Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

C'est par beaucoup de souffrances qu'on parvient au Royaume de Dieu.

C'est par beaucoup de souffrances qu'on parvient au Royaume de Dieu.

AELF

Lectures de la messe

Première lecture

« En ce jour-là, les yeux des aveugles verront » (Is 29, 17-24)

Lecture du livre du prophète Isaïe

Ainsi parle le Seigneur Dieu :

Ne le savez-vous pas ?

Encore un peu, très peu de temps,

Et le Liban se changera en verger,

Et le verger sera pareil à une forêt.

Les sourds, en ce jour-là,

Entendront les paroles du livre.

Quant aux aveugles, sortant de l’obscurité et des ténèbres,

Leurs yeux verront.

Les humbles se réjouiront de plus en plus

Dans le Seigneur,

Les malheureux exulteront

En Dieu, le Saint d’Israël.

Car ce sera la fin des tyrans,

L’extermination des moqueurs,

Et seront supprimés tous ceux qui s’empressent à mal faire,

Ceux qui font condamner quelqu’un par leur témoignage,

Qui faussent les débats du tribunal

Et sans raison font débouter l’innocent.

C’est pourquoi le Seigneur, lui qui a libéré Abraham,

Parle ainsi à la maison de Jacob :

« Désormais Jacob n’aura plus de honte,

Son visage ne pâlira plus ;

Car, quand il verra chez lui ses enfants,

L’œuvre de mes mains,

Il sanctifiera mon nom,

Il sanctifiera le Dieu saint de Jacob,

Il tremblera devant le Dieu d’Israël.

Les esprits égarés découvriront l’intelligence,

Et les récalcitrants accepteront qu’on les instruise. »

– Parole du Seigneur.

Psaume

(26 (27), 1, 4abcd, 13-14)

R/ Le Seigneur est ma lumière et mon salut.

  (26, 1a)

Le Seigneur est ma lumière et mon salut ;

De qui aurais-je crainte ?

Le Seigneur est le rempart de ma vie ;

Devant qui tremblerais-je ?

J’ai demandé une chose au Seigneur,

La seule que je cherche :

Habiter la maison du Seigneur

Tous les jours de ma vie.

J’en suis sûr, je verrai les bontés du Seigneur

Sur la terre des vivants.

« Espère le Seigneur, sois fort et prends courage ;

Espère le Seigneur. »

Évangile

Croyant en Jésus, deux aveugles sont guéris. (Mt 9, 27-31)

Alléluia, Alléluia. Voici qu’il vient avec puissance, notre Seigneur, pour éclairer les yeux de ses serviteurs Alléluia.

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

En ce temps-là,

Jésus était en route ;

Deux aveugles le suivirent, en criant :

« Prends pitié de nous, fils de David ! »

Quand il fut entré dans la maison,

Les aveugles s’approchèrent de lui,

Et Jésus leur dit :

« Croyez-vous que je peux faire cela ? »

Ils lui répondirent :

« Oui, Seigneur. »

Alors il leur toucha les yeux, en disant :

« Que tout se passe pour vous selon votre foi ! »

Leurs yeux s’ouvrirent,

Et Jésus leur dit avec fermeté :

« Attention ! que personne ne le sache ! »

Mais, une fois sortis,

Ils parlèrent de lui dans toute la région.

– Acclamons la Parole de Dieu.

Office des lectures

Introduction

V/ Dieu, viens à mon aide,

R/ Seigneur, à notre secours.

Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,

Au Dieu qui est, qui était et qui vient,

Pour les siècles des siècles.

Amen. (Alléluia.)

Hymne : Es-tu celui qui doit venir

Cl. Bernard — CNPL

Es-tu celui qui doit venir

Visiter nos prisons,

Libérer nos mains,

Éclairer nos visages

D’un bonheur sans déclin ?

 

Tu es l’Autre que nous attendons,

Jésus, notre semblable,

Tu es le plus proche voisin,

L’Emmanuel dans nos prisons.

Es-tu celui qui doit venir

Traverser notre nuit,

Libérer nos yeux

Et donner aux aveugles

Un soleil sans déclin ?

Tu es l’Autre que nous attendons,

Jésus, notre lumière,

Tu es notre unique matin,

L’Emmanuel dans notre nuit.

Es-tu celui qui doit venir

Nous tracer le chemin,

Libérer nos pas,

Relancer notre marche

À ton rythme divin ?

Tu es l’Autre que nous attendons,

Jésus, guide fidèle,

Tu es le témoin de nos pas,

L’Emmanuel sur nos chemins.

Es-tu celui qui doit venir

Ébranler nos silences,

Libérer nos voix,

Accorder nos paroles

À ton Verbe divin ?

Tu es l’Autre que nous attendons,

Jésus, Verbe et réponse,

Tu es notre unique chanson,

L’Emmanuel dans nos silences.

