Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Bonjour les amis(es)

com

Le renard joyeux

Il était une fois,

Un renard dans la joie.

Bien que parfois,

Il eut étrangement les foies,

Pourtant, rien n’atteignit sa joie.

Car il avait une grande foi.

Dans son amie de Foix.

Pourtant quelquefois,

Le doute le met aux abois.

La jalousie dans le sous-bois.

Il est, tristement aux abois,

Ce qu’il élabore le fourvoie.

Il se reprend puis renvois.

De ce fait, il se déçoit.

Par malice, il ondoie,

Toujours sourire il stipendie,

Les termes de son emploi,

Autrefois son grand exploit.

Celui d’un cheval de Troie.

 

La blague lui devient un droit,

Sans pour autant se croire étroit.

Il se complaît d’un jeu à trois.

Imaginatif, il y déploie,

Ces astuces de grivois,

Bringuebalant, il va de guingois,

Trompant le sens du choix,

Ainsi convoité il s’octroie,

La renarde qu’il louvoie,

Belle, blanche comme une oie.

Renarde s’alanguit de sa voix,

Bien qu’il n’y ait pas de loi.

Nature devient le détroit.

Ce n’est simplement qu’un étroit,

Toutefois un bien bel octroi,

Avec lequel il a pris le droit.

 

 

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article