Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le samedi nous prions avec nos frères et sœurs juifs et juives

com

L'amitié entre les juifs et les chrétiens, ce n'est pas que des mots, la prière communes est très importante. 

Je rappelle que j'ai coutume de dire que nous sommes les enfants adoptés de Dieu. Il nous aime car nous avons répondu oui au Père par l'intermédiaire de Jésus.

Il y a aussi des enfants de Dieu qui ont reconnu le Messi  en Jésus, pour les chrétien se sont les anciens des enfants de Dieu, comme Monseigneur Lustiger

C'est pourquoi nous prierons ensemble, en hébreux

Ces prières et bénédictions en phonétique sont dédiées à l’élévation des âmes

Allumage de la ’Hanoukiyah 
version en phonétique

REMARQUE : on peut soit allumer le Chamach en premier, avant de réciter les bénédictions, soit l’allumer après avoir allumé toutes les autres bougies. 

    Avant l’allumage, on dira : 

Baroukh atah adonay, eloheinou melekh ha’olam, acher qidechanou bemitsvotav, vetsivanou lehadliq ner ’hanoukah. 

Baroukh atah adonay, eloheinou melekh ha’olam, che’asah nisim laavoteinou bayamim hahem bazeman hazeh.
 

 Le premier soir, on ajoutera : 

Baroukh atah adonay, eloheinou melekh ha’olam, chehe’heyanou veqiyemanou vehigi’anou lazeman hazeh. 

    
Après avoir allumé la première bougie de la mitsvah, on poursuivra avec : 

Hanerot halalou ana’hnou madliqin, ’al hanisim ve’al hatechou’ot ve’al haniflaot, che’asita laavoteinou ’al yedei khohaneikha haqedochim. Vekhol chemonat yemei ’hanoukah, hanerot halalou qodech, veein lanou rechout lehichtamech bahem ela lir-otam bilvad, kedei lehodot lichmekha ’al niseikha venifleoteikha vichou’oteikha. 

 Et le Psaume 30 : 

Mizmor chir ’Hanoukat habayit, ledavid. Aromimkha, adonay, ki dilitani, velo-sima’hta oyevay li. Adonay elohay ! Chiva’ti elekha vatirpaeni. Adonay ! He’elita min-cheol nafchi, ’hiyitani miyaredi vor. Zamerou ladonay ’hasidav, vehodou lezekher qodcho. Ki rega’ beapo, ’hayim birtsono, ba’erev yalin bekhi, velaboqer - rinah. Vaani amarti vechalvi, bal-emot le’olam. Adonay ! Birtsonekha he’emadtah lehareri ’oz, histarta fanekha - hayiti nivhal. Elekha, adonay, eqra, veel-adonay et’hanan. Mah-betsa’ bedami, beridti el cha’hat ? Hayodekha ’afar ? Hayagid amitekha ? Chema’-adonay ve’honeni, adonay, heyeh ’ozer li. Hafakhta mispedi lema’hol li, pita’hta saqi vateazereni sim’hah. Lema’an yezamerkha khavod velo yidom ; adonay elohay, le’olam odeka. 

    Chant de ’Hanoukah : 

 


Ma’oz tsour yechou’ati, lekha naeh lechabea’h. Tikon beit tefilati, vecham todah nezabea’h. Le’et takhin matbea’h, mitsar hamnabea’h. Az egmor, bechir mizmor, ’hanoukat hamizbea’h. 

Ra’ot save’ah nafchi, beyagon ko’hi kilah. ’Hayay mererou beqochi, bechi’boud malkhout ’eglah. Ouvyado hagedolah, hotsi et hasegoulah. ’Heil par’oh, vekhol zar’o, yaredou keeven bimtsoulah. 

Devir qodcho hevi-ani, vegam cham lo chaqat-ti. Ouva noges vehiglani, ki zarim ’avadti. Veyein ra’al masakhti, kim’at che’avarti. Qets bavel, zeroubavel, leqets chiv’im nocha’ti.