Es-tu celui qui doit venir

Féconder nos déserts,

Libérer nos cœurs,

Éveiller nos semences

Par les eaux du Jourdain ?

Tu es l’Autre que nous attendons,

Jésus, Source d’eau vive,

Tu es le printemps pour le grain,

L’Emmanuel dans nos déserts.

Es-tu celui qui doit venir

Et qui vient chaque jour

Libérer nos vies,

Ranimer notre souffle

Au passage du tien ?

Tu es l’Autre que nous attendons,

Jésus, Sève du monde,

Tu es le Vivant qui revient,

L’Emmanuel, Dieu-avec-nous.

Antienne

C'est par beaucoup de souffrances qu'on parvient au Royaume de Dieu.

Psaume : 34 - I

1 Accuse, Seigneur, ceux qui m'accusent,

attaque ceux qui m'attaquent. *

2 Prends une armure, un bouclier,

Lève-toi pour me défendre.

3 Parle et dis-moi :

« Je suis ton salut. »

9 Pour moi, le Seigneur sera ma joie, *

Et son salut mon allégresse.

10 De tout mon être, je dirai :

« Qui est comme toi, Seigneur, *

Pour arracher un pauvre à plus fort que lui,

Un pauvre, un malheureux, à qui le dépouille. »

Psaume : 34 - II

11 Des témoins injustes se lèvent,

Des inconnus m'interrogent. *

12 On me rend le mal pour le bien :

Je suis un homme isolé.

13 Quand ils étaient malades,

Je m'habillais d'un sac, +

Je m'épuisais à jeûner ; *

Sans cesse, revenait ma prière.

14 Comme pour un frère, un ami,

J’allais et venais ; *

Comme en deuil de ma mère,

J’étais sombre et prostré.

15 Si je faiblis, on rit, on s'attroupe, +

Des misérables s'attroupent contre moi : *

Des gens inconnus

Qui déchirent à grands cris.

16 Ils blasphèment, ils me couvrent de sarcasmes, *

Grinçant des dents contre moi.

Psaume : 34 - III

17 Comment peux-tu voir cela, Seigneur ? *

Tire ma vie de ce désastre, délivre-moi de ces fauves.

18 Je te rendrai grâce dans la grande assemblée, *

Avec un peuple nombreux, je te louerai.

19 Qu'ils n'aient plus à rire de moi,

Ceux qui me haïssent injustement ! *

Et ceux qui me détestent sans raison,

Qu’ils cessent leurs clins d'œil !

22 Tu as vu, Seigneur, sors de ton silence !

Seigneur, ne sois pas loin de moi !

23 Réveille-toi, lève-toi, Seigneur mon Dieu,

Pour défendre et juger ma cause !

27 À ceux qui voulaient pour moi la justice,

rires et cris de joie ! *

Ils diront sans fin : « Le Seigneur triomphe,

lui qui veut le bien de son serviteur. »

28 Moi, je redirai ta justice *

et chaque jour ta louange.

Verset

V/ Que vienne à moi, Seigneur, ton amour,

et ton salut, selon ta promesse.

Lecture : L'Égypte et l'Assyrie se convertiront (Is 19, 16-25)

16 Ce jour-là, l’Égypte, comme les femmes, sera tremblante et terrifiée quand le Seigneur de l’univers lui-même élèvera la main contre elle.

17 Le pays de Juda sera objet d’effroi pour l’Égypte : chaque fois qu’on l’évoquera, elle sera terrifiée à cause du projet que le Seigneur de l’univers a lui-même formé contre elle.

18 Ce jour-là, il y aura au pays d’Égypte cinq villes pour parler la langue de Canaan et prêter serment au Seigneur de l’univers ; l’une d’elles se nomme « Ville-du-Soleil ».

19 Ce jour-là, il y aura un autel pour le Seigneur au centre du pays d’Égypte, et près de sa frontière une stèle pour le Seigneur.

20 Ce sera un signe, un témoin, pour le Seigneur de l’univers dans le pays d’Égypte : quand ils crieront vers le Seigneur devant ceux qui les oppriment, il leur enverra un sauveur, un défenseur qui les délivrera.

21 Le Seigneur se fera connaître de l’Égypte et l’Égypte connaîtra le Seigneur, ce jour-là ; elle le servira par des sacrifices et des offrandes, elle fera des vœux au Seigneur et les accomplira.

22 Le Seigneur frappera l’Égypte, il frappera et guérira. Elle reviendra au Seigneur qui l’écoutera et la guérira.

23 Ce jour-là, il y aura une route pour relier l’Égypte et Assour. Assour viendra en Égypte, et l’Égypte en Assour ; et l’Égypte avec Assour servira le Seigneur.

