Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Chapelet et l'Office du milieu du jour du jeudi 4 octobre 2018

com
Chapelet et l'Office du milieu du jour du jeudi 4 octobre 2018
Chapelet et l'Office du milieu du jour du jeudi 4 octobre 2018
  • Saint François d'Assise fut un homme de Dieu. il a quitté sa maison, abandonné son héritage, pour épouser Dame Pauvreté; et le Seigneur le pris à son service
  •  
    V/ Dieu, viens à mon aide, R/ Seigneur, à notre secours. Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit, au Dieu qui est, qui était et qui vient, pour les siècles des siècles. Amen. (Alléluia.)
  • Hymne : Dieu que nul œil de créature
    Dieu que nul œil de créature N'a jamais vu, Nulle pensée jamais conçu, Nulle parole ne peut dire, C'est notre nuit qui t'a reçu : Fais que son voile se déchire. Fais que tressaille son silence Sous ton Esprit ; Dieu, fais en nous ce que tu dis, Et les aveugles de naissance Verront enfin […]
  • Antienne
    Nous aussi, nous souffrons, attendant la rédemption de notre corps.
  • Psaume : 38 - I
    2 J'ai dit : « Je garderai mon chemin sans laisser ma langue s'égarer ; je garderai un bâillon sur ma bouche, tant que l'impie se tiendra devant moi. »3 Je suis resté muet, silencieux ;    je me taisais, mais sans profit. * Mon tourment s'exaspérait,4 mon cœur brûlait en moi. Quand j'y pensais, […]
  • Antienne
    Écoute ma prière, Seigneur !
  • Psaume : 38 - II
    8 Maintenant, que puis-je attendre, Seigneur ? Elle est en toi, mon espérance.9 Délivre-moi de tous mes péchés, épargne-moi les injures des fous.10 Je me suis tu, je n'ouvre pas la bouche, car c'est toi qui es à l'œuvre.11 Éloigne de moi tes coups : je succombe sous ta main qui me frappe.12 Tu redresses […]
  • Antienne
    Pour l'éternité, j'espère en ta miséricorde.
  • Psaume : 51
    3 Pourquoi te glorifier du mal,    toi, l’homme fort ? * Chaque jour, Dieu est fidèle.4 De ta langue affilée comme un rasoir,    tu prépares le crime, * fourbe que tu es !5 Tu aimes le mal plus que le bien,    et plus que la vérité, le mensonge ; *6 tu aimes les paroles qui […]
  • Verset
    V/ Mon âme attend le Seigneur. Je suis sûr de sa parole.
  • Lecture : Travailler à votre salut (Ph 2, 12-30)
    12 Ainsi, mes bien-aimés, vous qui avez toujours obéi, travaillez à votre salut avec crainte et profond respect ; ne le faites pas seulement quand je suis là, mais encore bien plus maintenant que je n’y suis pas.13 Car c’est Dieu qui agit pour produire en vous la volonté et l’action, selon son projet bienveillant
Textes de la messe du jour
Première lecture : « Je sais, moi, que mon rédempteur est vivant » (Jb 19, 21-27)

Lecture du livre de Job

Job disait à ceux qui lui faisaient des reproches :
    « Ayez pitié de moi, ayez pitié de moi,
vous du moins, mes amis,
car la main de Dieu m’a frappé.
    Pourquoi me poursuivre comme Dieu lui-même ?
Ne serez-vous jamais rassasiés de ma chair ?
    Ah, si seulement on écrivait mes paroles,
si on les gravait sur une stèle
    avec un ciseau de fer et du plomb,
si on les sculptait dans le roc pour toujours !
    Mais je sais, moi, que mon rédempteur est vivant,
que, le dernier, il se lèvera sur la poussière ;
    et quand bien même on m’arracherait la peau,
de ma chair je verrai Dieu.
    Je le verrai, moi en personne,
et si mes yeux le regardent, il ne sera plus un étranger.
Mon cœur en défaille au-dedans de moi. »

            – Parole du Seigneur.

Psaume (Ps 26 (27), 7-8a, 8b.9abc, 13-14)

Refrain psalmique : (Ps 26, 13)

J’en suis sûr, je verrai les bontés du Seigneur
sur la terre des vivants.

Écoute, Seigneur, je t’appelle !
Pitié ! Réponds-moi !
Mon cœur m’a redit ta parole :
« Cherchez ma face. »

C’est ta face, Seigneur, que je cherche :
ne me cache pas ta face.
N’écarte pas ton serviteur avec colère :
tu restes mon secours.

Mais j’en suis sûr, je verrai les bontés du Seigneur
sur la terre des vivants.
« Espère le Seigneur, sois fort et prends courage ;
espère le Seigneur. »

Évangile : « Votre paix ira reposer sur lui » (Lc 10, 1-12)

Acclamation : (Mc 1, 15)

Alléluia. Alléluia. 
Le règne de Dieu est tout proche.
Convertissez-vous et croyez à l’Évangile.
Alléluia.

