Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Bonne fête de l'Assomption et des Saintes âmes du 15 Août

com

Jeudi 15 août 2019

Bonne Fête aux: Assomption et Ainhoa
Aïnhoa
Assomption
Assumpta, Assunta
Madhu
Marie
Ismérie, Macha, Mae, Maera, Maeveen, Maewenn, Mai, Maïa, Maïka, Maïlis, Maïlys, Maïwenn,
 Malika, Malya, Mania, Manon, Mara, Maria, Mariam, Mariannick, Marick, Marie-* ou *-Marie, Marieke, Marielle, Marika, Marion, Marisa, Marise, Marisol, Maritie, Marjolaine, Marlène, Marlette, Marotte, Maroushka, Marpessa, Marushka, Mary, Maryanick, Maryline, Maryse, 
Maureen, May, Maya, Maylie, Maylis, Meriem, Mérine, Meryem, Mia, Mireille, Miren, Miria, Moïra, Muriel, Mya, Myette, Myriam, Myriem, Pilar
Alypius
Aymon
Aymone
Hyacinthe
Hyacinthia, Hyana, Hyane, Hyanie, Jacek, Xant, Xantha, Xanthe, Xanthie, Xanthin
Isidore
Tarcisius
Tarsicius
Patronne:
Diocèse de Chartres
Diocèse de Grenoble
Diocèse de Laval
Diocèse de Luçon
Diocèse de Montauban
Diocèse de Nancy
France
Dictons
La vierge du Quinze août arrange ou défait tout.
Le quinze août, le coucou perd son chant ; c'est la caille qui le reprend.
 

Aïnhoa

Prénom féminin

Le prénom Aïnhoa vient du nom d'une ville du Sud-Ouest, Aïnhoa 64250, où la Vierge Marie serait apparue dans un buisson d'églantines, Notre Dame de l'Aupébine (ou Notre Dame d'Aranzazu, 'aranza' = aubépine).
Le nom de cette commune viendrait peut-être du basque 'aino' = chèvre
.

Assomption de la Vierge Marie

Mère de Jésus-Christ (Ier siècle.)

ou la Dormition de la Mère de Dieu. 
"Tous d'un même coeur, étaient assidus à la prière, avec quelques femmes, dont Marie, mère de Jésus et avec ses frères." (Actes 1. 14) Assomption de la Vierge MarieTelle est la dernière mention explicite dans le Nouveau Testament, de Marie, dont on sait qu'après la mort de Jésus, le disciple Jean l'a prise chez lui. Que devient-elle alors? Une tradition la fait vivre quelque temps avec Jean à Ephèse. Mais c'est sans doute à Jérusalem qu'elle termine son séjour terrestre. D'après des récits apocryphes remontant au Ve siècle, les apôtres furent mystérieusement avertis de se retrouver à Jérusalem. Ils purent alors entourer la Mère de Dieu lors de ses derniers instants et de sa Dormition. Trois jours après sa mort, les anges enlevèrent le corps ressuscité de Marie vers le ciel. L'événement marial de ce jour correspond à la fois à la mort, à la résurrection et à l'Ascension du Christ. Au VIe siècle, l'empereur byzantin étend à l'ensemble de l'Église byzantine une fête mariale le 15 août et lui donne le nom de Dormition de la Mère de Dieu. Cette fête se répand ensuite dans l'Église universelle. En Occident elle prend le nom d'Assomption. Les deux dénominations ne font que mettre l'accent sur deux aspects du même mystère. 
Illustration: L'Assomption de la Vierge Marie - Michel Sittow, vers 1500.
"...Dans le triomphe de ce jour, Et dans sa joie, célébrons Dieu..."
(Hymne pour la fête de l'Assomption par Saint Odilon - Église catholique en France)
La Vierge Marie, depuis 1638, sous le règne de Louis XIII, est la patronne de la France, patronage confirmé par le Pape Pie XI (2 mars 1922)

Solennité de l'Assomption de la bienheureuse Vierge Marie, Mère de notre Dieu et Seigneur Jésus Christ, qui, au terme de sa vie terrestre, fut élevée en son corps et en son âme à la gloire du ciel. C'est la doctrine de foi, reçue de la Tradition de l'Église, que le pape Pie XII a définie solennellement en 1950.

