Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

La fin du monde: se garder des Nostradamus et Recherchez ce qui contribue à la paix

com
OFFICE LES Laudes
INTRODUCTION

V/ Dieu, viens à mon aide,
R/ Seigneur, à notre secours.

Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
au Dieu qui est, qui était et qui vient,
pour les siècles des siècles.
Amen. (Alléluia.)

ANTIENNE INVITATOIRE

Allez vers le Seigneur parmi les chants d'allégresse.

PSAUME INVITATOIRE : (94)

1 Venez, crions de joie pour le Seigneur,
acclamons notre Rocher, notre salut !
2 Allons jusqu'à lui en rendant grâce,
par nos hymnes de fête acclamons-le !

3 Oui, le grand Dieu, c'est le Seigneur,
le grand roi au-dessus de tous les dieux :
4 il tient en main les profondeurs de la terre,
et les sommets des montagnes sont à lui ;
5 à lui la mer, c'est lui qui l'a faite,
et les terres, car ses mains les ont pétries.

6 Entrez, inclinez-vous, prosternez-vous,
adorons le Seigneur qui nous a faits.
7 Oui, il est notre Dieu ; +
nous sommes le peuple qu'il conduit,
le troupeau guidé par sa main.

Aujourd'hui écouterez-vous sa parole ? +
8 « Ne fermez pas votre cœur comme au désert,
comme au jour de tentation et de défi,
9 où vos pères m'ont tenté et provoqué,
et pourtant ils avaient vu mon exploit.

10 « Quarante ans leur génération m'a déçu, +
et j'ai dit : Ce peuple a le cœur égaré,
il n'a pas connu mes chemins.
11 Dans ma colère, j'en ai fait le serment :
Jamais ils n'entreront dans mon repos. »

HYMNE : PÈRE DU PREMIER MOT

D. Rimaud — CNPL

Père du premier mot
Jailli dans le premier silence
Où l’homme a commencé,
Entends monter vers toi,
Comme en écho,
Nos voix
Mêlées aux chants que lance
Ton Bien-Aimé.

Père du premier jour
Levé sur les premières terres
Au souffle de l’Esprit,
Voici devant tes yeux,
Comme en retour,
Le feu
Qui prend au cœur les frères
De Jésus Christ.

Père du premier fruit
Gonflé de la première sève
Au monde ensemencé,
Reçois le sang des grains
Qui ont mûri,
Et viens
Remplir les mains qui cherchent
Ton Premier-Né.
ANTIENNE

Réveille, ô Dieu, ta vaillance, et viens à notre secours.

PSAUME : 79

2 Berger d’Israël, écoute,
toi qui conduis Joseph, ton troupeau :
resplendis au-dessus des Kéroubim,
3 devant Éphraïm, Benjamin, Manassé !
Réveille ta vaillance
et viens nous sauver.

R/ 4 Dieu, fais-nous revenir ; *
que ton visage s’éclaire,
   et nous serons sauvés !

5 Seigneur, Dieu de l’univers, *
vas-tu longtemps encore
   opposer ta colère aux prières de ton peuple,
6 le nourrir du pain de ses larmes, *
l’abreuver de larmes sans mesure ?
7 Tu fais de nous la cible des voisins :
nos ennemis ont vraiment de quoi rire !

R/ 8 Dieu, fais-nous revenir ; *
que ton visage s’éclaire,
   et nous serons sauvés !

9 La vigne que tu as prise à l’Égypte,
tu la replantes en chassant des nations.
10 Tu déblaies le sol devant elle,
tu l’enracines pour qu’elle emplisse le pays.

11 Son ombre couvrait les montagnes,
et son feuillage, les cèdres géants ;
12 elle étendait ses sarments jusqu’à la mer,
et ses rejets, jusqu’au Fleuve.

13 Pourquoi as-tu percé sa clôture ?
Tous les passants y grappillent en chemin ;
14 le sanglier des forêts la ravage
et les bêtes des champs la broutent.

(R/) 15 Dieu de l’univers, reviens !

Du haut des cieux, regarde et vois :
visite cette vigne, protège-la,
16 celle qu’a plantée ta main puissante,
le rejeton qui te doit sa force.
17 La voici détruite, incendiée ;
que ton visage les menace, ils périront !

18 Que ta main soutienne ton protégé,
le fils de l’homme qui te doit sa force.
19 Jamais plus nous n’irons loin de toi :
fais-nous vivre et invoquer ton nom !

R/ 20 Seigneur, Dieu de l’univers,
   fais-nous revenir ; *
que ton visage s’éclaire,
   et nous serons sauvés.

ANTIENNE

Exultant de joie, vous puiserez les eaux aux sources du salut.

