Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Quelques Saintes âmes du 20 juin

com
Bonne Fête !
Silvère Sylver
Balthazar Baldassare
Gobain
Dictons
Pluie d'orage à la Saint-Silvère, C'est beaucoup de vin dans le verre.
Saint Sylvère

Pape et Martyr
(† 538)

Saint Sylvère
Saint Sylvère

Sylvère succéda au Pape Agapet, l'an 536, à une époque fort difficile, où l'Église était troublée par les intrigues et les hérésies. À voir la manière dont s'était faite l'élection de Sylvère, favorisée, imposée même par Théodat, roi des Goths, on eût pu craindre que le nouvel élu ne répondît pas à la sainteté de la mission; mais il en fut tout autrement.

Dieu fit paraître en ce moment la puissance infinie de Sa grâce et l'attention providentielle qu'Il prête au choix des souverains pasteurs de Son Église; car Sylvère fit éclater tant de vertus, il montra une vigueur si grande pour les intérêts de la religion, que ni l'exil, ni la perte des biens, ni les tourments les plus cruels, ni la mort même, ne furent capables d'abattre son courage et de lui arracher une décision contraire à son devoir.

L'impératrice de Constantinople, Théodora, ayant voulu obtenir de lui le rétablissement, sur le siège patriarcal de cette ville, d'un hérétique déposé par le Pape son prédécesseur, Sylvère lui déclara qu'il ne le pouvait pas. Ce fut contre lui le signal de la persécution; Théodora le fit saisir, dépouiller de ses ornements pontificaux et revêtir d'un habit monastique, et un antipape, nommé Vigile, fut proclamé à sa place.

Sylvère, envoyé en exil à Patare, en Asie, fut sans doute attristé de la grave situation de l'Église; mais, d'autre part, il eut une joie extrême de souffrir pour la défense de la foi, et il semblait personnellement aussi heureux dans les épreuves de l'exil que dans les gloires du pontificat. L'évêque de Patare le reçut d'une manière fort honorable et prit hardiment sa défense à la cour de Constantinople; il menaça le faible empereur Justinien des jugements de Dieu, s'il ne réparait le scandale: "Il y a plusieurs rois dans le monde, lui dit-il, mais il n'y a qu'un Pape dans l'univers." Ces paroles, dans la bouche d'un évêque d'Orient, montrent bien que la suprématie du siège de Rome était reconnue partout.

Justinien, trompé jusqu'alors, se rendit aux observations de l'évêque, et peu après, malgré l'impératrice, Sylvère revint en Italie; mais bientôt de nouvelles intrigues le conduisirent dans l'île déserte de Pontia, où il subit un second exil plus rigoureux que le premier. Au bout d'un an, ce bon Pape mourut de faim et des autres misères de l'exil.

Abbé L. Jaud, Vie des Saints pour tous les jours de l'année, Tours, Mame, 1950

Bienheureux Balthazar de Torres

martyr au Japon (✝ 1626)

Un des 87 martyrs de la grande persécution à Nagasaki.
Espagnol, né en 1563 à Grenade, Espagne. Il rejoint la Société de Jésus en 1579. Il étudie à Goa et à Macao puis y enseigna au séminaire après son ordination.
En 1600, il arrive au Japon commencer ses 25 ans de travail missionnaire. Lorsque, en 1614, le bannissement de la religion est prononcé, il ne quitte pas le pays et continue d'exercer son sacerdoce en secret.
Avec son catéchiste, Michel Tozo, il est arrêté dans un village près de Nagasaki et emprisonné à Omura.
Torturé, brûlé vif, il meurt avec 7 autres prêtres jésuites le 20 juin 1626.

Saint Gobain

Ermite dans l'Aisne, disciple de Saint Fursy (✝ 670)

moine d'origine irlandaise.
Un Internaute nous signale:
"Il existe une forêt dans l'Aisne appelée Saint Gobain. Il y a là une ancienne abbaye: celle de Saint Nicolas aux bois et le palais abbatial de Prémontré."
La paroisse ND de Thierache:
"Gobain est un irlandais. Il se fait moine sous la direction de Saint Fursy; il est ordonné prêtre et se sent la vocation d'évangéliser tout en menant une vie d'ermite. Il vient en France et se retire dans le laonnois, sur le Mont du Désert (devenu la ville de Saint Gobain) son ermitage devient un centre d'évangélisation. Il est massacré par des bandits vers 670. (du Missel propre du diocèse de Soissons)
C'est dans la commune de Saint Gobain que fut fondée la Manufacture des Glaces qui rendit le nom célèbre."
Dans la région de Laon, vers 670, saint Gobain, prêtre. Né en Irlande, devenu en Angleterre disciple de saint Fursy, il le suivit en Gaule par amour du Christ, et mena dans les bois une vie d'ermite.

Martyrologe romain

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article