La Prière de Marthe Robin « Prier Marie, L’aimer, L’imiter en silence » : 

« Prier Marie, L’aimer, L’imiter en silence
Vivre auprès d’Elle, appuyer sur son Cœur, 
Mettre en Ses mains bénies, ma filiale confiance
C’est là ma paix, ma joie et mon honneur... 

Ô Vierge Sainte, ô blanche Souveraine, 
Mon âme aimante, en Vous s’épanche à flots. 
J’irai au Ciel, vers Vous, Mère que j’aime
Ah ! Que ne puis-je y aller aussitôt !

Quand je contemple Votre éclatant Visage, 
Vos traits si doux, Vos regards maternels, 
Ah ! Je voudrais dépeindre mon extase. 
Divine Aurore, ô beau Lys immortel, 

Reine des Cieux, si bonne et la plus pure, 
Les séraphins, pour Vous, brûlent d’amour. 
J’irai au Ciel Vous chérir sans mesure
Ah, je voudrais y aller en ce jour !

Vos suaves tendresses, ô divine Marie, 
Me font, dès cet exil, respirer l’air du Ciel. 
Ces sublimes instants comblent mon âme ravie, 
Quand pourrai-je les vivre au séjour éternel ?

Sous Vos douces caresses, tout mon être palpite... 
Rose mystique, Mère admirable, ô pur Miroir, 
J’irai au Ciel Vous aimer sans limite. 
Ah ! Que ne puis-je y aller dès ce soir ! » 

Ainsi soit-il. 


Marthe Robin (1902-1981) – « Journal de Marthe Robin », le Dimanche 2 février 1930 (version numérique aux Éditions Foyer de Charité)

Marthe-Robin.jpg