PSAUME : CANTIQUE D'ISAÏE (IS 12)

1 Seigneur, je te rends grâce : +
ta colère pesait sur moi, *
mais tu reviens de ta fureur
   et tu me consoles.

2 Voici le Dieu qui me sauve : *
j'ai confiance, je n'ai plus de crainte.
Ma force et mon chant, c'est le Seigneur ; *
il est pour moi le salut.

3 Exultant de joie,
   vous puiserez les eaux *
aux sources du salut.

4 Ce jour-là, vous direz :
   « Rendez grâce au Seigneur, *
proclamez son nom,
   annoncez parmi les peuples ses hauts faits ! »

Redites-le : « Sublime est son nom ! »+
5 Jouez pour le Seigneur, *
car il a fait les prodiges
   que toute la terre connaît.

6 Jubilez, criez de joie,
   habitants de Sion, *
car il est grand au milieu de toi,
   le Saint d'Israël !

ANTIENNE

Criez de joie pour Dieu, notre force ; acclamez le Dieu de Jacob.

PSAUME : 80

2 Criez de joie pour Dieu, notre force,
acclamez le Dieu de Jacob.

3 Jouez, musiques, frappez le tambourin,
la harpe et la cithare mélodieuse.
4 Sonnez du cor pour le mois nouveau,
quand revient le jour de notre fête.

5 C’est là, pour Israël, une règle,
une ordonnance du Dieu de Jacob ;
6 Il en fit, pour Joseph, une loi
quand il marcha contre la terre d’Égypte.

J’entends des mots qui m’étaient inconnus : +
7 « J’ai ôté le poids qui chargeait ses épaules ;
ses mains ont déposé le fardeau.

8 « Quand tu criais sous l’oppression, je t’ai sauvé ; +
je répondais, caché dans l’orage,
je t’éprouvais près des eaux de Mériba.

9 « Écoute, je t’adjure, ô mon peuple ;
vas-tu m’écouter, Israël ?
10 Tu n’auras pas chez toi d’autres dieux,
tu ne serviras aucun dieu étranger.

11 « C’est moi, le Seigneur ton Dieu, +
qui t’ai fait monter de la terre d’Égypte !
Ouvre ta bouche, moi, je l’emplirai.

12 « Mais mon peuple n’a pas écouté ma voix,
Israël n’a pas voulu de moi.
13 Je l’ai livré à son cœur endurci :
qu’il aille et suive ses vues !

14 « Ah ! Si mon peuple m’écoutait,
Israël, s’il allait sur mes chemins !
15 Aussitôt j’humilierais ses ennemis,
contre ses oppresseurs je tournerais ma main.

16 « Mes adversaires s’abaisseraient devant lui ;
tel serait leur sort à jamais !
17 Je le nourrirais de la fleur du froment,
je le rassasierais avec le miel du rocher ! »

PAROLE DE DIEU : (RM 14, 17-19)
Le royaume de Dieu ne consiste pas en des questions de nourriture ou de boisson ; il est justice, paix et joie dans l’Esprit Saint. Celui qui sert le Christ de cette manière-là plaît à Dieu, et il est approuvé par les hommes. Recherchons donc ce qui contribue à la paix, et ce qui nous associe les uns aux autres en vue de la même construction.
RÉPONS

R/ Que la paix de Dieu
garde nos pensées dans le Christ.

 

V/ Réjouissons-nous en tout temps. R/

 

V/ Tenons ferme dans la parole. R/

 

Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit. R/

ANTIENNE DE ZACHARIE

Dieu nous apporte le salut, œuvre d'amour de son coeur.

CANTIQUE DE ZACHARIE (LC 1)

68 Béni soit le Seigneur, le Dieu d'Israël,
qui visite et rachète son peuple.

69 Il a fait surgir la force qui nous sauve
dans la maison de David, son serviteur,

70 comme il l'avait dit par la bouche des saints,
par ses prophètes, depuis les temps anciens :

71 salut qui nous arrache à l'ennemi,
à la main de tous nos oppresseurs,

72 amour qu'il montre envers nos pères,
mémoire de son alliance sainte,

73 serment juré à notre père Abraham
   de nous rendre sans crainte,

74 afin que, délivrés de la main des ennemis, +
75 nous le servions dans la justice et la sainteté,
en sa présence, tout au long de nos jours.

76 Et toi, petit enfant, tu seras appelé
   prophète du Très-Haut : *
tu marcheras devant, à la face du Seigneur,
   et tu prépareras ses chemins

77 pour donner à son peuple de connaître le salut
par la rémission de ses péchés,

78 grâce à la tendresse, à l'amour de notre Dieu,
quand nous visite l'astre d'en haut,

79 pour illuminer ceux qui habitent les ténèbres
   et l'ombre de la mort, *
pour conduire nos pas
   au chemin de la paix.

INTERCESSION

Pour tous nos frères, prions le Maître de la vie :

 

Ceux qui s’éveillent, 
— qu’ils s’éveillent à toi.

 

Ceux qui vont au travail, 
— qu’ils travaillent pour toi.

 

Ceux qui restent dans leur maison, 
— qu’ils y restent avec toi.

 

Ceux qui rentrent du travail, 
— qu’ils se reposent auprès de toi.

 

Ceux qui sont malades ou désespérés, 
— qu’ils se tournent vers toi.

Ceux qui vont passer la mort, 
— qu’ils meurent en toi.

 
NOTRE PÈRE
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
ORAISON

Nous te prions, Seigneur, toi qui es la vraie lumière et le créateur de la lumière : garde-nous attentifs à ta loi pour que nous vivions dans ta clarté.

LECTURES DE LA MESSE
PREMIÈRE LECTURE
« Mon Dieu a envoyé son ange, qui a fermé la gueule des lions » (Dn 6, 12-28)

Lecture du livre du prophète Daniel

En ces jours-là,
    les hommes qui avaient comploté contre Daniel
se précipitèrent et le surprirent
en train de prier et de supplier en présence de son Dieu.
    Ils allèrent trouver le roi et lui dirent :
« N’as-tu pas fait mettre par écrit cette interdiction :
Tout homme qui, dans les trente jours à venir,
adressera une prière à un dieu
ou à un homme autre que le roi,
sera jeté dans la fosse aux lions ? »
Le roi répondit :
« Oui, c’est la décision que j’ai prise.
Et, selon la loi des Mèdes et des Perses,
elle est irrévocable. »
    Ils dirent alors au roi :
« Daniel, un des déportés de Juda,
ne tient compte ni de toi,
ni de ton interdiction, ô roi ;
trois fois par jour, il fait sa prière. »

    En apprenant cela, le roi fut très contrarié
et se préoccupa de sauver Daniel.
Jusqu’au coucher du soleil,
il chercha comment le soustraire à la mort.
    Les mêmes hommes revinrent à la charge auprès du roi :
« N’oublie pas, ô roi,
que, selon la loi des Mèdes et des Perses,
toute interdiction, tout décret porté par le roi est irrévocable. »
    Alors le roi ordonna d’emmener Daniel,
et on le jeta dans la fosse aux lions.
Il dit à Daniel :
« Ton Dieu, que tu sers avec tant de constance,
c’est lui qui te délivrera ! »
    On apporta une plaque de pierre,
on la plaça sur l’ouverture de la fosse ;
le roi la scella avec le cachet de son anneau
et celui des grands du royaume,
pour que la condamnation de Daniel fût irrévocable.
    Puis le roi rentra dans son palais ;
il passa la nuit sans manger ni boire,
il ne fit venir aucune concubine,
il ne put trouver le sommeil.
    Il se leva dès l’aube, au petit jour,
et se rendit en hâte à la fosse aux lions.
    Arrivé près de la fosse, il appela Daniel d’une voix angoissée :
« Daniel, serviteur du Dieu vivant,
ton Dieu, que tu sers avec tant de constance,
a-t-il pu te faire échapper aux lions ? »
    Daniel répondit :
« Ô roi, puisses-tu vivre à jamais !
    Mon Dieu a envoyé son ange,
qui a fermé la gueule des lions.
Ils ne m’ont fait aucun mal,
car j’avais été reconnu innocent devant lui ;
et devant toi, ô roi, je n’avais rien fait de criminel. »
    Le roi ressentit une grande joie
et ordonna de tirer Daniel de la fosse.
On l’en retira donc, et il n’avait aucune blessure,
car il avait eu foi en son Dieu.

    Le roi ordonna d’amener les accusateurs de Daniel
et de les jeter dans la fosse aux lions,
avec leurs enfants et leurs femmes ;
or, avant même qu’ils soient au fond de la fosse,
les lions les avaient happés et leur avaient broyé les os.
    Alors le roi Darius écrivit à tous les peuples,
nations et gens de toutes langues,
qui habitent sur toute la terre :
« Que votre paix soit grande !
    Voici l’ordre que je donne :
Dans toute l’étendue de mon empire,
on doit trembler de crainte devant le Dieu de Daniel,
car il est le Dieu vivant,
il demeure éternellement ;
son règne ne sera pas détruit,
sa souveraineté n’aura pas de fin.
    Il délivre et il sauve,
il accomplit des signes et des prodiges,
au ciel et sur la terre,
lui qui a sauvé Daniel de la griffe des lions. »

            – Parole du Seigneur.