Kerot qomat beroch biqech, agagi ben hamedata. Venihyatah lo lemoqech, vegaavato nichbatah. Roch yemini niseta, veoyev chemo ma’hita. Rov banav, veqinyanav, ’al ha’ets talita. 

Yevanim niqbetsou ’alay, azay bimei ’hachmanim. Oufaretsou ’homot migdalay, vetimeou kol hachemanim. Ouminotar qanqanim, na’asah nes lachochanim. Benei vinah, yemei chemonah, qave’ou chir ournanim. 

’Hasof zeroa’ qodchekha, veqarev qets haychou’ah. Neqom niqmat dam ’avadeikha, mimalkhout harecha’ah. Ki arekhah lanou haychou’ah, veein qets limei hara’ah. De’heh admon, betsel tsalmon, vehaqem lanou ro’im chiv’ah.

la traduction du psaume prié en Hébreux phonétiquement.

 

PSAUME 30

02 En toi, Seigneur, j'ai mon refuge ; garde-moi d'être humilié pour toujours.Dans ta justice, libère-moi ;

03 écoute, et viens me délivrer. Sois le rocher qui m'abrite, la maison fortifiée qui me sauve.

04 Ma forteresse et mon roc, c'est toi : pour l'honneur de ton nom, tu me guides et me conduis.

05 Tu m'arraches au filet qu'ils m'ont tendu ; oui, c'est toi mon abri.

06 En tes mains je remets mon esprit ; tu me rachètes, Seigneur, Dieu de vérité.

07 Je hais les adorateurs de faux dieux, et moi, je suis sûr du Seigneur.

08 Ton amour me fait danser de joie : tu vois ma misère et tu sais ma détresse.

09 Tu ne m'as pas livré aux mains de l'ennemi ; devant moi, tu as ouvert un passage.

10 Prends pitié de moi, Seigneur, je suis en détresse. * La douleur me ronge les yeux, la gorge et les entrailles.

11 Ma vie s'achève dans les larmes, et mes années, dans les souffrances. * Le péché m'a fait perdre mes forces, il me ronge les os.

12 Je suis la risée de mes adversaires et même de mes voisins, + je fais peur à mes amis * (s'ils me voient dans la rue, ils me fuient).

13 On m'ignore comme un mort oublié, * comme une chose qu'on jette.

14 J'entends les calomnies de la foule : de tous côtés c'est l'épouvante. * Ils ont tenu conseil contre moi, ils s'accordent pour m'ôter la vie.

15 Moi, je suis sûr de toi, Seigneur, + je dis : « Tu es mon Dieu ! » *

16 Mes jours sont dans ta main : délivre-moi des mains hostiles qui s'acharnent.

17 Sur ton serviteur, que s'illumine ta face ; + sauve-moi par ton amour. *

18 Seigneur, garde-moi d'être humilié, moi qui t'appelle. [Mais qu'ils soient humiliés, les impies ; * qu'ils entrent dans le silence des morts !

19 Qu'ils deviennent muets, ces menteurs, * car ils parlent contre le juste avec orgueil, insolence et mépris.]

20 Qu'ils sont grands, tes bienfaits ! + Tu les réserves à ceux qui te craignent. * Tu combles, à la face du monde, ceux qui ont en toi leur refuge.

21 Tu les caches au plus secret de ta face, loin des intrigues des hommes. * Tu leur réserves un lieu sûr, loin des langues méchantes.

22 Béni soit le Seigneur : * son amour a fait pour moi des merveilles dans la ville retranchée !

23 Et moi, dans mon trouble, je disais : « Je ne suis plus devant tes yeux. » * Pourtant, tu écoutais ma prière quand je criais vers toi.

24 Aimez le Seigneur, vous, ses fidèles : + le Seigneur veille sur les siens ; * mais il rétribue avec rigueur qui se montre arrogant.

25 Soyez forts, prenez courage, * vous tous qui espérez le Seigneur !

 

 

Le cardinal Lustiger, juif converti, honoré en Israël
Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article