Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Mathilde et Ludo nous racontent leur volontariat en Terre Sainte

com
Mathilde et Ludo nous racontent leur volontariat en Terre Sainte
  • ACTUALITÉS
Mathilde et Ludo nous racontent leur volontariat en Terre Sainte

Chère famille, chers amis,

Deux mois sont déjà passés, il est grand temps que je reprenne ma plume. Je relis ma précédente lettre et je me dis que déjà bien des choses ont changé. Nous nous sentons vraiment bien ici, dans nos missions, dans notre petite vie.

C’est vraiment étonnant de faire son volontariat dans une ville si développée …. On aurait l’impression qu’on pourrait presque reprendre notre vie comme à Paris. Presque, parce que nous sommes à Ras al Amud et que Ras Al Amud n’est pas si développée. Heureusement d’ailleurs que nous sommes dans ce quartier, pour nous mettre un peu dans le jus, dans le jus de la culture, un peu loin des touristes et de la modernité du quartier Juif. C’est d’ailleurs très déstabilisant, qu’un seul changement de quartier change tout le mode de vie de ces habitants. La religion, le style, la propreté, les jours de week-end, la mentalité, l’architecture, le niveau de développement … D’une rue à une autre on change de ville, de culture, de « pays ».

Avant de le vivre, je me demandais comment était-il possible dans une même ville de vivre si cloisonné dans un quartier si fermé. En vivant dans notre quartier si identitaire je me rends compte, que même nous français, qui ne sommes pas directement impliqués dans ce conflit politique, nous sommes pris dedans, par notre situation géographique.

 

Ce pays, cette ville est vraiment fascinante. Rien que faire ses courses relève d’une vraie réflexion. Ici tout est régit par les religions. Dans presque chaque phrase nous utilisons un terme religieux, c’est vraiment surprenant.

Les mois de décembre et de janvier ont été chargés. La maison est entrée dans l’effervescence de Noël, avec toutes ces décorations. On ne peut pas en dire autant de Jérusalem où les chrétiens sont une minorité, Noël passe donc presque inaperçu.

Nous avons eu la chance d’aller voir l’illumination du sapin de Noël à Bethléem devant la Basilique de la Nativité, c’était sublime ! Il y avait un monde fou, musulmans et chrétiens ensemble.

L’hiver est arrivé chez nous avec son lot d’inattendu : ce froid si pénétrant et ces fuites dans tous les sens. La maison, n’ayant pas beaucoup de moyen, n’est chauffée qu’une heure le matin et une heure le soir, ce qui correspond aux toilettes des résidents … On nous avait dit qu’il ne faisait pas si froid mais que nous allions tout le temps avoir froid. Eh bien, je ne suis pas déçue ! Que ce soit au Home ou chez nous, on se les caille. Je me demande bien comment font les personnes âgées … même si elles sont bien couvertes. Mais les sœurs sont aux petits soins et en ce moment nous avons le droit à une rallonge de chauffage.

Le 24 décembre, une fuite énorme s’est déclarée dans le couloir des femmes. Ludovic, aidé d’Amin (l’intendant de la maison) ont bataillé durant 3h pour arrêter le geyser du couloir. Impossible de trouver la vanne pour couper l’eau …. Un plombier a finalement été appelé à la rescousse et a mis un temps dingue à « réparer » la fuite (un mois après, ça goutte encore dans le couloir). La mère supérieure a même dû rester au Home pendant la messe de Noël pour s’assurer que le plombier reste bien finir son travail. Bien heureusement elle avait pu venir à la messe de minuit à 15h pour nos personnes âgées. Le Père Noël est venu pour nos résidents qui ont chacun reçu un cadeau, spécialement choisi par les sœurs. Nous aussi, nous avons été gâtés par les sœurs avec une très belle photo de Jérusalem pour chacun des volontaires et un petit Jésus en bois d’olivier de Bethléem.

