Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le pardon en islam

com

 

Chaque créature a une fonction, aucune n'est superflue. Tout l'univers est un langage de l'amour de Dieu, de son affection sans limites pour nous : terre, eau, montagnes, tout est caresse de Dieu. '

En islam, le péché, quel qu’il soit, est essentiellement désobéissance à la Loi divine révélée, la Chari’â. La plus grande des fautes ou, si l’on veut, le plus grand des péchés, est toute atteinte à l’unicité divine, faute communément attribuée aux chrétiens avec leur concept de « trinité ». «Associer » à Dieu d’autres dieux est la seule faute qui détruit le statut de « croyant » ; non repentie, elle est un obstacle irrémédiable à l’entrée au Paradis. On peut y joindre, quant à la gravité, le refus délibéré de la foi, le refus d’entendre « l’appel à l’islam ». Toutes les autres fautes, tous les autres « péchés » peuvent être « pardonnés ».

Voir aussi sur croire.com

Plusieurs termes arabes sont utilisés pour traduire le verbe « pardonner ». L’un signifie « couvrir d’un voile », comme pour signifier que Dieu recouvre la faute pour ne plus la voir et donc l’oublier. Un autre terme a le sens d’effacer. Un troisième est utilisé à la fois pour Dieu qui revient vers l’homme et pour l’homme qui retourne vers Dieu après son péché. Dieu en effet est « le Pardonneur », on pourrait presque dire : Celui dont le métier est de pardonner : « En vérité, je pardonne volontiers à quiconque se repent, pratique le bien et se met sur la bonne direction » (Coran 20, 82).

En islam, Dieu a l’initiative du pardon : « Demandez pardon à votre Seigneur et revenez à Lui en pécheurs repentants » (sourate 113). C’est pourquoi les musulmans se manifestent un pardon mutuel le jour de l’Aïd el Fitr, la fête de la rupture du jeûne du mois du Ramadan. Ce jour-là a lieu en effet la réconciliation de la communauté, le pardon entre les hommes.

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article