24 Ce jour-là, entre l’Égypte et Assour, Israël viendra en troisième, bénédiction au milieu de la terre,

25 que bénira le Seigneur Dieu de l’univers en disant : « Bénis soient l’Égypte, mon peuple, Assour, l’ouvrage de mes mains, et Israël, mon héritage. »

Répons

R/ Seigneur,

Tu veux que tous les hommes soient sauvés !

Dans l'oppression, ils crieront vers toi,

Et tu leur enverras un Sauveur.

On viendra du levant et du couchant,

Du nord et du midi,

Pour prendre place au festin du Royaume.

LETTRE DE SAINT AMBROISE À CONSTANCE

Ambroise à Constance, son frère dans l’épiscopat.

Tu as reçu la charge du sacerdoce. Assis à la poupe du navire de l’Église, tu le

gouvernes au milieu des flots. Tiens la barre de la foi, afin que les dures tempêtes de ce monde ne réussissent pas à te faire dévier. La mer est grande et vaste, mais ne crains rien, car c’est le Seigneur qui a établi le monde sur les mers et l’a fondé sur les fleuves.

Il n’est donc pas étonnant que, dans les remous du monde, l’Église du Seigneur demeure inébranlable, puisqu’elle est bâtie sur la pierre de l’Apôtre et qu’elle demeure sur sa fondation infrangible, malgré les assauts de la mer en furie. Les flots l’inondent sans pouvoir la secouer, et bien que les éléments de ce monde en s’entrechoquant fassent retentir souvent un grand vacarme, elle peut cependant offrir aux hommes en détresse un havre de salut parfaitement sûr. Cependant, si elle est ballottée par la mer, elle court avec les fleuves ; tu comprends qu’il s’agit de ces grands fleuves dont il est dit : Les fleuves ont élevé leur voix. Ce sont en effet des fleuves qui couleront de son sein ; il s’agit de celui qui recevra la boisson donnée par le Christ, et qui s’abreuvera de l’Esprit Saint. Ce sont donc ces fleuves, lorsqu’ils débordent de la grâce de l’Esprit, qui élèvent leur voix.

Il y a aussi un fleuve qui inonde les hommes de Dieu comme un torrent, un fleuve dont l’élan réjouit l’âme pacifique et tranquille. Celui qui bénéficie de ce fleuve abondant, comme Pierre et Paul, élève la voix ; et de même que les Apôtres, par leur voix sonore, ont répandu jusqu’aux extrémités de la terre la prédication évangélique, celui-là aussi se met à annoncer la Bonne Nouvelle du Seigneur Jésus.

Écoute donc la parole du Christ, pour que ta voix se répande. ~ Recueille l’eau du Christ, celle qui loue le Seigneur. Rassemble l’eau qui vient d’horizon divers, et que répandent les nuées, symbole des prophètes.

Celui qui recueille l’eau des montagnes, qui attire à lui ou qui boit l’eau des sources, la répand lui aussi, comme une nuée. Remplis donc de cette eau les profondeurs de ton esprit, pour que la terre s’en imprègne et soit irriguée par ses propres sources.

Donc celui qui lit et qui comprend beaucoup de choses se gorge d’eau et, une fois qu’il en est gorgé, il la déverse sur les autres ; c’est pourquoi l’Écriture dit : Si les nuées sont pleines de pluie, elles la déversent sur la terre.

Que tes discours soient donc abondants, qu’ils soient purs et transparents. Ainsi, dans ton enseignement moral, tu verseras dans les oreilles de tes auditeurs beaucoup de douceur, tu charmeras ton peuple par la grâce de tes paroles, et il te suivra volontiers là où tu le conduis. ~

Que tes paroles soient pleines de sagesse. Salomon dit en effet : Les armes de l’intelligence, ce sont les lèvres du sage. Et ailleurs : Que tes lèvres s’attachent à la science, c’est-à-dire : que le sens de tes discours soit évident, que leur signification soit claire, que ta parole et ton exposé n’aient pas besoin d’être appuyés par une affirmation extérieure, mais soient garantis par leurs propres armes. Que nulle parole privée de sens ne sorte de ta bouche pour se perdre dans le vide.

Répons

R/ Ô Christ, tu es venu dans le monde

Pour sauver les pécheurs.

Je rends grâce au Seigneur Jésus :

Il m'a jugé assez fidèle

Pour m'appeler à son service.

En moi la grâce du Seigneur a surabondé,

Avec la foi et la charité

Qui est dans le Christ Jésus.

Oraison

Seigneur, tu as fait de saint Ambroise un docteur de la foi catholique et un courageux successeur des Apôtres ; suscites-en ton Église des hommes selon ton cœur, capables de la gouverner avec force et sagesse.

7 décembre 2018

Vendredi, 1ère Semaine de l'Avent —

S. Ambroise, évêque, docteur de l'Église

Mémoire

© AELF 2018

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article