Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Jour de chances


Ce jour-là ce fut toute une aventure
Attendre, toujours attendre.
Chercher, toujours chercher.
Mon Dieu, combien de temps?
Ce fut une sacrée journée!
Ce matin-là, j'avais la pêche.
Empressée d'acheter la dépêche.
Le soleil matinal brille,
Tout semble sourire,
Au terme d'une longue attente,
Le jour est enfin arrivé,
Rien ne m'enlève l'enthousiasme.
 
Le démarrage de cette journée,
Elle est toute particulière.
Mes rendez-vous sont cruciaux.
Même mon bus m'attend.
Mon ticket de bus neuf ne se valide pas,
Le conducteur note le problème,
Enfin, mon bus démarre!
Seulement, je dois changer à la Porte d'Ivry.
J'utilise le tram pour la première fois.
A la porte d'Orléans, je descends,
Hésitante je vérifie mon planning,
Et je traverse sans précaution!
 
Aujourd'hui c'est mon jour de chance
J'amorce mon premier rendez-vous,
En cherchant ce fameux boulevard,
Je me retrouve devant un cimetière,
Celui de Montparnasse!
Mon trouble est si grand,
Au lieu d'aller tout droit,
Je tourne à droite,
Je change de trottoir.
Ah j'ai trouvé le boulevard!
Bien sûr je suis sur la bonne vois.
Mais, dans le sens inverse évidemment!
Alors demi-tour ,toute!
Il est midi passé.
Mon inquiétude grandit,
Ouf! Ils sont ouverts,
l'hôtesse a le sourire,
Heureuse je dépose mon dossier.
Quel soulagement,
La détente vient.
Le coeur se gonfle de bonheur,
L'espoir renaît, la joie s'affiche.
On m'annonce une réponse assurée,
Néanmoins, elle sera longue.
Evidemment l'espoir subsiste.

Ce pendant la journée continue,
Je retrouve mon vieux bistrot.
Il y a dix ans de cela,
J'écrivais à l'une de ces tables.
Sur mon carnet rouge, toujours dans mon sac.
Ce bistrot je ne le reconnais plus,
Seul l'emplacement est inchangé.
Maintenand, c'est un restaurant.
Après hésitation, je me décide.
On me place à une table pour solitaire.
Je demande une salade auvergnate.
Lorsqu'elle arrive j'en reste bouche bée!
Elle est gargantuesque!
Impossible de terminer!
J'avais mise une tunique blanche,
Que croyez-vous qu'il se passasse,
Toujours mes maladresses!
J'ai trouvé le moyen de la tachée,
Avec ce fromage bleu d'Auvergne!
En sortant j'erre sur le boulevard,
Je me rappellent mes joies dans ce quartier.
Ce magasin est toujours présenr.
Ah! celui-ci est remplacé par un fasr-food.
C'est ma ballade de souvenirs qui se déroule,
Sur la route vers mon second rendez-vous.

Je rentre pour déguster un petit café.
Je suis l'unique cliente.
La ceinture de ma tunique se détache,
Se nouant dans le dos,
Je ne peux la rattacher.
Je demande à la patronne,
De me la renouer derrière,
Devant son étonnement,
Il m'a fallu lui expliquer,
Mon épaule a une prothèse.
Il m'est impossible de lier cette ceinture!,
Quoiqu'il en soit, mon bras n'atteint pas mon dos.
Après ma consommation,
Je continue mon périple.
 
Enfin, j'arrive à l'église,
Mon rendez-vous est en face.
Personne sur la terrasse.
Décidément c'est une sacrée journée.
Une table me tend les bras,
Je décide de m'y installer.
Mes jeux fléchés sortis,
Je me livre à ma rêverie habituelle.
Soudain, une voix d'homme
- Que buvez-vous ma petite dame?
- Un coca
Le garçon de café obtempère….
 
à suivre
 
 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :