Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Bonjour les amis(es) bonne journée, bien quelle soit pluvieuse

com
Bonjour les amis(es) bonne journée, bien quelle soit pluvieuse
Bonjour les amis(es) bonne journée, bien quelle soit pluvieuse

"Gilets jaunes" : des porte-parole de la "délégation" officielle annoncent qu'ils seront reçus par le Premier ministre vendredi

"Edouard Philippe souhaite les rencontrer vendredi 30 novembre à 14 heures", affirme un communiqué des porte-parole, transmis jeudi à l'AFP.

Des porte-parole de la "délégation" officielle des "gilets jaunes" seront reçus vendredi 30 novembre à 14 heures par Edouard Philippe et par le ministre de la Transition écologique, François de Rugy, a appris franceinfo auprès du cabinet du Premier ministre. Cette réunion interviendra à la veille de "l'acte 3" du mouvement, prévu samedi.

Après que deux membres de cette "délégation" ont été reçus par le ministre de la Transition écologique mardi, les "gilets jaunes" espèrent "que cette rencontre soit plus satisfaisante et concrète que la première", expliquent les porte-parole dans un communiqué transmis à l'AFP jeudi.

Cette rencontre "s'inscrit dans le cadre des consultations que le Premier ministre préside pour définir l'organisation de la concertation citoyenne qui aura lieu sur l'ensemble du territoire", ajoute le communiqué des "gilets jaunes". Un groupe de huit porte-parole avait été désigné lundi pour "nouer une prise de contact sérieuse et nécessaire", avec le gouvernement et transmettre une série de revendications. "Ces [huit] "gilets jaunes", en tout ou partie, seront reçus par le Premier ministre, pendant que les régions s'organisent", ajoute le communiqué des "gilets jaunes".

 

 

L’Opinion

EDF prépare son big bang

L’Elysée et Matignon veulent renforcer l’emprise de l’Etat sur le nucléaire de l’énergéticien, quitte à bouleverser son organisation. Un chantier qui ne va pas de soi s’agissant d’un groupe coté en Bourse.

Edouard Philippe a précisé mercredi que l’Etat actionnaire d’EDF à près de 84 %, décidera « courant 2019 » d’une possible montée au capital du groupe, une fois que la Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) aura été arrêtée. D’ici là, l’électricien aura finalisé ses propositions au gouvernement pour faire évoluer sa structure.

Le temps des grandes manœuvres est venu chez EDF. Depuis des années, on attendait plutôt que l’Etat réduise sa participation au capital de l’électricien. Actionnaire à 83,5 %, la puissance publique peut légalement descendre jusqu’à 70 %. Grâce à la forte hausse du cours de Bourse depuis un an, la vente des titres excédentaires lui rapporterait quelque 5,6 milliards d’euros, un pactole non négligeable en ces temps de disette budgétaire. En fait, c’est tout le contraire. Le Premier ministre Edouard Philippe a précisé mercredi que l’Etat pourrait décider l’an prochain d’augmenter son poids au tour de table. La veille, Emmanuel Macron avait demandé au groupe présidé par Jean-Bernard Lévy de lui faire des propositions sur sa future organisation.

Officiellement, il n’est pas question de remettre en cause l’intégrité d’EDF qui ne sera pas « découpé », avait précisé dans la foulée François de Rugy. Le ministre de la Transition écologique et solidaire a évoqué mardi un schéma classique de société mère et de filiales « pour que les choses soient claires et efficaces, et permettent de faire face au poids des engagements financiers passés. »

Lorsqu’Emmanuel Macron était à Bercy, l’Agence des participations de l’Etat (APE) avait fait plancher des banquiers d’affaires

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article