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

En ce temps-là,
parmi les disciples
    le Seigneur en désigna encore 72,
et il les envoya deux par deux, en avant de lui,
en toute ville et localité où lui-même allait se rendre.
Il leur dit :
« La moisson est abondante,
mais les ouvriers sont peu nombreux.
Priez donc le maître de la moisson
d’envoyer des ouvriers pour sa moisson.
    Allez ! Voici que je vous envoie
comme des agneaux au milieu des loups.
    Ne portez ni bourse, ni sac, ni sandales,
et ne saluez personne en chemin.
    Mais dans toute maison où vous entrerez,
dites d’abord :
“Paix à cette maison.”
    S’il y a là un ami de la paix,
votre paix ira reposer sur lui ;
sinon, elle reviendra sur vous.
    Restez dans cette maison,
mangeant et buvant ce que l’on vous sert ;
car l’ouvrier mérite son salaire.
Ne passez pas de maison en maison.
    Dans toute ville où vous entrerez
et où vous serez accueillis,
mangez ce qui vous est présenté.
    Guérissez les malades qui s’y trouvent
et dites-leur :
“Le règne de Dieu s’est approché de vous.”
    Mais dans toute ville où vous entrerez
et où vous ne serez pas accueillis,
allez sur les places et dites :
    “Même la poussière de votre ville, collée à nos pieds,
nous l’enlevons pour vous la laisser.
Toutefois, sachez-le :
le règne de Dieu s’est approché.”
    Je vous le déclare :
au dernier jour,
Sodome sera mieux traitée que cette ville. »

            – Acclamons la Parole de Dieu.

LETTRE DE S. FRANÇOIS À TOUS LES FIDÈLES

À tous les chrétiens, religieux, clercs et laïques, hommes et femmes, à tous ceux qui habitent dans le monde entier, le frère François, leur serviteur et leur sujet : hommage et respect, vraie paix du ciel et sincère charité dans le Seigneur.

Puisque je suis le serviteur de tous, je suis tenu de me mettre au service de tous, et de me faire le ministre des paroles pleines de parfum de mon Seigneur. C'est pourquoi, considérant en moi-même que je ne puis, à cause des maladies et de la faiblesse de mon corps, aller vous visiter tous et chacun, je me suis proposé de vous adresser la présente lettre et ce message, pour vous rapporter les paroles de Notre Seigneur Jésus Christ, qui est la Parole du Père, et les paroles du Saint-Esprit, qui sont Esprit et Vie.

Ce Verbe du Père, si digne, si saint et si glorieux, le Père très haut en annonça la venue, par son saint archange Gabriel, à la sainte et glorieuse Vierge Marie, du sein de laquelle le Verbe reçut vraiment la chair de notre humanité fragile. Lui qui était riche plus que tout, il a voulu choisir, avec sa bienheureuse Mère, par-dessus tout, la pauvreté.

Proche de sa Passion, il célébra la Pâque avec ses disciples. — Ensuite il pria son Père en disant : Père, s'il est possible, que cette coupe passe loin de moi ! ~ Cependant, il mit sa volonté dans la volonté de son Père, en disant : Père, que ta volonté soit faite, non comme je veux, mais comme tu veux !

Or, la volonté du Père fut que son Fils béni et glorieux, qu'il nous a donné et qui est né pour nous, s'offrît lui-même par son propre sang, en sacrifice et en victime sur l'autel de la Croix ; non pour lui-même, par qui toutes choses ont été faites, mais pour nos péchés, nous laissant un exemple afin que nous suivions ses traces. Il veut que tous nous soyons sauvés par lui, et que nous le recevions d'un cœur pur et dans un corps chaste. ~

Qu'ils sont heureux et bénis, ceux qui aiment le Seigneur et font ce qu'il dit lui-même dans l'Évangile : Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur et de toute ton âme, et ton prochain comme toi-même. Aimons donc Dieu et adorons-le avec pureté de cœur et d'esprit, car c'est là ce qu'il cherche par-dessus tout quand il dit : Les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité ; car tous ceux qui l'adorent doivent l'adorer en esprit et en vérité. Adressons-lui des louanges et des prières, jour et nuit, en disant : Notre Père qui es aux cieux. Car il nous faut toujours prier et ne cesser jamais. ~

En outre, faisons de dignes fruits de pénitence. Puis aimons notre prochain comme nous-mêmes. ~ Ayons donc charité et humilité : faisons des aumônes, car elles lavent les âmes des souillures de leurs péchés. En effet, les hommes perdent tout ce qu'ils laissent en ce monde ; tandis qu'ils emportent avec eux le prix de leur charité et les aumônes qu'ils ont faites : ils en recevront de Dieu la récompense et la digne rémunération. ~

Nous ne devons être ni sages ni prudents selon la chair ; mais nous devons plutôt être simples, humbles et purs. ~ Jamais nous ne devons désirer d'être au-dessus des autres ; mais nous devons plutôt être serviteurs et soumis à toute créature humaine à cause de Dieu.

Tous ceux qui agiront ainsi et persévéreront jusqu'à la fin, l'Esprit du Seigneur reposera sur eux et fera en eux habitation et demeure, et ils seront fils du Père céleste dont ils font les œuvres : et ils seront époux, frères et mères de Notre Seigneur Jésus Christ.

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article