Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Nous t'en prions, Seigneur, que ta grâce soit sur nous

com
Nous t'en prions, Seigneur, que ta grâce soit sur nousNous t'en prions, Seigneur, que ta grâce soit sur nous
LECTURES DE LA MESSE
PREMIÈRE LECTURE
« Lancez la faucille : la moisson est mûre » (Jl 4, 12-21)

Lecture du livre du prophète Joël

Ainsi parle le Seigneur :
    « Que les nations se réveillent,
qu’elles montent jusqu’à la vallée de Josaphat
(dont le nom signifie : le Seigneur juge),
car c’est là que je vais siéger
pour juger tous les peuples qui vous entourent.
    Lancez la faucille :
la moisson est mûre ;
venez fouler la vendange :
le pressoir est rempli et les cuves débordent
de tout le mal qu’ils ont fait !
    Voici des multitudes et encore des multitudes
dans la vallée du Jugement ;
il est tout proche, le jour du Seigneur
dans la vallée du Jugement !
    Le soleil et la lune se sont obscurcis,
les étoiles ont retiré leur clarté.
    De Sion, le Seigneur fait entendre un rugissement,
de Jérusalem, il donne de la voix.
Le ciel et la terre sont ébranlés,
mais le Seigneur est un refuge pour son peuple,
une forteresse pour les fils d’Israël.
    Vous saurez que je suis le Seigneur votre Dieu,
qui demeure à Sion, sa montagne sainte.
Jérusalem sera un lieu saint,
les étrangers n’y passeront plus.
    Ce jour-là, le vin nouveau ruissellera sur les montagnes,
le lait coulera sur les collines.
Tous les torrents de Juda seront pleins d’eau,
une source jaillira de la maison du Seigneur
et arrosera le ravin des Acacias.
    L’Égypte sera vouée à la désolation,
Édom sera un désert désolé,
car ils ont multiplié les violences contre les fils de Juda,
ils ont répandu leur sang innocent dans le pays.
    Mais il y aura toujours des habitants en Juda,
ainsi qu’à Jérusalem, de génération en génération.
    Je vengerai leur sang,
que je n’avais pas encore vengé. »

Et le Seigneur aura sa demeure à Sion.

            – Parole du Seigneur.

PSAUME
(Ps 96 (97), 1-2, 5-6, 11-12)

R/ Que le Seigneur soit votre joie, hommes justes ! (Ps 96, 12a)

Le Seigneur est roi ! Exulte la terre !
Joie pour les îles sans nombre !
Ténèbres et nuée l’entourent,
justice et droit sont l’appui de son trône.

Les montagnes fondaient comme cire devant le Seigneur,
devant le Maître de toute la terre.
Les cieux ont proclamé sa justice,
et tous les peuples ont vu sa gloire.

Une lumière est semée pour le juste,
et pour le cœur simple, une joie.
Que le Seigneur soit votre joie, hommes justes ;
rendez grâce en rappelant son nom très saint.

ÉVANGILE
« Heureuse la mère qui t’a porté en elle ! – Heureux plutôt ceux qui écoutent la parole de Dieu ! » (Lc 11, 27-28)

Alléluia. Alléluia.
Heureux ceux qui écoutent la parole de Dieu,
et qui la gardent !
Alléluia. (Lc 11, 28)

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

En ce temps-là,
    comme Jésus était en train de parler,
une femme éleva la voix au milieu de la foule
pour lui dire :
« Heureuse la mère qui t’a porté en elle,
et dont les seins t’ont nourri ! »
    Alors Jésus lui déclara :
« Heureux plutôt ceux qui écoutent la parole de Dieu,
et qui la gardent ! »

            – Acclamons la Parole de Dieu.

Qui sont mes frères ?

 

Méditation de l’Evangile du samedi 12 octobre

Oui., Dieu est un Père, mais seule la foi nous permet, (et non dans les belles paroles) d’entrer dans le mystère de la vie humaine et d’en accepter l’apparente fatalité destructive : un cancer, un deuil brutal, une fatalité écrasante,.. C’est portant là, au coeur de notre mystère, que Jésus affirme être notre frère.

Luc nous décrit une scène étonnante. Jésus est rentré dans la maison de son ami Pierre, à Capharnaüm. Ce ne sera guère du repos. Il sait bien qu’annoncer la Bonne Nouvelle est avant tout une affaire de contact. Et revenu à la maison, Il ne s’abandonne pas au confort de son intérieur. La foule le relance aussitôt, et Il ne prend même pas le temps d’avaler une bouchée de pain.

« Et ils viennent à la maison, et la foule s’y assemble de nouveau, de sorte qu’ils ne pouvaient même pas prendre de nourriture, Lui et ses apôtres »

Il se néglige au point de paraître complètement fou aux yeux de sa parenté.

