Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Salut les amis(es) bonne journée. 16 Le rendez-vous

Salut les amis(es) bonne journée. 16 Le rendez-vous

16
Le rendez-vous

 

Pascal et Claudine partis, David se saisit de son téléphone et prévient Linda du changement de leur lieu de rendez-vous. La jeune fille est tout émoustillée. Elle va passer une soirée entière à accompagner  de son David. Elle n’a pas de vêtement convenable pour le rang de son bien aimé. Mais qu’importe, ils seront ensemble. Probablement que son ami lui permettra une sortie où sa tenue ne sera pas gênante. Son jean délavé et sa tunique blanche brodée passe dans beaucoup d’endroit. Puis le foulard de son chéri sur les épaules lui permet de se sentir libre. Au lieu de lui cacher ses cheveux, ils pourront voler au vent dans la voiture. C’est ainsi qu’elle voit la soirée. Elle pousse un soupir de bonheur
 Elle est certaine, que son ami pensera à faire une sortie adaptée où la tenue vestimentaire n’a que peu d’importance. Elle est obligée de s’habillée de manière à ne pas éveiller les soupçons de sa famille, principalement le père et le frère.
À quinze heures, David, rejoint Linda à la piscine de Rouen. Tous deux trouvent les délices sereinement d’un amour réciproque. Ils sont dans les bras l’un de l’autre. Elle lui annonce :
⦁    Ma mère pense que je suis à la piscine avec ma copine Léa,
⦁    Léa est au courant ?
⦁    Oui elle me couvre, elle trouve notre histoire si romantique.
⦁    Tu es ma lumière, ma « Lily. »
Lui répond-t-il à voix basse
⦁    Où allons-nous David ?
⦁    Si cela ne te dérange pas nous irons à l’Asso pour contrôler quelques animaux à surveiller. Ensuite nous irons où tu veux.

La secrétaire de l’Asso les accueille avec déférence et joie.
⦁     Monsieur David, quel bonheur que vous soyez là avant l’heure prévue.
⦁    Je vous présente Linda Zinnia, elle pense devenir soignante animalière.
⦁    Soyez la bienvenue dans l’organisation de l’Asso.
La salle des soins, impressionne Linda. Elle admire son David. Lorsqu’elle voit une petite chatte, si confiante dans les mains de David. Il vérifie le pansement, et la consulte. Le suivant est un Chiwawa. Les gestes de David sont idem.
⦁    Voici mon problème, ce labrador a été retiré de ses propriétaires pour mauvais traitements. Vois comme il souffre. Il faut l’alimenter par perfusion. Tu veux bien m’aider à le tourner, pour qu’il ne souffre le moins possible.
Devant l’expression craintive de Linda, il la rassure :
⦁    N’aie pas peur, il est doux et a confiance en nous. Il découvre que tous les humains ne sont pas méchants. C’est un brave toutou courageux.

 

Comme pour confirmer les paroles de son docteur, il lèche la main de David. En voyant la réaction du labrador elle s’écrie :
⦁    Mon dieu, pauvre bête ! qu’elle horreur ! que des gens aient pu lui faire tant de misères. Pourtant ce chien est beau, et son regard est si doux. David que dois-je faire pour t’aider ?
David est heureux de lui enseigner les méthodes médicales pour le déplacer et le retourner. Linda inquiète, les larmes à l’œil lui demande :
⦁    Il va s’en sortir ?
⦁    Je pense que oui, il est jeune et robuste, et puis il veut vivre. Avec de nouveau maître il sera un compagnon merveilleux.
Soudain, il est pensif, avec une infinie douceur, il lui demande :
⦁    Puisque tu veux devenir soignante animalière, tu pourrais m’aider pendant toutes les après-midis de liberté ici et tes vacances scolaires. Cela te permettra d’avoir une formation pratique, et de savoir également, si ton projet est confirmé ou infirmé ta vocation. Après ton bac, tu pourras faire des stages pratiques ici. Les stages sont obligatoires dans la formation de soignants animaliers. De plus, ceci nous permettra de nous rencontrer officiellement, sans que tes parents soient opposés.
Linda juge le plan de David osé, mais jouable. Si leurs amis respectifs jouent le jeu également. David reprend.
⦁    Ici, tu peux faire confiance à tout le monde. Tu ne seras pas en contact avec les donateurs, ni les adhérents, encore moins les clients. 
Le visage de Linda s’assombrit, elle est hésitante. David se méprend il ajoute :
⦁    Bien sûr ma chérie, n’aie pas d’inquiétude.
La jeune fille est impressionnée devant la certitude de son ami. Cependant elle lui déclare :
⦁    Seulement tu es un homme et mon père ne voudra jamais !
David persiste en lui affirmant
⦁     Si, parce qu’officiellement tu seras sous les ordres de Cloé et de Christine. Moi je ne suis que le vétérinaire stagiaire, tu ne peux être avec moi (officiellement bien sûr). 
Complète-t-il tout bas en confidence, le sourire malicieux pour continuer ainsi :
⦁    La vétérinaire responsable est le docteur Irina Complains, à mon avis, comme c’est une femme, ton père ne peut refuser.
⦁    Dans ce cas c’est probablement possible.
Réagit-elle vivement. Heureuse de voir une solution à son problème.
⦁    Merci amour de ma vie.
Dit-il rassuré et heureux. Le temps passe vite, tous ces animaux si tristes nécessitant des soins, caresses, promenades. Linda et David sont comblés. Ils ne se sont pas quittés de l’après-midi. 
La promenade des deux chiens en attente d’adoption, a été leur moment privilégié.
Main dans la main ils ont marché sur les bords de la Seine. Tous deux ont les mêmes passions, les mêmes espoirs.
Hélas, il est l’heure de se séparer. David ramène Linda jusqu’à l’arrêt de bus pour Maxéville.
La séparation, comme d’habitude est difficile. Mais courageusement, ils se séparent.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :