Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Un après midi doux dans la Sainte lumière de notre Seigneur Rédempteur et la Vierge Marie

com
Un après midi doux dans la Sainte lumière de notre Seigneur Rédempteur et la Vierge Marie
Un après midi doux dans la Sainte lumière de notre Seigneur Rédempteur et la Vierge Marie

L'esprit de vérité dont parle Jésus, est tout-à-fait contraire à l'esprit de mensonge, de duplicité, de fausseté qui parfois règne dans les cœurs des chrétiens... La Fontaine avait décrit dans sa fable " le Satyre et le Passant ", 

PRIER

La prière dit l’attachement de la relation entre l’homme et Dieu. Elle est l’expression de l’amour de Dieu en chaque homme. La prière est essentielle à la vie des chrétiens.

Pour un chrétien, une vie sans prière prend le risque de devenir aride. Mais prier, ce n’est pas simple. L’ennui, le découragement, la répétition ou l’habitude peuvent rendre la prière difficile.

La communication de Dieu est souvent comparée à la communication humaine : il n’en est rien. Celui qui prie, pense que Dieu reste sourd à sa prière, alors que Dieu le regarde toujours avec amour. Répéter une prière, la méditer, en éprouver toute la saveur, vibrer avec elle, pour qu’elle devienne comme une respiration, c’est entrer dans le mystère du dialogue entre Dieu et l’homme. C’est se laisser guider pas à pas dans une meilleure connaissance du mystère de Dieu. Souvent, le dialogue avec Dieu est surtout fait de silence, ce qui n’est pas très gratifiant. Pourtant, Sainte Thérèse nous dit que c’est dans le silence que l’on se rend disponible, qu’en s’abandonnant avec confiance et foi, on peut s’approcher de Dieu.

La prière prend une forme différente selon le temps, les lieux, les occupations et préoccupations de chacun, la culture et les expériences vécues. La prière peut naître spontanément avec des mots de tous les jours ; elle emprunte également ceux des Écritures. Elle peut être personnelle ou communautaire.

Les moines et moniales, mais aussi les religieux (ses), prêtres, laïcs, chrétiens ordinaires, rythment leurs journées par la prière de l’Église ou « Liturgie des Heures ».

Répartis sur quatre semaines, les psaumes constituent le cœur de la prière de l’Église. Le psaume, c’est un cri avant d’être un écrit. C’est une voix qui appelle, murmure, invoque, c’est un corps qui plie sous le poids de l’épreuve. Dans les psaumes, le peuple d’Israël parle à Dieu quand il est plongé dans la culpabilité après une faute, submergé par des épreuves et quand il est dans la joie après une victoire.

Sainte Fleur

(1300-1347)

 

Née à Maurs (Cantal, France) d’une famille de 19 enfants, elle y mena une vie difficile.

 Elle devint religieuse hospitalière à Issendolus (Lot), dans un hôpital de l’Ordre de Saint Jean de Jérusalem.

Tourmentée intérieurement par le démon qui voulait lui faire perdre sa chasteté, elle trouva la sérénité à travers la prière et la charité au service des malades.

Elle est spécialement honorée dans les diocèses de Saint-Flour et de Cahors.

Elle est la patronne de toutes celles qui portent un nom de fleur et qui n’ont pas de patronne officielle’.

 

OFFICE DES VÊPRES

du jour

INTRODUCTION

V/ Dieu, viens à mon aide, 
R/ Seigneur, à notre secours.

Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit, 
au Dieu qui est, qui était et qui vient, 
pour les siècles des siècles. 
Amen. (Alléluia.)

HYMNE : REGARDE OÙ NOUS RISQUONS D’ALLER

D. Rimaud — CNPL

Regarde où nous risquons d’aller 
Tournant le dos 
À la cité 
De ta souffrance ! 
Ta Pâque est lente aux yeux de chair 
De tes bourreaux : 
Explique-nous le livre ouvert 
À coups de lance.

Comment marcherions-nous vers toi 
Quand il est tard, 
Si tu ne vas 
Où vont nos routes ? 
Ne manque pas aux pèlerins 
Mais viens t’asseoir : 
La nappe est mise pour le pain 
Et pour la coupe. 

Comment te saurons-nous vivant 
Et l’un de nous, 
Si tu ne prends 
Ces simples choses ? 
Partage-nous ton corps brisé 
Pour que le jour 
Se lève au fond des cœurs troublés 
Où tu reposes. 

Ce jour que nous sentons lever,
Nous le voyons
Dans la clarté
De ton visage :
Ne laisse pas le vent de nuit
Ni les démons
Éteindre en nous le feu qui luit
Sur ton passage. 

Remets entre nos mains tendues
À te chercher
L’Esprit reçu
De ta patience :
Éclaire aussi l’envers du cœur
Où le péché
Revêt d’un masque de laideur
Ta ressemblance. 
ANTIENNE

J’éprouvais la tristesse et l’angoisse : le Seigneur m’a sauvé, alléluia !