« Et les siens, l’ayant appris, sortirent pour se saisir de Lui. Car on disait : Il est hors de Lui. Et sa mère et ses frères arrivent. Et se tenant dehors, ils l’envoyèrent demander.

Et la foule était assise autour de Lui. Et on lui dit : Voici dehors ta mère et tes frères qui te cherchent »

Ce qui est étonnant de vie, c’est ce double mouvement, et de la foule qui enserre Jésus, et des parents agacés, qui veulent le rejoindre. C’est aussi cette maison de Pierre, si bien décrite, je la vois bondée par une foule qui adore entendre sa Parole. Ils sont tous là, en cercle, autour de Lui, tout ouïe, tout oreille. Je les imagine, tassés comme harengs en caque, dans la petite cour intérieure de la demeure de Pierre, et Jésus qui promène sur eux son regard et leur donne l’étonnante réponse qui bouleverse à jamais les rapports entre Dieu et nous :

« Et répondant, Il dit : Qui est ma mère et qui sont mes frères ? »

Et jetant un regard sur ceux qui étaient en cercle autour de lui, Il dit :

” Voici ma mère et mes frères. Quiconque fait la volonté de Dieu”

Nous sommes un peu choqués à première vue par l’affirmation de Jésus :“Qui est ma mère, qui sont mes frères” ?

“Et, étendant la main vers ses disciples, il dit : ” Voici ma mère et mes frères. Car celui qui fait la volonté de mon Père qui est aux cieux, celui-là est pour moi un frère, une sœur, une mère.”

Nous sommes choqués à cause de la Vierge Marie. Mais, en fait, qui mieux qu’elle a su écouter la Parole de Dieu et la mettre en pratique ! Luc , d’ailleurs, nous apporte une notation précise qui nous rappelle l’Annonciation :

« Ma mère et mes frères sont ceux qui écoutent la parole de Dieu et la mettent en pratique. »

N’est-ce- pas ce qui s’est accompli à la lettre en Marie ? Rappelons-nous le message de l’ange :

Marie dit alors : « Voici la servante du Seigneur; que tout m’advienne selon ta parole. »

Le royaume de Dieu est ainsi offert, non pas simplement aux intimes du Seigneur, mais à tous ceux qui, avec courage, se contente de faire la volonté de Dieu dans le terrible quotidien. Jésus manifeste ici, comme toujours, une entière liberté d’esprit et d’action vis à vis de sa famille terrestre. Ce qui compte pour Lui, c’est de se conduire en Fils de Dieu, en se conformant à la volonté du Père.

Oui, Dieu est un Père, mais seule la foi nous permet, (et non dans les belles paroles) d’entrer dans le mystère de la vie humaine et d’en accepter l’apparente fatalité destructive. Car, que dire devant un cancer, un deuil brutal, une fatalité écrasante, comme la destruction de notre amour humain, conjugal ou familial ? C’est pourtant là, au coeur de notre mystère, que Jésus affirme être notre frère.


Père Gabriel

OFFICE DES VÊPRES

VEILLE DU 28ÈME DIMANCHE DU TEMPS ORDINAIRE

INTRODUCTION

V/ Dieu, viens à mon aide,
R/ Seigneur, à notre secours.

Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
au Dieu qui est, qui était et qui vient,
pour les siècles des siècles.
Amen. (Alléluia.)

HYMNE : LE JOUR S’ACHÈVE

CFC — CFC

Le jour s’achève,
Mais la gloire du Christ
Illumine le soir.
Le pain rompu,
Le vin nouveau
Portent leur fruit de louange :
Béni sois-tu, ô notre Père,
En Jésus, le Vivant !

L’Esprit nous garde
Sous l’alliance du Christ
Et le signe pascal.
La vie reçue,
La vie donnée
Rythment le temps de l’Église :
Nous sommes tiens, ô notre Père,
En Jésus, le Vivant !

Le monde marche
Vers le règne du Christ,
Et sa nuit prendra fin.
Nos cœurs l’ont su,
Nos yeux verront :
L’œuvre de Dieu est lumière.
Tu nous l’as dit, ô notre Père,
En Jésus, le Vivant !

Que l’on découvre
Le visage du Christ
À la joie des sauvés !
Il est venu,
Il vient encor,
Dieu tient toujours ses promesses :
Tu nous bénis, ô notre Père,
En Jésus, ton enfant !
ANTIENNE

La paix soit avec toi, sainte cité de Dieu !

PSAUME : 121

1 Quelle joie quand on m’a dit :
« Nous irons à la maison du Seigneur ! »

2 Maintenant notre marche prend fin
devant tes portes, Jérusalem !
3 Jérusalem, te voici dans tes murs :
ville où tout ensemble ne fait qu’un !

4 C’est là que montent les tribus,
   les tribus du Seigneur, *
là qu’Israël doit rendre grâce
   au nom du Seigneur.
5 C’est là le siège du droit, *
le siège de la maison de David.

