Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Bonne fête aux St Jean-Baptiste et aux Saintes âmes du 29 Août

com

Jeudi 29 août 2019

Bonne Fête aux:  Jean Baptiste

Sainte Sabine

Baptiste, Baptistin, Baptistine, Battista, Giobatta

Sabeline Sabina Sabrina Sabrine Saby

 

Dictons

Quand août est pluvieux, Septembre est radieux.

 

Martyre de saint Jean Baptiste

(Ier siècle.)

Jean, le dernier Prophète, n'a jamais mâché ses mots, pas plus quand il traitait les pharisiens de "races de vipères" sur les bords du Jourdain, que lorsqu'il rappelait à Hérode Antipas qu'il n'avait pas le droit de vivre avec Hérodiade, la femme de son frère Phlippe. A présent, il est en prison, car on n'a pas le droit de faire impunément des reproches publics aux grands de ce monde. Il sait qu'Hérodiade lui en veut à mort. Mais ce n'est pas ce qui le préoccupe. C'est Jésus.Martyre de Saint Jean-Baptiste, paroisse de la Vallée de l'AisneEst-il bien le Messie que lui, Jean, annonçait? A-t-il eu raison de lui faire confiance, de lui donner ses propres disciples? Sa conduite est si étrange. "Il tient dans sa main la pelle à vanner." Pourquoi ne vanne-t-il pas avec gloire et majesté? La réponse est venue. Aux disciples de Jean venus l'interroger, Jésus a répondu: "Allez annoncer à Jean ce que vous voyez et entendez: les aveugles voient, les boiteux marchent ..." Jean n'a plus de doutes. Il peut à présent rendre le dernier témoignage. Il a bien rempli sa mission. C'est l'anniversaire d'Hérode. Salomé danse et envoûte le roi ivre: "Demande-moi tout ce que tu voudras, fut-ce la moitié de mon royaume." Ce sera la tête de Jean sur un plateau.
 Scène décrite, entre autres, dans l'Évangile de saint Marc, au chapitre 6 
Illustration: Martyre de Saint Jean-Baptiste, paroisse de la Vallée de l'Aisne
- vidéo 'Pour retrouver les racines de l'eucharistie dans la Bible, le Fr. Philippe Lefebvre remonte à la mort de Jean-Baptiste.' 
Un internaute canadien nous signale:
"Jean-Baptiste est le patron des canadiens francais"
Mémoire du martyre de saint Jean Baptiste, que le roi Hérode Antipas maintint en prison dans la forteresse de Machéronte et qu'il ordonna de décapiter le jour de son anniversaire, à la demande de la fille d'Hérodiade. Comme une lampe qui brille, le précurseur du Seigneur a rendu témoignage à la vérité aussi bien dans sa mort que dans sa vie.

Martyrologe romain

Sainte Sabine

Martyre à Rome

couvent Sainte Sabine, siège des dominicainsIl n'est pas douteux qu'elle ait subi le martyre pour avoir enterré sa servante victime de la persécution. Elle vivait sans doute à Vindenia en Ombrie. Une église bâtie à Rome en son honneur sur le mont Aventin en fit une sainte romaine très célébrée.
C'est maintenant la basilique Sainte-Sabine et le gouvernement de l'Ordre des Prêcheurs y est établi au couvent de Sainte-Sabine à Rome.
À Rome, commémoraison de sainte Sabine, dont le titre établi sur l'Aventin vers 422-432, présente son nom à la vénération.

Martyrologe romain

 

Saint Merry (Médéric)

Abbé (VIIe siècle)

St Merry fut offert à l'âge de treize ans au monastère de Saint André d'Autun où il reçut toute son éducation et où il se donna à Dieu pleinement. Les moines remarquèrent son intelligence et sa fidélité religieuse et l'obligèrent à devenir leur abbé avec l'accord de l'évêque. Craignant l'orgueil il alla se cacher dans une forêt près d'Autun. Lieu qui garde le nom de La Celle Saint Merry. 
Les disciples se firent nombreux autour de lui et, toujours par recherche de la solitude, il se rendit à Champeaux en Brie près de Melun où il s'arrêta malade, mais, dès sa guérison, il reprit sa marche vers Paris, pour être proche de la tombe de saint Symphorien, fondateur de l'abbaye d'Autun qui se trouve dans l'église de Saint Germain des Prés. 
Il vécut en reclus, hors des murs de la ville, pendant trois années et s'en fut vers le Seigneur, vers l'an 700. 
La chapelle où il fut enterré devint paroisse sous le nom de Saint Merry ou Saint Merri. 
Saint-Merry ou Médéric, un peu oublié aujourd'hui, était très populaire autrefois. Moine puis abbé à Autun, il est attiré dans la vieillesse par les tombeaux de saint Denys et de sainte Geneviève. Il gagne Paris, semant des prodiges sur son chemin, délivrant les prisonniers et guérissant les malades. Comme de nombreux autres, établis en ermites autour de Paris, il trouve refuge avec un compagnon près d'une chapelle - Saint-Pierre-des-Bois - rive droite de la Seine, dans une forêt hors de la Cité, au bord de la voie romaine Nord-Sud, qui est l'ancêtre de la rue Saint-Martin. (diocèse de Paris)
Un internaute nous signale: Saint Symphorien fut enterré à Autun. Ses reliques y sont actuellement dans la cathédrale saint-Lazare. A Paris, dans l'église Saint-Germain-des-Prés, c'est le tombeau de Saint-Germain qui se trouve dans la chapelle Saint Symphorien. C'est dans le monastère Saint-Martin et pas Saint-André qu'est enterré Médéric. La chapelle Saint-Pierre était en rive gauche et non droite de la Seine.

À Paris, vers 700, saint Merry (Médéric), prêtre et abbé d'un monastère à Autun. Devenu vieux, il quitta sa charge et finit sa vie dans un ermitage près de Paris.

Martyrologe romain

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article