Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Quelques Saints et Bienheureux du 30 Mars

com

Bienheureux Amédée IX

Duc de Savoie (✝ 1472)

Amédée IX de SavoieDuc de Savoie, il est né à Thonon-les-Bains. A dix-sept ans, il épousa la sœur

du roi Louis XII. Ils eurent sept enfants et formèrent un ménage heureux.

Atteint d'épilepsie, il accepta cette maladie comme une participation à la souffrance du Christ.

Il fut grandement assisté par sa femme dans l'exercice du pouvoir. Il fut obligé d'abdiquer

en sa faveur. Fréquent pèlerin du Saint Suaire qui se trouvait alors à Chambéry, il laissa

surtout le souvenir d'une grande charité envers les pauvres. "Amédée de Savoie met les

pauvres à l'honneur et les riches au rencart", disait le duc de Milan, François Sforza.

Il fut béatifié en 1677. Il est fêté en Savoie le 27 avril.
Béatifié en 1677 suite à une demande faite par saint François de Sales en 1612.
 

 

Illustration: tableau du XVIIe siècle attribué à Jean Baize - musée de Chambéry

(Joconde, portail des collections des musées de France)
Des paroisses sont sous son patronage dont la paroisse de La Trinité 06340 - diocèse de Nice
Le 30 mars au martyrologe romain: À Verceil dans le Piémont, en 1472, le bienheureux Amédée IX,

duc de Savoie, qui fut plus porté à la dévotion qu'à la gestion des affaires publiques et favorisa,

par son action et son zèle continu, la cause des pauvres, des veuves et des orphelins.

Martyrologe romain

Dictons
Mars est comme la romance, il finit comme il commence.

Bienheureuse Marie-Restitute Kafka

Religieuse franciscaine autrichienne martyre (✝ 1943)

Franciscaine autrichienne, elle s'opposa au nazisme et refusa que les crucifix soient enlevés dans l'hôpital

où se trouvaient les religieuses.

En octobre 1942, elle fut arrêtée pour haute trahison, jetée en prison et condamnée à mort

Une pétition demanda sa grâce au général des S.S., Martin Bormann qui la refuse et

elle fut décapitée le 30 mars 1943, après avoir demandé à l'aumônier de la prison de tracer une croix sur son front.
 

Voir aussi: Homélie de Jean-Paul II lors de la Messe de Béatification de Jakob Kern,

Restituta Kafka et Anton Maria Schwartz (Vienne, 21 Juin 1998) [Anglais, EspagnolPortugais]
Près de Vienne en Autriche, l'an 1943, la bienheureuse Hélène Kafka (Marie-Restituta), vierge, des Soeurs franciscaines
de la Charité et martyre. Originaire de Bohême, elle était infirmière; pendant la seconde guerre mondiale quand elle
fut arrêtée par le régime nazi et décapitée.

Martyrologe romain

30 Mars
  
Saint Jean Climaque

Abbé, Père de l'Église
(525-605)

Saint Jean Climaque
Saint Jean Climaque

Le nom de ce Saint lui vient du beau livre qu'il composa sous le titre grec de Climax ou Échelle du Ciel. La Palestine fut son premier séjour. A seize ans, il quitta le monde pour se donner entièrement à Dieu dans un monastère du mont Sinaï. A dix-neuf ans, le jeune moine, sous la conduite d'un saint religieux nommé Martyrius, travailla sans relâche à sa perfection et y fit des progrès si rapides qu'ils étonnaient son maître lui-même.

A la mort de son maître, Jean se retira dans une solitude profonde, afin d'y mener une vie plus parfaite encore. Une croix de bois, une table formée de quatre planches grossières et le livre des Saintes Écritures, avec quelques ouvrages des saints Pères, en faisaient tout l'ameublement. C'est là qu'il vécut quarante ans, de la vie d'un ange plutôt que de la vie d'un homme.

Détaché du monde, affranchi pour ainsi dire du corps par la mortification, il s'élevait librement jusqu'à Dieu, s'abîmait en des contemplations sublimes et s'entretenant suavement avec les anges des mystères de la foi. Ses deux yeux étaient deux fontaines de douces larmes qu'il versait dans le secret de la solitude. Il eût voulu noyer dans ses pleurs tous les crimes de la terre; il gémissait aussi sur son trop long exil et soupirait après la Patrie céleste; mais le plus souvent ses larmes étaient des larmes de joie, d'admiration et de débordant amour, excitées par la contemplation des merveilles divines qui lui étaient révélées.

