Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Journée de l'abolition de l'esclavage

com

Journée de l'abolition de l'esclavage : "Les années ont passé, mais les conséquences sont toujours là"

À l'occasion de la Journée nationale des mémoires de la traite, de l'esclavage et de leurs abolitions, Emmanuel Macron a présidé vendredi 10 mai la cérémonie au jardin du Luxembourg, à Paris, pour la première fois de son mandat.

Ce vendredi 10 mai marque la Journée nationale des mémoires de la traite, de l'esclavage et de leurs abolitions. Pour la première fois depuis son élection, le président français, Emmanuel Macron, a présidé la cérémonie de commémorations dans le Jardin du Luxembourg, à Paris.

"C'est une histoire française. Une histoire universelle", a rappelé le président français, qui a longuement rendu hommage aux grandes figures de la lutte pour l'abolition. Il a salué "ces personnes qui ont pris la fuite, les armes ou la plume" contre l'esclavage, du révolutionnaire abbé Grégoire à Schœlcher en passant par Condorcet et Toussaint Louverture. Emmanuel Macron a également salué le combat de Christiane Taubira, qui a porté la loi de 2001 ayant instauré cette commémoration, reconnaissant la traite et l’esclavage comme crime contre l’humanité.

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article