Martyrologe romain

Saints Louis, Emmanuel, Sauveur et David

martyrs mexicains (✝ 1926)

Canonisés le 21 mai 2000 à Rome par Jean Paul II avec Cristóbal Magallanes et ses 24 compagnons - homélie.
À Chalchihuites, sur le territoire de Durango au Mexique, en 1926, les saints martyrs Louis Batis Sainz, prêtre, Emmanuel Morales, père de famille, Sauveur Lara Puente et David Roldan Lara, fusillés par des soldats en haine du nom chrétien durant la persécution en ce pays.

Martyrologe romain

Saint Salvador Lara Puente

martyr mexicain (✝ 1926)

Né en 1905, séminariste à Durango, il dut interrompre ses études pour aider sa famille. Il aidait saint Louis Batiz dans son travail paroissial. Président de l'Action Catholique, secrétaire de la ligue pour la défense de la liberté religieuse, il fut arrêté pour cette raison et refusant de reconnaître la légitimité du gouvernement anti religieux, il fut martyrisé avec David Roldan, Manuel Moralez et Louis Batiz et fusillé le 15 août 1926 à Chalchihuites, Zacatecas au Mexique.
Ils furent canonisés tous les quatre (Saints Louis, Emmanuel, Sauveur et David) par Jean-Paul II le 21 mai 2000 avec Saint Cristóbal Magallanes et ses 24 compagnons.
Homélie de Jean-Paul II pour la canonisation, dimanche 21 mai 2000.

Bienheureux Pio Alberto Del Corona

fondateur des soeurs dominicaines du Saint-Esprit (✝ 1912)

Pio Alberto Del Corona (1837 - 1912) évêque italien fondateur des soeurs dominicaines du Saint-Esprit déclaré vénérable le 11 octobre 2013.
- le 17 septembre 2014, le Pape François a ordonné la promulgation du décret relatif au miracle du vénérable Pio Alberto del Corona, OP, évêque italien (1837 - 1912), fondateur des Dominicaines du Saint Esprit. 

Pio Alberto del CoronaIl est né à Livourne en 1837 dans une famille de commerçants. A l'âge de 17 ans, il entre chez les dominicains de Florence. Il est ordonné prêtre le 5 février 1860.
C'est en 1872 qu'il reçoit avec Pia Elena Bruzzi Bonaguidi la bénédiction du pape Pie IX pour la fondation de l''Asylum' sur la via Bolognese à Florence et de la congrégation des soeurs dominicaines du Saint-Esprit. Peu de temps après il est élu prieur du couvent de Saint Marc.
En 1875 il est ordonné évêque et devient coadjuteur de l'évêque du diocèse de San Miniato puis son successeur; il y restera pendant 32 ans.
En mauvaise santé, en 1906, il demande à être relevé de ses fonctions. Il meurt à Florence le 15 août 1912.

St Tarcisius

acolyte et martyr de l’Eucharistie († 257)

 St Tarcisius

Fête le 15 Août

Saint Tarcisius
Acolyte et martyr de l’Eucharistie

T

arcisius, nous le connaissons grâce à saint Damase, élu pape en 366, qui  organisa le culte des martyrs, composa et fit graver dans la catacombe de Saint-Calixte des épigrammes en leur honneur.