Est-il étonnant que, nouveau Jean-Baptiste, il vît les foules accourir à lui pour recevoir les leçons de la pénitence et de la vie chrétienne? A chacun il traçait des règles salutaires; sa bénédiction guérissait les malades, fortifiait les faibles, consolait les affligés, touchait les obstinés et les convertissait plus que les raisonnements de la science.

Grande était la puissance de Jean Climaque contre le démon; il sut le vaincre et le décourager dans les combats qu'il eut à subir de sa part; il fut terrible aussi à l'ennemi du salut en le chassant de l'âme de ses frères. Un solitaire nommé Isaac, vint se jeter à ses pieds, le suppliant de le délivrer des obsessions impures dont le démon le pressait sans relâche:

"La paix soit avec vous, mon frère!" dit le Saint. A ces mots, il se mit avec lui en prière. Le visage du Saint devint resplendissant d'une clarté céleste qui se répandait dans la grotte, et le démon poussait d'affreux rugissements. La prière terminée, Isaac se releva paisible et délivré pour toujours.

Jean Climaque fut élu, à soixante-quinze ans, abbé du Sinaï, et devint de plus en plus l'ange et l'oracle du désert jusqu'à sa mort.

Abbé L. Jaud, Vie des Saints pour tous les jours de l'année, Tours, Mame, 1950

Saint Antoine Daveluy

Avec 103 autres martyrs coréens (✝ 1866)

Voir Corée, implantation de l'Eglise sur le site Internet des Missions Etrangères de Paris.
"En 1866, après avoir vainement tenté de rencontrer le régent Térrongum, Mgr Daveluy, 43 ans, missionnaire originaire d'Amiens, retourne en province. Le 11 mars, dénoncé par un renégat nommé Yi Soni, il fut arrêté par la police avec le père Huin, 30 ans, de Langres, le père Aumaître, 25 ans, d'Angoulême, et deux laïcs coréens: Luc Hwang, 55 ans, de Suwon. Tous furent emprisonnés à Séoul et cruellement torturés. Quatre jours plus tard, ils furent condamnés à mort. Pour ne pas nuire à la préparation du mariage du roi Kojong, le gouvernement décida de les exécuter loin de la capitale, à Poryong. Ils quittèrent Séoul le 28 et, parvenus à Onyang, dînèrent puis adressèrent une homélie aux chrétiens du village et aux policiers, exaltant leur mort glorieuse. Le 30 mars, ils furent décapités à Kalmèmot, face à la mer."
"Saint Antoine Daveluy et la Corée. Membre des Missions Etrangères de Paris, Antoine Daveluy, baptisé à l'église Saint Germain livra sa vie un vendredi saint dans la fidélité à son seul Seigneur Jésus-Christ. Par lui, nos liens avec la Corée se développent. Nous avons accueilli tout récemment deux nouveaux prêtres de Corée."
"Saint Antoine Daveluy, picard de notre terre. En ce XIXe siècle, époque de nombreux élans missionnaires, il partit aux confins du monde, au pays du matin calme pour soutenir les premiers chrétiens de Corée. Le 30 mars 1866, vendredi saint de cette année-là, il fut décapité. Son martyre est toujours semence d'évangile pour notre Eglise."
"Parmi tous les missionnaires qui sont partis en Orient, nous gardons en mémoire Mgr. Antoine Daveluy. Picard, il partit au XIXe siècle en Corée. Il livra sa vie pour son Seigneur et pour le peuple de Corée. Lors de notre pèlerinage diocésain en Corée, nous nous sommes rendus sur le lieu de son exécution. Notre célébration avec l'Église locale fut d'une rare intensité et exprima une profonde communion ecclésiale."
"Saint Antoine Daveluy est plus proche de nous puisqu'il fut martyrisé le 30 mars 1866 en Corée. Antoine Daveluy est né à Amiens en 1818 et fut ordonné prêtre en 1841. Il entre aux Missions Etrangères de Paris, puis est envoyé en Corée. Evêque en 1857, il livra sa vie le Vendredi Saint. Nos liens avec les Eglises de Corée se sont développés en mémoire de Saint Antoine Daveluy. Par delà les frontières, nous tissons des liens entre diocèses en mémoire de Saint Antoine Daveluy."
(extraits d'homélies de Mgr Bouilleret)