Nous avons passé un très beau Noël avec nos résidents le 24 après-midi puis le soir avec tout un groupe de volontaires. Un Noël organisé par les prêtres étudiants de l’Ecole biblique (EBAF). Nous avons eu une messe sublime dans une grotte du champ de bergers à Bethléem suivis d’un dîner au restaurant. Le lendemain nous sommes allés au Monastère de l’Emmanuel, melkite catholique, où nous avons eu une très belle messe suivie d’un déjeuner au soleil dans le jardin !

Notamment grâce à la présence de ces prêtres, nous avons la chance de participer à plusieurs groupes d’enseignement et on se lance même dans une catéchèse d’adulte !

Nous continuons à découvrir ce pays splendide notamment avec les visites de l’EBAF. Nous sommes allés à Ein Guedi superbe oasis près de la mer morte et à Qumran. Les paysages sont vraiment à couper le souffle. Une visite du St Sépulcre était organisée le 24 décembre au matin car de nombreux volontaires recevaient leurs familles. C’était sublime et il n’y avait pas grand monde.

 

Changement d’ambiance, le week-end dernier avec Philippine (volontaire au Home) et Vincent (Séminariste volontaire à Ein Karem) nous sommes allés à Eilat, tout en s’arrêtant dans le Néguev. C’est dans ces moment-là que l’on se rend compte que sortir un week-end entier de Jérusalem ça fait du bien.

 

Nous avons dormi une nuit dans un des cratères du désert dans un campement bédouin, c’était une superbe expérience, avec des paysages incroyables. Nous avons ensuite rejoint Eilat, sur les rives de la mer Rouge, c’est une station balnéaire assez particulière qui ne présente pas beaucoup d’intérêt, mis à part la plongée sous-marine où Ludo a pu admirer les profondeurs. Ce périple a aussi été l’occasion de réaliser une très belle rencontre avec un prêtre. Nous avons pris le temps de partager un délicieux repas avec lui par la suite.

Ce week-end nous a aussi permis de prendre du temps avec Philippine qui termine sa mission le 16 janvier. Nous appréhendons un peu son départ, car nous passions beaucoup de temps avec elle. Mais bon, son départ veut aussi dire l’arrivée de sa remplaçante dans quelques jours.

Au Home aussi, c’est le temps des changements avec notamment l’arrivée de plusieurs nouveaux résidents mais aussi avec la préparation du chapitre de la communauté des Sœurs de Saint Frai qui tiennent la maison. Le directeur va donc devoir aller en France pour ce temps de Chapitre qui probablement amènera à des changements de sœurs dans la maison. En effet, nos sœurs sont assez âgées et il devient difficile pour elles de travailler autant. La maison de Jérusalem étant la plus pauvre de la communauté, elle demande un gros investissement des sœurs dans les tâches quotidiennes.

Nous découvrons de plus en plus les sœurs qui nous accueillent mais aussi les petites sœurs de Jésus, réfugiées ici. C’est une vraie grâce de partager un moment de vie ensemble. Elles sont vraiment des témoignages vivants, c’est très beau.

Nous avons d’ailleurs pris un thé, chez les petites sœurs réfugiées de Gaza qui nous ont raconté leur vie là-bas mais aussi leur décision de devoir quitter leurs amis car elles n’étaient plus en sécurité et trop âgées pour vivre le blocus. Leurs témoignages sont vraiment sublimes mais aussi très impressionnants.

Heureusement, nous avons aussi des rencontres plus légères qui permettent de lâcher un peu du leste avec les Pères Lazaristes. Le père Khalil, le père Jeremy et le père Nakad qui vient tous les deux mois en Terre Sainte. Il est responsable des volontaires de l’Œuvre d’Orient ici à Jérusalem et aime nous rencontrer. Chacun de ses passages à Jérusalem est donc l’occasion d’un grand dîner chez le Père Khalil où nous retrouvons la joie des longs apéros et dîners « en famille ». Ce sont toujours des moments conviviaux attendus avec impatience.

 

 

Mathilde et Ludo

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article