PSAUME : 114

1 J'aime le Seigneur :
il entend le cri de ma prière ;
2 il incline vers moi son oreille :
toute ma vie, je l'invoquerai.

3 J'étais pris dans les filets de la mort,
   retenu dans les liens de l'abîme, *
j'éprouvais la tristesse et l'angoisse ;
4 j'ai invoqué le nom du Seigneur :
« Seigneur, je t'en prie, délivre-moi ! »

5 Le Seigneur est justice et pitié,
notre Dieu est tendresse.
6 Le Seigneur défend les petits :
j'étais faible, il m'a sauvé.

7 Retrouve ton repos, mon âme,
car le Seigneur t'a fait du bien.
8 Il a sauvé mon âme de la mort, *
gardé mes yeux des larmes
et mes pieds du faux pas.

9 Je marcherai en présence du Seigneur
sur la terre des vivants.

ANTIENNE

Le secours me vient du Seigneur qui a fait le ciel et la terre.

PSAUME : 120
1 Je lève les yeux vers les montagnes :
d’où le secours me viendra-t-il ?
2 Le secours me viendra du Seigneur
qui a fait le ciel et la terre.

3 Qu’il empêche ton pied de glisser,
qu’il ne dorme pas, ton gardien.
4 Non, il ne dort pas, ne sommeille pas,
le gardien d’Israël.

5 Le Seigneur, ton gardien, le Seigneur, ton ombrage,
se tient près de toi.
6 Le soleil, pendant le jour, ne pourra te frapper,
ni la lune, durant la nuit.

7 Le Seigneur te gardera de tout mal,
il gardera ta vie.
8 Le Seigneur te gardera, au départ et au retour,
maintenant, à jamais.
PSAUME : CANTIQUE (AP 15)

R/ Grandes sont tes œuvres, Seigneur !

3 Grandes, merveilleuses, tes œuvres,
Seigneur, Dieu de l'univers !

Ils sont justes, ils sont vrais, tes chemins,
Roi des nations. R/

4 Qui ne te craindrait, Seigneur ?
À ton nom, qui ne rendrait gloire ?

Oui, toi seul es saint ! +
Oui, toutes les nations viendront
   et se prosterneront devant toi ; *
oui, ils sont manifestés, tes jugements. R/

PAROLE DE DIEU : 1 CO 2, 7-10A
Nous proclamons la sagesse du mystère de Dieu, sagesse tenue cachée, prévue par lui dès avant les siècles, pour nous donner la gloire. Aucun de ceux qui dominent ce monde ne l’a connue, car, s’ils l’avaient connue, ils n’auraient jamais crucifié le Seigneur de gloire. Mais ce que nous proclamons, c’est, comme dit l’Écriture, ce que personne n’avait vu de ses yeux ni entendu de ses oreilles, ce que le cœur de l’homme n’avait pas imaginé, ce qui avait été préparé pour ceux qui aiment Dieu. Et c’est à nous que Dieu, par l’Esprit, a révélé cette sagesse.
RÉPONS

R/ La folie de la croix du Christ
a révélé la sagesse de Dieu.

 

V/ Ils regarderont celui qu’ils ont transpercé. R/

 

V/ De son côté ouvert ont jailli le sang et l’eau. R/

 

Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit. R/

ANTIENNE

Le Seigneur est justice et pitié, notre Dieu est tendresse.

CANTIQUE DE MARIE (LC 1)

47 Mon âme exalte le Seigneur,
exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur !

48 Il s'est penché sur son humble servante ;
désormais, tous les âges me diront bienheureuse.

49 Le Puissant fit pour moi des merveilles ;
Saint est son nom !

50 Son amour s'étend d'âge en âge
sur ceux qui le craignent;

51 Déployant la force de son bras,
il disperse les superbes.

52 Il renverse les puissants de leurs trônes,
il élève les humbles.

53 Il comble de biens les affamés,
renvoie les riches les mains vides.

54 Il relève Israël, son serviteur,
il se souvient de son amour,

55 de la promesse faite à nos pères,
en faveur d'Abraham et de sa race, à jamais.

INTERCESSION

Regardons Celui que nous avons transpercé et confessons notre foi :


R/

Vraiment, tu es le Fils de Dieu !

 

Béni sois-tu, Sauveur du genre humain, pour ta passion glorieuse :
— ton sang nous a rachetés.

 

De ton côté ouvert d’où jaillit l’eau vive, 
— répands l’Esprit sur tous les hommes.

 

Tu envoies au monde des témoins de ta résurrection :
— qu’ils proclament ta croix victorieuse.

 

Christ en agonie jusqu’à la fin du monde,
— n’oublie pas les membres souffrants de ton Corps.

 

Toi qui es sorti vivant du tombeau, 
— éveille ceux qui sont endormis dans la mort.

 
NOTRE PÈRE
ORAISON

Puisque ta sagesse inexprimable, Seigneur, se manifeste étonnamment dans le scandale de la croix, accorde-nous de savoir contempler la gloire dans la passion de ton Fils, pour que nous mettions dans sa croix notre espérance et notre fierté. Lui qui règne.

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article