Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Bonne Fête aux : Jean et aux très Saintes Âmes du 27 décembre

com

Vendredi 27 décembre 2019

Fête du Jour et aux  Saints et Saintes du jour
Autres Fêtes du Jour
Bienheureuse Adelheidis  moniale et recluse à Tennenbach (✝ 1273)
Bienheureux Alfred Parto et Joseph-Marie Corbin Ferrer
martyrs de la guerre civile en Espagne (✝ 1936)
Bienheureux Esso  abbé de Beinwil (✝ 1130)
Sainte Fabiola  Veuve à Rome, fondatrice du premier hôpital d'Occident (✝ 399)
Bienheureux Francesco Spoto  martyr au Congo (✝ 1964)
Saint Jean Stone  martyr en Angleterre (✝ 1539)
Bienheureux Jean, Christian, Alain et Charles pères blancs martyrs en Algérie (✝ 1994)
Saint Maurice d'Apamée  Maurice, Photin, Théodore et leurs compagnons, martyrs près d'Apamée (✝ v. 298)
Sainte Nicarète  Vierge (✝ 440)
Bienheureux Odoardo Focherini martyr (✝ 1944)
Bienheureux Pierre Claverie et 18 compagnons martyrs en Algérie entre 1994 et 1996 (XXe siècle)
Bienheureuse Sára Salkaházi  religieuse martyre à Budapest (✝ 1944)
Saints Théodore et Théophane Martyrs de l'iconoclasme (IXe siècle)
Bienheureux Walton   (✝ 1156)
Saint Jean

Apôtre et Évangéliste
(† 103)

Saint Jean
Saint JeanO.D.M. pinxit

Dans l'Évangile et au sein du collège apostolique, saint Jean occupe une place de choix. Représentant l'amour, il marche à côté de Pierre, qui symbolise la doctrine. Jésus semble avoir réservé à cet Apôtre les plus tendres effusions de Son Coeur. Plus que tout autre, en effet, Jean, dont l'âme était pure et virginale, pouvait rendre amour pour amour au divin Maître. Le Sauveur prit plaisir à multiplier les occasions de témoigner envers Son cher disciple une prédilection singulière: il le fit témoin de la résurrection de la fille de Jaïre; il lui montra Sa gloire sur le Thabor, au jour de Sa transfiguration merveilleuse; mais surtout la veille de Sa Passion, à la dernière cène, Il lui permit de reposer doucement la tête sur Son Coeur divin, où il puisa cette charité et cette science des choses de Dieu, qu'il répandit dans ses écrits et au sein des peuples auxquels il porta le flambeau de l'Évangile.

Une des gloires de saint Jean fut d'être le seul, parmi les Apôtres, fidèle à Jésus dans Ses souffrances; il Le suivit dans l'agonie du Calvaire; il accompagna dans ces douloureux instants la Mère du Sauveur. Jésus, ayant vu Sa Mère au pied de la Croix, abîmée dans Sa tristesse, et près d'Elle saint Jean, Il dit à Marie: "Femme, voilà Votre fils!" Ensuite Il dit au disciple: "Voilà votre Mère!". L'Apôtre, en cette circonstance, nous disent les saints docteurs représentait l'humanité tout entière; en ce moment solennel Marie devenait la Mère de tous les hommes, et les hommes recevaient le droit de s'appeler les enfants de Marie.

Il était juste que saint Jean, ayant participé aux souffrances de la Passion, goûtât l'un des premiers les joies pures de la Résurrection. Le jour où le Sauveur apparut sur le rivage du lac de Génésareth, pendant que les disciples étaient à la pêche, saint Jean fut le seul à Le reconnaître. "C'est le Seigneur," dit-il à saint Pierre. Jean était donc bien, tout l'Évangile le prouve, le disciple que Jésus aimait, et Il l'aimait parce qu'il était vierge. Après l'Ascension et la Pentecôte, il ne s'éloigna pas de Jérusalem aussi promptement que les autres Apôtres; il vivait dans sa maison du mont Sion, en compagnie de Marie, célébrait devant Elle le Saint Sacrifice et Lui donnait chaque matin la Sainte Communion.

Abbé L. Jaud, Vie des Saints pour tous les jours de l'année, Tours, Mame, 1950

Saint Jean
Apôtre et évangéliste
(† v. 103)

Patron:
Imprimeurs-libraires
Lavandières
Libraires
Papetiers
Typographes
Dictons
A la Saint-Jean d'hiver, les feux sont grands.