Canonisé par Jean-Paul II le 6 mai 1984 à Séoul (Corée) avec 103 Martyrs Coréens (peinture - site du Vatican - en italien) dont saint André Kim.
À Su-Ryong en Corée, l'an 1866, les saints martyrs Antoine Daveluy, évêque, Pierre Aumaître, Martin-Luc Huin, prêtres, Joseph Chang Chu-gi, catéchistes, et Luc Hwang Sok-tu, qui furent décapités pour la foi au Christ. Saint Thomas Son Cha-son, fut étranglé dans la prison de Kang Tijou. (martyrologe romain - 30 mars)

Martyrologe romain

"Pour nous, vous le savez, quelques jours de souffrance sauraient bien compenser le bonheur de confesser le nom de Jésus-Christ. Puisque je n'ai pas l'ombre d'un souci, pas d'ennuis, pas de découragement, je suis toujours calme, gai, content et heureux." Lettre de saint Antoine Daveluy

Dates de Fête
30 mars
26 novembre

Bienheureux Jacques Kern

prêtre prémontré (✝ 1924)

François-Alexandre Kern à Vienne en Autriche.
Béatifié par Jean-Paul II le 21 juin 1998.
Homélie de Jean-Paul II lors de la Messe de Béatification de Jakob Kern, Restituta Kafka et Anton Maria Schwartz [Anglais, EspagnolPortugais]
A lire: En 1918, fut fondée à Prague une Église nationale tchèque, séparée de Rome et libérée du célibat sacerdotal. La nouvelle retentit comme un coup de tonnerre. Un religieux prémontré était la figure de proue de cette nouvelle église schismatique. Cette apostasie meurtrit le cœur du séminariste Kern. «Il découvrit sa vocation dans ce triste événement. Il voulut réparer l'acte de ce religieux et entra à sa place dans l'Ordre de Prémontré. Le Seigneur accepta l'offrande de ce substitut» (Jean-Paul II, lors de la béatification).
Bienheureux Jacques Kern (site amis des saints de Prémontré)
Franz Alexandre Kern naquit à Vienne le 16 avril 1897. Encore enfant, il affirma sa volonté d'être prêtre. Ce fut un adolescent exceptionnel. Au petit-séminaire de Hollabrunn, il allait fréquemment adorer le Saint-Sacrement. Il fit à 14 ans le vœu de chasteté. Tout de suite après ses humanités, en 1915, il s'engagea comme volontaire dans l'armée impériale. C'était la guerre mondiale de 1914-1918. A l'école militaire, il alla chaque jour s'agenouiller devant le tabernacle. Partout il était l'objet de moqueries, mais par ailleurs on l'admirait. Le 1er janvier 1916, pendant qu'il veillait auprès du Saint-Sacrement pendant la prière des Quarante heures, il demanda la grâce de souffrir beaucoup. Il fut rapidement exaucé: l'été de 1916, on l'envoya comme lieutenant au front Sud, et en septembre une balle «dumdum» lui perfora un poumon, causant une blessure qui ne guérirait plus. Lorsqu'on le retira du champ de bataille, les soldats pleurèrent «leur ange gardien». En août 1917, pendant son congé de convalescence, il entra au Séminaire de Vienne. En 1918, fut fondée à Prague une Eglise nationale tchèque, séparée de Rome et libérée du célibat sacerdotal. La nouvelle retentit comme un coup de tonnerre. Un religieux prémontré était la figure de proue de cette nouvelle église schismatique. Cette apostasie meurtrit le cœur du séminariste Kern. «Il découvrit sa vocation dans ce triste événement. Il voulut réparer l'acte de ce religieux et entra à sa place dans l'Ordre de Prémontré. Le Seigneur accepta l'offrande de ce substitut» (Jean-Paul II, lors de la béatification).
Le 18 octobre 1920, il reçut, dans l'abbaye de Geras, l'habit blanc de saint Norbert et le nom de Jakob/Jacques (d'après le patronage de Jacques Lacops, le martyr de Gorcum). Novice fidèle et joyeux, il avait écrit à son abbé qu'il était «prêt à expier pour ceux qui, égarés de la voie du salut, s'obstinent dans leur infidélité». Ordonné prêtre à Vienne le 23 juillet 1922, il dit, lors de ses prémices: «Ma première Messe est mon dimanche des Rameaux. Il sera suivi de la semaine sainte». Ses sermons venaient du cœur et frappaient l'âme de ses auditeurs. En août 1923, on dut lui enlever quatre côtes, sous anesthésie locale: son chemin de croix commençait. Après un temps de repos, de nouveaux abcès nécessitèrent de nouvelles opérations. «C'est son humour qui le tient debout», disait la sœur qui le soignait. On lui permit de rentrer à l'abbaye vers la mi-mai 1924. Il reprit son apostolat, limité à cause de sa faiblesse. Son dernier sermon, lors du jubilé de l'évêque de Sankt-Pölten, s'intitulait: «Fidèle à l'évêque comme homme d'Eglise». Les abcès persistaient. A travers ses blessures purulentes, le jeune prémontré voyait la blessure que le schisme tchèque avait causée au Corps mystique du Christ. Le 20 octobre 1924, jour prévu pour sa profession perpétuelle, on tenta une ultime opération. Il ne se faisait aucune illusion. Il demanda qu'on apporte son habit blanc pour la mise en bière, et dit: «Préparez tout pour la communion. La dernière communion, comme la première, doit être particulièrement solennelle. Ma profession perpétuelle, je la célébrerai dans le ciel». Pendant l'opération, l'aumônier lui administra l'extrême-onction et le bénit pour son dernier voyage vers le Père céleste. Il mourut ce même jour, 24 octobre 1924, à Vienne, au son de l'angélus de midi.
Les fidèles, qui n'oubliaient pas le «bon Père Jakob», vinrent prier sur sa tombe au cimetière de Geras et l'invoquaient comme un patron dans le ciel. Le pape Jean-Paul II a béatifié Jakob Kern à Vienne le 21 juin 1998. Cent prémontrés participèrent à la cérémonie. Le pape exhorta les fidèles à imiter ce héros de l'Église, invitant les prêtres à rester fidèles à leur vocation.
Vie des Saints et Bienheureux - Postulator Generalis Ordinis Praemonstratensis
À Vienne en Autriche, l'an 1924, le bienheureux Jacques (François-Alexandre Kern), prêtre prémontré. Encore étudiant, il fut mobilisé, pendant la première guerre mondiale et gravement blessé. Par la suite, il se donna de tout son cœur au ministère pastoral, mais pour peu de temps, car terrassé par une maladie longue et cruelle, qu'il accueillit avec une grande force d'âme, il se soumit dans la paix à la volonté de Dieu.

