Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

La montée de l’antisémitisme menace notre société

com
Merkel: Les synagogues et les écoles juives nécessitent une protection policière

La chancelière a admis une bataille permanente contre l'antisémitisme, affirmant que les Allemands doivent affronter "les spectres du passé"

La chancelière allemande Angela Merkel a déclaré lundi que la population juive de son pays avait besoin d’une protection policière permanente.

Merkel a évoqué la hausse constante de l’antisémitisme dans le pays, disant au cours d’un entretien accordé à CNN qu’il y a « toujours eu, malheureusement, un certain nombre d’antisémites parmi nous ».

« Il n’y a à ce jour pas une seule synagogue, pas une seule garderie pour les enfants, pas une seule école juive qui n’ait pas besoin d’être gardée par des policiers allemands », a-t-elle noté.

La semaine dernière, le commissaire du pays à l’antisémitisme, Felix Klein, avait suscité une controverse suite à une hausse des attaques antisémites en suggérant qu’il était dorénavant trop dangereux pour les Juifs d’arborer la kippa traditionnelle dans certaines parties du pays.

Merkel a ajouté qu’il fallait que les Allemands « affrontent les spectres du passé ».

« Nous devons dire à la jeune génération ce que l’histoire nous a apporté », a expliqué Merkel.

Lundi, le porte-parole de Merkel a souligné la responsabilité du pays à garantir la sécurité de tous les Juifs portant la kippa, dans tout le pays, sans qu’ils aient à redouter une agression antisémite.

« C’est la mission de l’Etat de s’assurer que tout un chacun peut se déplacer en sécurité en portant une kippa, partout dans le pays », a déclaré Steffen Seibert.

Des statistiques publiées par le gouvernement au début du mois ont indiqué que le nombre d’incidents antisémites et anti-étrangers s’est élevé l’année dernière en Allemagne, malgré une baisse globale des crimes à mobile politique.

Lundi, Bild, le plus important journal allemand, a imprimé une kippa juiveen Une de manière à ce que les Allemands puissent la couper et la porter en signe de solidarité avec la communauté juive locale.

Autriche: actes de vandalisme contre un hommage aux rescapés de la Shoah

Les visages représentés sur une dizaine de photos ont été découpés ; Au cours des 15 derniers jours, d'autres avaient été recouverts de croix gammées ou tailladés au couteau.

Une série d’actes de vandalisme « alarmants » ont été commis sur des portraits de rescapés de la Shoah exposés en plein centre de Vienne, ont dénoncé lundi le chef de l’Etat autrichien et les organisateurs de la manifestation.

Pour la troisième fois depuis leur mise en place début mai, des portraits de victimes des crimes nazis accrochés le long d’une des principales artères de la capitale autrichienne ont subi des dégradations dans la nuit de dimanche à lundi.

Les visages représentés sur une dizaine de photos, sur quelque 80 portraits au total, ont été découpés, a constaté un photographe de l’AFP. Au cours des 15 derniers jours, d’autres avaient été recouverts de croix gammées ou tailladés au couteau.

Le chef de l’Etat Alexander Van der Bellen s’est déclaré lundi « profondément inquiet » de ces atteintes à la mémoire des victimes du nazisme. L’association ESRA, à l’initiative de cette exposition, a dénoncé des actes « alarmants ».

Teile der Bilder-Ausstellung GEGEN DAS VERGESSEN wurden gestern mit Hakenkreuzen beschmiert. Das Psychosoziale Zentrum ESRA ist entsetzt und empört, dass eine sensible-künstlerische Erinnerung an die Shoah zynische und zerstörerische Aggression bei Menschen hervorruft. 
Peter Schwarz, Geschäftsführer des Psychosozialen Zentrums, sagte in einer Aussendung: 
Luigi Toscanos Ausstellung mit Fotos der Überlebenden der Shoah wurde am 7. Mai unter dem Ehrenschutz des Bundespräsident

Afficher la suite
L’image contient peut-être : 1 personne
Aucune description de photo disponible.
L’image contient peut-être : une personne ou plus et plein air

 Je sais que la majorité écrasante de la société autrichienne rejette clairement les atrocités commises par les nazis. Que certains ne puissent supporter la vérité et le rappel solennel que ces photos expriment est accablant », a écrit M. Van der Bellen.

L’auteur des portraits, Luigi Toscano, s’est déclaré « bouleversé ». Présent à Vienne lundi, ce photographe italo-allemand a indiqué à l’AFP que c’était « la première fois » que cette exposition subissait de tels assauts. Ces portraits ont été exposés dans plusieurs pays.

« C’est la treizième exposition, il y a déjà eu des petites choses, du vandalisme qui n’était pas politiquement motivé mais rien dans cette proportion. Ici, c’est le radicalisme de droite qui s’exprime », a-t-il estimé.

Des veillées de protection de l’exposition ont été annoncées lundi par des associations de bénévoles, dont un groupe de jeunes musulmans.

Un rapport de la plateforme autrichienne « Forum contre l’antisémitisme » a recensé 503 actes antisémites dans le pays en 2017, le double du chiffre de 2014, dans un pays qui possède l’une des législations les plus répressives pour sanctionner l’apologie du nazisme.

Allié jusqu’à récemment au parti d’extrême droite FPÖ, le chancelier conservateur Sebastian Kurz a fait des relations avec Israël une priorité de sa politique étrangère et affirme régulièrement la détermination de son gouvernement à combattre l’antisémitisme.

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article