Sainte Fabiola

Veuve à Rome, fondatrice du premier hôpital d'Occident (✝ 399)

Elle appartenait à une grande famille patricienne, la "gens" des Fabiens. Elle connut quelques écarts matrimoniaux, divorçant d'avec son mari légitime pour en épouser un autre. Tous deux ne tardèrent pas à mourir. Alors, publiquement, elle fit pénitence et dépensa son immense fortune pour fonder à Rome le premier hôpital en Occident et un accueil pour les pèlerins. Saint Jérôme, qui fut très impressionné par sa forte personnalité, en écrivit la biographie.
Commémoraison de sainte Fabiola, veuve romaine, qui, au témoignage de saint Jérôme, après divorce et remariage se soumit à la pénitence publique et la rendit parfaite pour le bénéfice des pauvres. Après plusieurs années passées en Terre sainte, elle mourut à Rome en 399, pauvre là où elle avait été riche.

Martyrologe romain 

Bienheureux Jean, Christian, Alain et Charles

pères blancs martyrs en Algérie (✝ 1994)

 

De 1994 à 1996, dix neuf religieux catholiques installés dans le pays et qui œuvraient auprès des populations locales, dans un dialogue de fraternité et de paix, ont été assassinés par les groupes terroristes.
Jean Chevillard, Alain Dieulangard, Christian Chessel et Charles Deckers, assassinés le 27 décembre 1994 dans leur presbytère.
Quatre pères blancs dont trois Français et un Belge, sont tués à Tizi Ouzou, au cœur de la Kabylie algérienne: le père Jean Chevillard (1925-1994), à la tête de l'ordre des pères blancs, le père Alain Dieulangard (1919-1994) -l'aîné-, le père Christian Chessel (1958-1994) et le père Charles Deckers (1924-1994) -Belge naturalisé algérien-
Ils étaient les amis de tous, pauvres et riches, jeunes et vieux, quelles que soient les croyances et les conditions de vie.
Heureux les artisans de paix: avec l'obstination et la patience des témoins ('martyrs') Jean, Christian, Alain et Charles ont semé l'esprit de justice, de fraternité et de bonheur...

La Kabylie rend hommage au Père Deckers et à ses amis.
Le 27 décembre 1994, la ville de Tizi Ouzou aura vécu un drame effroyable avec l'odieux assassinat de quatre Pères Blancs: Christian Chessel, Jean Chevillard, Alain Dieulangard et Charles Deckers.
Ce dernier a sacrifié presque toute sa vie au profit de la jeunesse de Tizi Ouzou qui fut consternée à l'époque par la tragique disparition du Père Deckers et de ses trois compagnons victimes du terrorisme aveugle qui s'était alors abattu sur tout le pays.
Comme pour immortaliser le souvenir du père Deckers et de ses compagnons, les anciens élèves des Pères Blancs de Tizi Ouzou ont décidé, en ce dixième anniversaire de cette horrible tragédie, de créer leur propre association dénommée El Maâouna (l'entraide), un nom symbole que portait, jadis, le fameux foyer culturel des Pères Blancs de Tizi Ouzou, où grandirent et s'épanouirent de nombreux jeunes de Kabylie devenus, aujourd'hui de hauts cadres de la nation. Visiblement émus par tant de gratitude et de reconnaissance de la part de la population kabyle, les parents des victimes, et notamment les quatre frères et sœurs du Père Charles Deckers, venus spécialement d'Anvers (Belgique), avaient bien du mal à exprimer leur peine, mais surtout leur fierté pour combattre un fait que la ville de Tizi Ouzou et la Kabylie tout entière n'auront pas oublié: le Père Deckers et ses compagnons pour "toute la bonté, la générosité et la solidarité dont ils ont fait preuve durant tout leur parcours, tout en sacrifiant leur vie pour un pays qu'ils ont tellement aimé, une Algérie qui, en fait, ne les a guère oubliés", pour reprendre une intervention très remarquée de l'Archevêque d'Alger, Mgr Tessier.
- La Kabylie n'a pas oublié le Père Charles Deckers
- les pères blancs, missionnaires d'Afrique
- il y a 10 ans Tizi Ouzou

- Promulgazione di Decreti della Congregazione delle Cause dei Santi, 27.01.2018, en italien, en anglais
- Annonce de la béatification de 19 de nos frères et sœurs, Communiqué des évêques d'Algérie.

