Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Les vivants de la Planète

com
Les vivants de la Planète
Les vivants de la Planète
Les vivants de la Planète

La destruction du vivant est-elle en train de s’accélérer ?

 

Le dernier rapport du Fonds mondial pour la nature (WWF), publié ce mardi 30 octobre, montre que la dégradation du vivant se poursuit à une échelle inédite, sous la pression humaine. En détruisant le sauvage, cette altérité qui fonde notre identité, dit la philosophe Virginie Maris, nous nous détruisons nous-mêmes.

La destruction du vivant est-elle en train de s’accélérer ?

Virginie Maris Chercheuse en philosophie de l’environnement au CEFE (Centre d’écologie fonctionnelle et évolutive – CNRS) (1) (Source photo : Virginie Maris) Le dernier rapport du WWF montre un effondrement des populations d’espèces depuis quarante ans. Vivons-nous un moment inédit dans la destruction du vivant ? Virginie Maris : Oui, incontestablement. Il y a déjà eu des épisodes d’extinction massive des espèces – avant même l’apparition des humains, – mais ils se sont déroulés sur des centaines de milliers d’années. La destruction actuelle est également inédite dans l’histoire de l’humanité. Bien sûr, certaines sociétés ont eu un gros impact sur la nature, en particulier sur la mégafaune : la disparition des kangourous et des varans géants sur le continent australien à l’arrivée d’Homo sapiens, l’extinction des grands mammifères des plaines américaines, il y a entre 10 000 et 15 000 ans, etc. Mais ce n’est pas comparable à ce qui se passe aujourd’hui. Le monde sauvage s’effondre sous nos yeux à une vitesse et à une échelle sans précédent : tous les continents sont touchés, comme tout ce qui compose la nature 

qui sont les vivants? Ce n'est pas uniquement les humains et les animaux. C'est toute la création planétaire.

Lorsque nous détruisons une catégorie de vivant nous déséquilibrons l'ensemble de la création.

Toute la création respire, boit et s'alimente. A chacun sa nécessite.

Nous sommes tous bénéficiaires et aussi destructeurs.

Nous sommes tous des aliments pour certaines catégories de vivant.

Nous les humains nous sommes les plus grands prédateurs de tous les vivants.

L'équilibre du jardin d'éden, n'est plus. Nous ne respectons pas ce qui vit. car nous sommes persuadé que nous sommes les seuls êtres pouvant gérer la nature!

Si nous laissions toute la nature vivre comme elle le doit, nous ne rencontrerions pas tous les problèmes actuels.

C'est tout cela les vivants

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article