Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Informations des Chrétiens d'Orient

com
 
[IRAK] Sa Béatitude Louis Raphaël Sako : "Seigneur de la paix, donne à notre pays la paix. "

Voici une lettre du patriarche chaldéen Louis Raphaël Sako à propos de la manifestation de demain prévue en Irak.

« Depuis le début des manifestations, le 1er octobre 2019 , dans toutes nos églises nous prions pour la stabilité de notre pays et suivons avec attention les manifestations prévue pour le vendredi 25 de ce mois. Nous faisons appel à la conscience des responsables du pays, pour écouter sérieusement les demandes des personnes qui se plaignent de la misère, de la dégradation des services publics et de la propagation de la corruption dans une grande partie du pays, ce qui n’a fait qu’aggraver la situation. C’est la première fois depuis 2003, que les manifestants ont exprimé leurs revendications pacifiquement et leur distance vis-à-vis de la politisation, rompant ainsi les barrières sectaires pour se ranger sous l’identité nationale irakienne. C’est presque un pèlerinage patriotique. Au moment où nous sommes solidaires des personnes qui expriment leur souffrance et aspirations pour des lendemains meilleurs, nous demandons à tous de prendre la responsabilité de manifester de manière pacifique et civile, en respectant les biens publics et en évitant les dérapages qui ne feraient que compliquer la situation. En outre, nous demandons aux forces de sécurité de respecter le droit des manifestants et d’éviter les méthodes violentes. Il est l’heure d’affronter, de manière responsable, les problèmes accumulés par un dialogue sérieux et concret, en cherchant des personnes spécialisées et connues pour leur honnêteté et leur amour de la patrie, afin qu’ils gèrent les affaires du pays. Seigneur de la paix, donne à notre pays la paix. « 

  • ACTUALITÉS
[ETHIOPIE] Le témoignage de Théodore : "Je suis arrivé à Addis-Abeba au début de la semaine qui précède une grande fête"

Le 9.10.2019 à Addis-Abeba

Rapport d’étonnement Addis-Abeba

 Je suis arrivé à Addis-Abeba au début de la semaine qui précède une grande fête du calendrier orthodoxe, Mesquel, ou l’Invention de la Croix. De moins en moins d’ouvriers sur le chantier, de plus en plus de monde en tenue blanche les rues, je sentais que quelque chose se préparait. Jusqu’au vendredi soir : toute la ville s’est rassemblée sur la place centrale, baptisée Mesquel Square, pour allumer un immense bûcher en mémoire de la découverte de la Vraie Croix par Sainte Hélène. Cérémonie magnifique : toute la ville en tenue blanche, robe et voile pour les femmes, chemise et veston pour les hommes, allumant des cierges et chantant des psaumes devant une procession représentant l’Arche d’Alliance, la Reine de Saba et Sainte Hélène. Surpris par la joie de ce peuple fier et pieux.

Une chose m’a rapidement donné envie de faire partie de cette ville : les transports. Hormis la marche, le principal moyen de transport est un minibus de neuf places dans lequel on tient à vingt-cinq et qui nous pousse d’un point à l’autre de la ville pour 3 birr (6 centimes). On y monte au retour du travail en costume, en revenant du marché avec ses poules…

En revanche, une chose pèse un peu au début quand on est étranger : tout le monde nous dévisage avec des regards curieux en criant Farenj ! (Étranger). Mais après quelques jours on s’en moque, on leur crie en retour Abesha ! (Abyssin, Éthiopien) et on avance. Ça et le Farenj price  au marché, à peu près le triple du prix Abesha, qui nous donne une idée de la marge qu’on a quand on part négocier une paire de chaussures ou un bout de tissu.

Chantier 

Quand je suis arrivé sur le chantier des frères, je me suis dit : tu vas t’amuser à gérer un chantier pareil. On travaille en sandales sur des échafaudages en perches d’eucalyptus clouées, on essaye d’éviter de toucher les fils dénudés pour ne pas faire sauter le poste à souder ou la disqueuse. On s’y habitue, ce sont les moyens dont on dispose ici. La répartition des tâches surprend aussi : les hommes sont sur les murs et les terrasses, les femmes ploient sous le fardeau des seaux de mortiers, des briques et des dalles qu’elles leur portent à travers le chantier.  Le niveau d’exigence des travailleurs est un peu en dessous de ce qu’on souhaite avec les frères, et plusieurs prestataires vivent dans une sorte de retard permanent. Ce qui fait qu’on est utiles nous les volontaires, pour contrôler le travail des ouvriers, leur demander des corrections, hâter nos fournisseurs en retard.

École de vie

Un des principaux apostolats des Frères de Saint Jean à Addis-Abeba, c’est l’École de vie, qu’ils organisent tous les week-ends pour huit jeunes Éthiopiens. Ma seule mission pour le moment était d’être au milieu de ces jeunes, et j’étais heureux d’entrer facilement en relation avec eux. Je suis marqué par la joie qu’ils ont de participer aux activités, et par les amitiés saintes qui grandissent entre eux dans ce cadre.

Théodore

[LIBAN] Vincent Cayol sur KTO "Les communautés que nous soutenons nous tiennent informés de la situation"

Invité de KTO TV, Vincent Cayol, Directeur des Opérations de L’Œuvre d’Orient s’exprime sur la situation actuelle au Liban. Retrouvez la vidéo de l’interview ci-dessus 

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article