Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Salut les amies et amis bon dimanche reposant sous ce bon soleil

com
Salut les amies et amis bon dimanche reposant sous ce bon soleil
Salut les amies et amis bon dimanche reposant sous ce bon soleil

11
Aux Trois Cochons

« Aux Trois Cochons » est le cybercafé le plus aimé de Maxéville. Il est tenu par un homme jovial, à l’allure d’un vieux routard des années soixante-huit. Il  accueille à bras ouverts « sa petite troupe » comme il se plaît à le dire avec son sourire et certaine complicité. Il a conservé sa queue-de-cheval grisonnante. Le front dégarni lui donne l’aspect sympa et respectable. C’est ainsi que Doc reçoit Pascal et Claudine avec sa bonhomie habituelle. David l’avait prévenu de leur arrivée dans le groupe. 


⦁    Je vous présente Pascal et son amie Claudine.
En se tournant vers ses amis, David explique.
⦁    Voyez-vous Doc est mon grand copain et ami.
⦁    Je suis également votre employé. 
Ajoute Doc le sourire complice pour conclure.  Un PC est libre dans la salle.
⦁    Je vous ai préparé la salle arrière comme d’habitude. Que dois-je servir à tes amis ?
⦁    Un thé glacé à chacun de nous, il fait si chaud, cela va nous rafraîchir ! Vous le  mettez sur ma note.
⦁    Bien David !
⦁    Qu’allons-nous faire pendant que vous ferez votre compta ?
Questionne Pascal surpris.
⦁    Vous avez la possibilité de vérifier vos mails. C’est gratuit pour vous !
Doc confirme par un mouvement de la tête. La joie des deux nouveaux éclate.
⦁    C’est formidable !
À cette heure, la salle  est pratiquement vide. Les jeunes de Maxéville ne sont pas encore arrivés.
 Pascal envoie un mail à sa sœur Anna à Tampon de la Réunion.  Il va sur Net log pour avoir les nouvelles de ses amis virtuels. Claudine s’esclaffe,
⦁    Toi aussi tu es sur Net log, Facebook et Google?
⦁    Oui cela fait longtemps, ma Claudine !
⦁    Quel est ton nom d’internaute Pascal?
⦁    Derby pour Net log et Pasqualien pour Facebook et Google. Toi  aussi tu es sur les réseaux sociaux d’après ce que je comprends?
⦁    Oui Pascal, mais uniquement sur Net log et Facebook.
⦁    Quels sont tes  noms ?
⦁    Candy 50 pour les deux !
⦁    Quoi, quoi ?
S’écrient-t’ ils en chœur ! La joie est à leur comble.
⦁    Décidément nous devions nous rencontrer !
⦁    C’est extraordinaire !
Leurs joies communicatives, font lever la tête des rares clients à cette heure. Ils ont le sourire aux lèvres, leurs yeux brillent de bonheur, ils aimeraient participer à leurs joies. Cependant ils comprennent, « ces nouveaux ne sont pas du pays, ils sont de la grande ville ».  Cela se voit, se disent les habitués de l’établissement.
Pour les jeunes gens, la réalité dépasse l’impensable. Ils n’imaginaient pas, que des amis cybernautes puissent se rencontrer dans la vie par hasard ! 
⦁    La clientèle est jeune.  Constate Claudine et Pascal. 
La joie est communicative. De  nouveaux clients et amis arrivent. Ce sont les jeunes militants de David. Lorsqu’ils apprennent que David leur héros est là, c’est une quinqua-phonie indescriptible.
David  le visage dur d’un chef qui est dérangé par le tumulte de la salle.
⦁    Qu’est-ce qui me vaut un tel tintamarre !
Crie-t-il, énervé.
⦁    Pascal et Claudine ont découvert qu’ils sont amis sur Net log depuis deux ans !
Explique Élodie.
⦁    Nous sommes heureux de savoir, que tu es parmi nous, et de faire connaissance de Claudine et Pascal tes nouveaux amis.
Ajoute Serge
-    Bon, bon çà va pour cette fois.
Réplique David calmé, et même un sourire amusé lui vient aux lèvres. David retourne à ses comptes. Dans la salle, Élodie  interpelle Pascal.
⦁    Il y a un mail qui vient de t’arriver Pascal, cela a l’air urgent.
⦁    Comment le sais-tu Élodie ?
S’emporte Pascal en fronçant les sourcils.
⦁    Tu as oublié de fermer ta session, tu n’es pas prudent!
⦁    Ah ! excuse-moi !
Réagi tout penaud ce cher Pascal. Puis il bougonne, et murmure en fermant les poings.
« Quelle journée ! Si c’est ça la France ! Bouhamou !»
Pendant qu’il retourne sur le PC, d’autres jeunes arrivent. C’est l’amusement dans le bar ! Grogne  Pascal, et pourtant une certaine joie l’anime.
De nouveaux venus se joignent aux clients. Serge se propose de faire le service. Doc est ravi.
⦁    Ok l’ami.

 

Acquiesce Doc. L’ambiance est électrique perturbante et radieuse à la fois. Quand soudain une autre explosion de joie. Pascal se lève, les bras en l’air, il avance en dansant, riant et pleurant, il annonce :
⦁    Anna vient d’avoir une petite Marie-Céleste. Elle pèse deux kilos cinquante et mesure soixante centimètres. J’offre le champagne à tous !
⦁    Hourrah ! Bip, bip, bip, Hourrah !
S’éclaffe toute la salle. David sort à nouveau, mais cette fois il a le sourire, il a entendu la dernière partie  de « la nouvelle. »
⦁    Le champagne Pascal ?

 

David retourne heureux et rassuré. Il va enfin contrôler la comptabilité tranquillement, enfin si on peut dire. Il fait confiance à Doc, mais sa mère exige, que ce soit ainsi. Pour Madame Olga, il s’agit de bien former son fils aux affaires, car il doit savoir gérer un commerce, ou un cabinet d’affaires ou autres. L’ambiance à l’extérieur du bureau  est électrique et joyeuse quand, soudain une nouvelle explosion de jeunes fêtards...
 David est ennuyé, mais il fait sa compta avec Doc consciencieusement, sachant qui lui arrivera d’être souvent dans une situation semblable. Doc le soutient beaucoup, pour lui cet homme est comme son grand-père, son confident avant d’être son employé.
David sort une nouvelle fois, mais cette fois il a le sourire.
⦁    J’ai terminé. Me  revoici avec vous. J’ai entendu parler de champagne ! qu’elle est donc ce qui me vaut cette  joie  si soudaine?
     Il avait entendu, mais il lui faut faire semblant d’ignorer.
⦁    La sœur de Pascal vient de mettre au monde son premier enfant, c’est une fille. Elle est la dernière nièce de Pascal. Alors nous fêtons la nouvelle, d’autant que nous découvrons également tes nouveaux amis, et ils deviennent également les nôtres.
⦁    Oui je n’avais que des neveux, alors une fille ! c’est un vrai bonheur. D’autant que ma sœur m’a demandé d’être son parrain.
⦁    à la petite Marie-Céleste !
Proclame David en levant son verre à l’assemblée et aussi à nos nouveaux amis. Je suis sûr, que vous les aimerez.
Il est vingt heures quand les réjouissances se terminent.
⦁    Oh, là, là ! Les parents vont nous attendre !
⦁    Tu vas avoir des problèmes ?
S’inquiète Pascal.
⦁    Non mais je ne verrai pas longtemps Prince ! J’espère que mère sera en retard. Je vais sonder Christine au téléphone pour voir…allez dans la voiture !
Ajoute David d’un ton habitué au commandement.
⦁    C’est loin chez toi ?
S’affole Pascal.
⦁    Non, nous y serons dans cinq minutes.
Le rassure son ami. David s’éloigne et discute. Au retour, il est tout heureux. Ses parents ne sont pas encore arrivés, ils vont manger entre eux. Christine leur a préparé le repas. Ils espèrent arriver pour le thé. Ils ont été invités à la dernière minute chez leur vieil ami l’ancien maire de Maxéville.
⦁    On y va !
Lance David à ses invités, tout ragaillardi.
⦁    Ok !
Font en chœur Pascal et Claudine. En quittant  « Les Trois Cochons », le jeune homme serre la main de Doc en lui disant à l’oreille:
⦁    Décidément, ils sont faits l’un pour l’autre ces les deux-là!
Dit-il gentiment, tout heureux de cette découverte.
⦁    En effet !
Avait répondu Doc à voix basse le sourire complice.
⦁    à samedi ?
Ajoute-t-il à voix haute
⦁    Oui, bien sûr comme d’habitude ! Confirme David. 

 

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article