Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Bonjour tout le monde, bonne semaine et bon lundi

com
Bonjour tout le monde, bonne semaine et bon lundi
Bonjour tout le monde, bonne semaine et bon lundi
Le coq de son perchoir
 
La lune descend à l'aurore,
Le jour se lève à l'aube,
De son perchoir le torse gonflé,
Le coq chante cocoricoooooo!
Il est l'heure de se lever.
 
Ce coq observe moqueur,
Le savant de la criée,
Celui-ci s'approche de lui,
Sans  faire-valoir à ce tapageur,
Autre que sa superbe.
 
Du haut de son perchoir,
Il exerce son devoir,
Au grand désespoir,
Du citaqdin dans son son dortoir,
Qui le voudrait dans la rôtissoire.
 
Quel ne fut pas le désarroi,
De Madame venue près de son roi,
Il est sa fierté et le croit.
Gare à celui qui en fait sa proie,
Pour elle point de passe droit.
 
Du haut de son perchoir,
Il se mire dans le miroir,
Horreur une tache noir!
Il en fait toute une histoire.
Il coqueline sur son perchoir.
 
Ses admiratrices arriven,
Elles accourent auprés du séducteur.
Le rival les reçoit sur son territoir
Bien qu'elles soient réceptives,
La crainte leur est toute relative.
 
Le coq du haut de son perchoir,
Compte es veille sur son harem,
Ces poules fidèles veillent au grain
Seule la patte dominatrice est permise.
L'intrus n'a qu'à bien se tenir.
 
Alumacom
 
 

Les amours

 

 
Il étais une fois un bel ara
Aux plumes vertes et rouges
Il cherchait sa compagne.
Après avoir lustré son plumage,
Au bal du samedi, il alla.
 
Les fille du pays de Rio,
Faisaient miroiter leurs plumes,
 Sur les branches de la forêt,
Le Roi-soleil les faisait si belles
Que le bel ara n'eût qu'à choisir.
 
Le bel ara dans le ciel tourna,
Parada devant son élue,
Sa princesse altière s'envole.
Il l'a suivit et ils dansèrent,
Elle lui consentit sa patte.
 
Bien des années plus tard,
Il revinrent sur cet arbre,
Fêter leurs années de bonheur.
Il y a eu tant de lunes passées,
Ils aimèrent le retour à leur branche.
 
Car le temps s'est écoulé harmonieusement,
ce retour aux sources de leur amour,
Leur redonna la vigueur perdue.
Il n'en fallut pas plus pour retrouver,
Cette communion scellé un jour d'été.
 
Alumacom
Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article