6 Appelez le bonheur sur Jérusalem :
« Paix à ceux qui t’aiment !
7 Que la paix règne dans tes murs,
le bonheur dans tes palais ! »

8 À cause de mes frères et de mes proches,
je dirai : « Paix sur toi ! »
9 À cause de la maison du Seigneur notre Dieu,
je désire ton bien.

ANTIENNE

Mon âme attend le Seigneur plus qu'un veilleur ne guette l'aurore.

PSAUME : 129
1 Des profondeurs je crie vers toi, Seigneur,
2 Seigneur, écoute mon appel ! *
Que ton oreille se fasse attentive
au cri de ma prière !

3 Si tu retiens les fautes, Seigneur,
Seigneur, qui subsistera ? *
4 Mais près de toi se trouve le pardon
pour que l’homme te craigne.

5 J’espère le Seigneur de toute mon âme ; *
je l’espère, et j’attends sa parole.

6 Mon âme attend le Seigneur
plus qu’un veilleur ne guette l’aurore. *
Plus qu’un veilleur ne guette l’aurore,
7 attends le Seigneur, Israël.

Oui, près du Seigneur, est l’amour ;
près de lui, abonde le rachat. *
8 C’est lui qui rachètera Israël
de toutes ses fautes.
ANTIENNE

Il s'est abaissé, Dieu l'a exalté.

PSAUME : CANTIQUE (PH 2)
6 Le Christ Jésus, +
ayant la condition de Dieu, *
ne retint pas jalousement
le rang qui l'égalait à Dieu.
7 Mais il s'est anéanti, *
prenant la condition de serviteur.

Devenu semblable aux hommes, +
reconnu homme à son aspect, *
8 il s'est abaissé,
devenant obéissant jusqu'à la mort, *
et la mort de la croix.

9 C'est pourquoi Dieu l'a exalté : *
il l'a doté du Nom
qui est au-dessus de tout nom,

10 afin qu'au nom de Jésus
tout genou fléchisse *
au ciel, sur terre et aux enfers,

11  et que toute langue proclame :
« Jésus Christ est Seigneur » *
à la gloire de Dieu le Père.
PAROLE DE DIEU : 2 P 1, 19-21
Vous avez raison de fixer votre attention sur la parole des prophètes, comme sur une lampe brillante dans l’obscurité jusqu’à ce que paraisse le jour et que l’étoile du matin se lève dans vos cœurs. Car vous savez cette chose essentielle : aucune prophétie de l’Écriture ne vient d’une intuition personnelle. En effet, ce n’est jamais la volonté d’un homme qui a porté une prophétie : c’est portés par l’Esprit que des hommes ont parlé de la part de Dieu.
RÉPONS

R/ Ta parole est la lumière de mes pas,
la lampe de ma route.

 

V/ Puisque l’Esprit est votre vie,
laissez-vous conduire par l’Esprit. R/

 

V/ Tenez-vous sous la main puissante de Dieu,
il vous rendra inébranlables. R/

ANTIENNE

Lumière du monde, ô Jésus Christ, par toi la nuit resplendit comme le jour, la nuit même est lumière pour notre joie, alléluia !

CANTIQUE DE MARIE (LC 1)

47 Mon âme exalte le Seigneur,
exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur !

48 Il s'est penché sur son humble servante ;
désormais, tous les âges me diront bienheureuse.

49 Le Puissant fit pour moi des merveilles ;
Saint est son nom !

50 Son amour s'étend d'âge en âge
sur ceux qui le craignent ;

51 Déployant la force de son bras,
il disperse les superbes.

52 Il renverse les puissants de leurs trônes,
il élève les humbles.

53 Il comble de biens les affamés,
renvoie les riches les mains vides.

54 Il relève Israël, son serviteur,
il se souvient de son amour,

55 de la promesse faite à nos pères,
en faveur d'Abraham et de sa race, à jamais.

INTERCESSION

Prions le Christ, source de joie pour qui espère en lui :


R/

Regarde-nous, Seigneur : exauce-nous.

 

Témoin fidèle et premier-né d’entre les morts,
tu nous as sauvés par l’eau et le sang, 
— réjouis-nous au souvenir de tes merveilles.

 

Tu envoies tes disciples annoncer l’Évangile au monde : 
— donne-leur courage et fidélité.

 

Par ta croix, tu as brisé le mur de la haine : 
— accorde aux gouvernants ton Esprit de paix.

 

Tu es venu porter le feu sur la terre : 
— donne-nous de combattre toute injustice.

 

Accueille auprès de ta mère et de tous les saints 
— ceux que ta résurrection a libérés de la mort.

 
NOTRE PÈRE
ORAISON

Nous t'en prions, Seigneur, que ta grâce nous devance et qu'elle nous accompagne toujours, pour nous rendre attentifs à faire le bien sans relâche.

 

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article