CANTIQUE
(Dn 3, 68, 69, 70, 71, 72, 73, 74)

R/ À lui, haute gloire, louange éternelle ! (Dn 3, 57)

Et vous, le givre et la rosée, bénissez le Seigneur. R/

Et vous, le gel et le froid, bénissez le Seigneur. R/

Et vous, la glace et la neige, bénissez le Seigneur. R/

Et vous, les nuits et les jours, bénissez le Seigneur. R/

Et vous, la lumière et les ténèbres, bénissez le Seigneur. R/

Et vous, les éclairs, les nuées, bénissez le Seigneur. R/

Que la terre bénisse le Seigneur. R/

ÉVANGILE
« Jérusalem sera foulée aux pieds par des païens, jusqu’à ce que leur temps soit accompli » (Lc 21, 20-28)

Alléluia. Alléluia.
Redressez-vous et relevez la tête,
car votre rédemption approche.
Alléluia. (Lc 21, 28)

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

En ce temps-là,
Jésus disait à ses disciples :
    « Quand vous verrez Jérusalem encerclée par des armées,
alors sachez que sa dévastation approche.
    Alors, ceux qui seront en Judée,
qu’ils s’enfuient dans les montagnes ;
ceux qui seront à l’intérieur de la ville,
qu’ils s’en éloignent ;
ceux qui seront à la campagne,
qu’ils ne rentrent pas en ville,
    car ce seront des jours où justice sera faite
pour que soit accomplie toute l’Écriture.
    Quel malheur pour les femmes qui seront enceintes
et celles qui allaiteront en ces jours-là,
car il y aura un grand désarroi dans le pays,
une grande colère contre ce peuple.
    Ils tomberont sous le tranchant de l’épée,
ils seront emmenés en captivité dans toutes les nations ;
Jérusalem sera foulée aux pieds par des païens,
jusqu’à ce que leur temps soit accompli.
    Il y aura des signes dans le soleil, la lune et les étoiles.
Sur terre, les nations seront affolées et désemparées
par le fracas de la mer et des flots.
    Les hommes mourront de peur
dans l’attente de ce qui doit arriver au monde,
car les puissances des cieux seront ébranlées.
    Alors, on verra le Fils de l’homme venir dans une nuée,
avec puissance et grande gloire.

    Quand ces événements commenceront,
redressez-vous et relevez la tête,
car votre rédemption approche. »

            – Acclamons la Parole de Dieu.

La fin du monde :
Se garder des Nostradamus

Pour Jésus, inutile de nous tracasser au sujet de la fin du monde. Il juge inutile de nous la révéler. Il nous reste à être prêts et à aimer jusque-là. Peu importe la date. Au fond, pour le Seigneur, il est bien plus important de faire la volonté du Père dans notre vie quotidienne que de courir après les prophéties.

"Quand ces événements commenceront, redressez-vous et relevez la tête, car votre rédemption approche. "

101585-la-fin-du-monde-se-garder-des-nostradamus

Méditation de l'évangile du 28 novembre

Jésus nous met en garde contre les faux prophètes qui, à chaque génération, surgissent. Aujourd'hui, les faux prophètes revêtent le visage de multiples idéologies mirobolantes.

“Et alors, si quelqu'un vous dit : Voici le Christ ici, Le voilà là, ne le croyez pas. Car il surgira de faux Christ et de faux prophètes ; et ils fourniront des signes et des prodiges pour égarer, s'il était possible, les élus. Pour vous, prenez bien garde : Je vous ai tout dit d'avance”

“Voyez le figuier et tous les arbres ; quand ils bourgeonnent déjà, à cette vue, vous connaissez par vous-mêmes que l'été est proche”

Soyez intelligents, nous dit le Seigneur : sachez interpréter les signes.

“De même, vous aussi,quand vous verrez ces choses arriver, sachez que le règne de Dieu est proche”

C'est le Fils de l'homme qui a le pouvoir de constituer le monde nouveau.

“Mais en ces jours-là, après cette détresse-là, le soleil sera obscurci, et la lune ne donnera plus sa lumière, et les astres tomberont du ciel, et les puissances qui sont dans les cieux seront ébranlées. Eh bien, c'est alors qu'on verra le Fils de l'homme venant des nuées, avec grande puissance et grande gloire ; c'est alors qu'Il enverra ses anges et rassemblera ses élus des quatre vents, de l'extrémité de la terre à l'extrémité du ciel”

Au fond, pour le Seigneur, il est bien plus important de faire la volonté du Père dans notre vie quotidienne que de courir après les prophéties.

Pour Jésus, inutile de nous tracasser au sujet de la fin du monde. Il juge inutile de nous la révéler. Il nous reste à être prêts et à aimer jusque là. Peu importe la date.

“Mais quand à ce jour-là ou à cette heure-là, personne ne sait quand ils arriveront, pas même les anges dans le ciel, pas même le Fils, personne absolument si ce n'est le Père”

Père Gabriel

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article