Sur sa tombe est écrit : « Tarcisius portait les sacrements du Christ. C'est alors qu'une troupe d'excités le pressa de les montrer aux impies. Il préféra donner sa vie plutôt que de montrer à ces chiens enragés les célestes membres. »

C'était vers l'an 254, le cruel Valérien régnait sur l'empire de Rome. Dans la ville où les saints apôtres Pierre et Paul avaient donné leur vie pour Jésus-Christ, les chrétiens se multipliaient. Les païens qui les rencontraient dans les rues disaient d'eux : « Ceux-là, voyez comme ils s'aiment ». Mais ils n'avaient pas le droit de se réunir pour prier ensemble. Pour célébrer la messe, ils se cachaient dans les catacombes.

Or, à cette époque, Etienne était pape et parmi les enfants qu'il instruisait pour devenir prêtres, se trouvait un garçon d'une quinzaine d'années : Tarcisius.

Le saint pontife leur dit un jour : « Vous ne devez pas seulement sauver votre âme, mais aussi celle des autres ; si vous avez un ami ou un parent païen, vous devez le convertir. Soyez des apôtres ! ». Et Tarcisius lorsqu'il servait la messe priait et communiait pour ceux qui ne connaissaient pas Jésus-Christ.

Quelques mois après, le 15 août, le prêtre Dyonisus disait la messe dans les catacombes. Au moment de la communion, il se tourna vers l'assistance : « Mes frères, lequel d'entre vous se sent assez courageux pour porter l'hostie sainte aux prisonniers qui seront livrés aux bêtes demain ?Moi, père, fais-moi cet honneur”, répondit le premier, Tarcisius, devenu acolyte, et qui servait la messe. Enfant, tu passeras peut-être inaperçu, que Dieu te protège ! » et Dyonisus déposa l'hostie dans les mains de l'acolyte. Tarcisius enveloppa ce précieux dépôt dans sa tunique, serra ses bras sur sa poitrine et sortit des catacombes.

Sur la via Appia, tout en priant Dieu qu'il portait sur son cœur, il marcha ainsi jusqu'à la place publique. Il y avait là une bande de garçons païens qui jouaient sous la direction de Quintilus le plus âgé d'entre eux. « Tarcisius, qu'est-ce que tu portes comme ça ?, dit Quintilus en le saisissant par le bras. “Ça ne te regarde pas”. On sait que tu es chrétien, si tu ne dis pas ce que tu portes, on te dénoncera à la police ».

A ce moment-là, les soldats qui passaient entendirent les paroles des enfants et s'approchèrent : « Est-ce vrai que tu es chrétien ?Oui, je le suis” ».

Ils voulurent l'obliger à desserrer les mains, mais une force extraordinaire les avaient comme soudées l'une à l'autre. Pour lui faire lâcher prise, ils frappèrent l'héroïque enfant à coup de pierre et de bâton. Il fut atteint gravement à la tête et il tomba sur les dalles de la route, les mains toujours pressées sur sa poitrine. Alors ils s'acharnèrent sur lui avec une
telle violence qu'il s'évanouit en murmurant : « Seigneur Jésus, ne permettez pas que votre corps soit profané ».

Ils essayèrent encore de le fouiller, mais ils ne réussirent pas à dégager ses bras. A ce moment-là, passa un envoyé de Dyonisus, inquiet de ne pas le voir revenir. En voyant cet homme, les soldats et les enfants eurent peur et se dispersèrent, mais il était trop tard !
L'envoyé du prêtre s'agenouilla près de l'enfant et le souleva dans ses bras. Le petit martyr ouvrit les yeux une dernière fois et murmura : « Ne vous occupez pas de moi, mais prenez soin des hosties que je porte ».

Pour approfondir, lire la Catéchèse du Pape Benoît XVI :
>>> Saint Tarcisius
[Allemand, Anglais, Croate, Espagnol, Français, Italien, Portugais]

 

St Étienne

St Étienne

roi de Hongrie († 1038)

Fête le 15 Août

Martyrologe Romain : Près d’Albe-Royale en Pannonie, l’an 1038, la naissance au ciel de saint Etienne, roi de Hongrie, dont la mémoire sera célébrée demain.

 

St Étienne
Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article