Martyrologe romain

Bienheureux Antoine-Marie Schwartz

Prêtre à Vienne et fondateur (✝ 1929)

Né en 1852, Anton Maria Schwartz est ordonné prêtre en 1875.
Son grand désir est non seulement de convertir la société au Christ, mais de la renouveler en lui. N'oubliant pas ses origines modestes, il exerce son apostolat principalement auprès des jeunes apprentis en formation professionnelle. Pour eux, le Père Schwartz fonde la Congrégation de Saint-Joseph de Calasanz appelée aussi des 'Pieux ouvriers'. Il se consacre à eux avec amour et créativité, développant rapidement des activités pastorales et sociales (théâtre, chant, musique, formation scolaire). Il construit la première 'église des ouvriers de Vienne'. Certains jugeaient son 'apostolat ouvrier' exagéré. D'autres le trouvaient digne de la plus haute considération. Quant à lui, toujours fidèle à lui-même, il entreprend des actions courageuses, faisant face aux défis quotidiens et se confiant à la Sainte Vierge.
Béatifié le 21 juin 1998 à Vienne par Jean Paul II.
Homélie de Jean-Paul II lors de la Messe de Béatification de Jakob Kern, Restituta Kafka et Anton Maria Schwartz [Anglais, EspagnolPortugais]
Pour le soin pastoral des apprentis et des jeunes ouvriers, mais aussi pour la défense de leurs droits, il fonda la Congrégation de Saint-Joseph de Calasanz pour les ouvriers chrétiens.

Martyrologe romain

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article