ces éclatants prodiges excitaient l'admiration des uns et la haine des autres.

Quentin fut bientôt dénoncé à ce monstre de cruauté qui avait nom Rictiovarus, gouverneur romain, et il comparut devant lui: "Comment t'appelles-tu? lui demande le tyran.

– Je m'appelle chrétien. Mon père est sénateur de Rome; j'ai reçu le nom de Quentin.

– Quoi! un homme de pareille noblesse est descendu à de si misérables superstitions!

– La vraie noblesse, c'est de servir Dieu; la religion chrétienne n'est pas une superstition, elle nous élève au bonheur parfait par la connaissance de Dieu le Père tout-puissant et de Son Fils, engendré avant tous les siècles.

– Quitte ces folies et sacrifie aux dieux.

– Jamais. Tes dieux sont des démons; la vraie folie, c'est de les adorer.

– Sacrifie, ou je te tourmenterai jusqu'à la mort.

– Je ne crains rien; tu as tout pouvoir sur mon corps, mais le Christ sauvera mon âme."

Une si généreuse confession est suivie d'une flagellation cruelle; mais Dieu soutient Son martyr, et l'on entend une voix céleste, disant: "Quentin, persévère jusqu'à la fin, Je serai toujours auprès de toi." En même temps, ses bourreaux tombent à la renverse. Jeté dans un sombre cachot, Quentin en est deux fois délivré par un Ange, va prêcher au milieu de la ville, et baptise six cents personnes.

Tous ces prodiges, au lieu de calmer le cruel Rictiovarus, ne servent qu'à allumer sa fureur. Il envoie reprendre le martyr et le fait passer successivement par les supplices des roues, des verges de fer, de l'huile bouillante, de la poix, des torches ardentes: "Juge inhumain, fils du démon, dit Quentin, tes tourments me sont comme un rafraîchissement." Le tyran invente alors un supplice d'une férocité inouïe et fait traverser le corps du martyr, de haut en bas, par deux broches de fer; on lui enfonce des clous entre la chair et les ongles. Enfin l'héroïque Quentin eut la tête tranchée. Les assistants virent son âme s'envoler au Ciel sous la forme d'une blanche colombe.

Abbé L. Jaud, Vie des Saints pour tous les jours de l'année, Tours, Mame, 1950

 

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article