Bienheureux Pierre Claverie et 18 compagnons

martyrs en Algérie entre 1994 et 1996 (XXe siècle)

 

- béatification de 19 martyrs de la guerre civile algérienne des années 1990, l’archevêque d’Alger a diffusé une lettre pastorale expliquant le sens de cette démarche qui est aussi un signe adressé à tout le peuple algérien, martyrs d’Algérie: le message de Mgr Desfarges (en pdf)
- Promulgazione di Decreti della Congregazione delle Cause dei Santi, 27.01.2018, en italien, en anglais

- Annonce de la béatification de 19 de nos frères et sœurs, Communiqué des évêques d'Algérie.
- Les martyrs d'Algérie béatifiés le 8 décembre 2018.
Mgr Pierre Claverie, évêque d'Oran depuis octobre 1981, a été assassiné le 1er août 1996, à 58 ans, dans l'explosion d'une bombe déposée devant son évêché. L'attentat était intervenu peu après la visite en Algérie du ministre français des affaires étrangères, Hervé de Charette, qui s'était rendu sur les tombes des sept moines français de Tibhirine.
Les sept moines cisterciens de Tibhirine, eux, ont été enlevés en mars 1996 dans leur monastère de Notre-Dame de l'Atlas. Leur mort a été annoncé plusieurs semaines plus tard, par un communiqué du Groupe islamique armé (GIA). Seules les têtes des moines ont ensuite été retrouvées, le 30 mai 1996, au bord d'une route, non loin du monastère.
- Faire du dialogue une 'vertu' exigeante de vérité, Mgr Pierre Claverie (1938-1996)
- vidéo: 'Pierre et Mohamed', extraits de la pièce de théâtre basée sur le dialogue entre Pierre Claverie, évêque d'Oran et Mohamed son chauffeur.
- Les sept moines trappistes de Tibhirine, assassinés en 1996 en Algérie, vont être béatifiés. Leur martyre a été reconnu par l'Église. Le postulateur de leur cause, le frère Thomas Georgeon, se réjouit de cette nouvelle.
- vidéo: bande annonce du film 'des hommes et des dieux' réalisé par Xavier Beauvois avec Lambert Wilson et Michael Lonsdale.
- Outre l'ancien évêque d'Oran, Mgr Pierre Claverie, et les sept moines cisterciens trappistes de Tibhirine, dix autres religieux ont été assassinés durant la guerre civile algérienne. Moins connues, ces personnalités martyres de la foi, seront béatifiées, aux côtés de l'évêque d'Oran et des moines de Tibhirine.

Entre mai le 8 mai 1994 et le 10 novembre 1995, en pleine décennie noire pour l'Algérie en proie à de récurrents actes terroristes, six religieuses, un religieux, trois prêtres français, un prêtre belge ont été assassinés in odium fidei - en haine de la foi -.
L'épisode sanglant commence le 8 mai 1994 pour ces martyrs d'Algérie. Un religieux mariste âgé de 63 ans, le frère Henri Vergès, et une religieuse des petites sœurs de l'Assomption, sœur Paul-Hélène Saint-Raymond, perdent la vie.
'Ceux qui ont revendiqué leur meurtre ne peuvent s'approprier leur mort'
En plein quartier de la casbah, dans la bibliothèque diocésaine d'Alger dirigée par le frère Vergès, qui exerçait comme enseignant par ailleurs, trois assaillants font irruption, lui tirant deux balles dans la tête. Sœur Saint-Raymond, présente sur les lieux, est également visée. Celle qui vivait depuis 30 ans au Maghreb, était entrée au service du frère Vergès, une fois à la retraite. Le père Christian de Chergé, prieur de la trappe de Tibhirine, leur avait dédié une homélie empreinte d'espérance, le 17 juillet de la même année: 'Ce qui leur était arrivé, cette mort brutale, s'inscrivait dans une continuité dont les jalons devenaient lumineux. Ceux qui ont revendiqué leur meurtre ne pouvaient s'approprier leur mort'.
À l'automne 1994, le 23 octobre, deux autres religieuses sont assassinées à Bab El Oued, un quartier populaire d'Alger: les Espagnoles sœur Esther Paniagua Alonso et sœur Caridad Alvarez Martín, issues de la Congrégation des Augustines missionnaires.
L'hommage aux pères blancs
L'hiver qui suit, deux jours après Noël, le 27 décembre 1994, quatre pères blancs dont trois Français et un Belge, sont tués à Tizi Ouzou, au cœur de la  Kabylie algérienne: le père Jean Chevillard, à la tête de l'ordre des pères blancs, le père Alain Dieulangard - l'aîné-, le père Christian Chessel et le père Charles Deckers - Belge naturalisé algérien-, tous fins connaisseurs de la terre kabyle pour y avoir étudié ou séjourné maintes fois, avant même leur installation définitive.
Trois religieuses de Notre-Dame des Apôtres et des Petites Sœurs du Sacré-Cœur.
Ils sont suivis le 3 septembre 1995 par deux sœurs missionnaires de Notre-Dame des Apôtres, congrégation évangélisatrice en Afrique: sœur Angèle-Marie Littlejohn et sœur Bibiane Leclercq. Ces deux religieuses françaises qui ont vécu près de 35 ans en Algérie, ont perdu la vie dans le quartier de Belouizdad de la capitale. Elles se consacraient depuis 1964 au service de la formation des jeunes filles de ce quartier.
Le 10 novembre 1995, c'est au tour de sœur Odette Prévost, des petites Sœurs du Sacré-Cœur, d'être tuée dans la capitale. Née en 1932, cette institutrice était entrée à 21 ans chez les Petites Sœurs du Sacré-Cœur du Père de Foucauld.
À ces cinq dates qui font mémoire, s'ajoutent les 21 mai et 1er août 1996, respectivement dates des assassinats des sept moines de Tibéhirine et du dominicain évêque d'Oran, Mgr Pierre Claverie.
Le martyr est un témoin
Réagissant au décret pontifical du 26 janvier 2018, autorisant ces 19 béatifications, les évêques d'Algérie intégrés à la CERNA (Conférence épiscopale régionale d'Afrique du Nord)  - Mgr Paul Desfarges, archevêque d'Alger, Mgr Jean-Paul Vesco, évêque d'Oran, Mgr John MacWilliam, évêque de Laghouat, et le père Jean-Marie Jehl, administrateur de Constantine, ont exprimé leur profonde joie à l'idée de pouvoir faire mémoire de ces '19 frères et sœurs martyrs, témoins du plus grand amour qui soit: celui de donner sa vie pour ceux qu'on aime', dans un communiqué;  les évêques ont également tenu à rendre hommage 'aux 99 imams qui ont perdu la vie pour avoir refusé de justifier la violence'.
- Le Pape reconnait les martyres de Mgr Pierre Claverie et des moines de Tibhirine
- Mgr Jean-Paul Vesco, évêque d'Oran, salue la reconnaissance du martyre des moines de Tibhirine, de Mgr Claverie et de onze autres religieux français assassinés en Algérie entre 1994 et 1996.
- Monastère de Tibhirine

- les 19 bienheureux martyrs d'Algérie

Bienheureux Francesco Spoto

martyr au Congo (✝ 1964)

Francesco Spoto, supérieur général de la congrégation des missionnaires serviteurs des pauvres, fondée par le bienheureux Jacques Cusmano.
Bienheureux Francesco SpotoNé en 1924 à Raffadali en Italie, il fait ses études à l'institut de la congrégation des missionnaires serviteurs des pauvres et devient prêtre de cette congrégation en 1951 développant les œuvres d'aide à l'éducation des enfants des familles pauvres et des démunis. Ses qualités humaines font qu'il est élu supérieur général à 35 ans... Les années de son généralat sont marquées par une grande croissance de la congrégation et par de nouveaux engagements dont la mission de Biringi. En 1964 lors de la guerre civile qui sévit Francesco rend visite à ses frères restés coincés dans la mission; il est fait prisonnier avec eux, battu, il arrive à s'échapper mais meurt quelques jours plus tard.
- mort martyrisé le 27 décembre 1965 à Biringi (république démocratique du Congo)
- béatifié le 21 avril 2007 à Palerme (Italie) - site du Vatican
Bienheureux Francesco Spoto - site en italien
Père Francesco (François) Spoto - famille cusmanienne

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article