Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Verbe s'est fait chair (Jn 1, 1-18)

PREMIÈRE LECTURE
« C’est de celui qui est saint que vous tenez l’onction, et vous avez tous la connaissance » (1 Jn 2, 18-21)

          Mes enfants,
c’est la dernière heure
et, comme vous l’avez appris,
un anti-Christ, un adversaire du Christ, doit venir ;
or, il y a dès maintenant beaucoup d’anti-Christs ;
nous savons ainsi que c’est la dernière heure.
  Ils sont sortis de chez nous
mais ils n’étaient pas des nôtres ;
s’ils avaient été des nôtres,
ils seraient demeurés avec nous.
Mais pas un d’entre eux n’est des nôtres,
et cela devait être manifesté.
  Quant à vous,
c’est de celui qui est saint que vous tenez l’onction,
et vous avez tous la connaissance.
  Je ne vous ai pas écrit que vous ignorez la vérité,
mais que vous la connaissez,
et que de la vérité ne vient aucun mensonge.

     – Parole du Seigneur.

PSAUME
(Ps 95, 1-2a, 11-12a, 12b-13ab)
R/

Joie au ciel ! Exulte la terre !

Chantez au Seigneur un chant nouveau,
chantez au Seigneur, terre entière,
chantez au Seigneur et bénissez son nom !

Joie au ciel ! Exulte la terre !
Les masses de la mer mugissent,
la campagne tout entière est en fête.

Les arbres des forêts dansent de joie
devant la face du Seigneur, car il vient,
car il vient pour juger la terre.

ÉVANGILE
Le Verbe s'est fait chair (Jn 1, 1-18)

          Au commencement était le Verbe,
et le Verbe était auprès de Dieu,
et le Verbe était Dieu.
  Il était au commencement auprès de Dieu.
  C’est par lui que tout est venu à l’existence,
et rien de ce qui s’est fait ne s’est fait sans lui.
  En lui était la vie,
et la vie était la lumière des hommes ;
  la lumière brille dans les ténèbres,
et les ténèbres ne l’ont pas arrêtée.

          Il y eut un homme envoyé par Dieu ;
son nom était Jean.
  Il est venu comme témoin,
pour rendre témoignage à la Lumière,
afin que tous croient par lui.
  Cet homme n’était pas la Lumière,
mais il était là pour rendre témoignage à la Lumière.

          Le Verbe était la vraie Lumière,
qui éclaire tout homme
en venant dans le monde.
  Il était dans le monde,
et le monde était venu par lui à l’existence,
mais le monde ne l’a pas reconnu.
  Il est venu chez lui,
et les siens ne l’ont pas reçu.
  Mais à tous ceux qui l’ont reçu,
il a donné de pouvoir devenir enfants de Dieu,
eux qui croient en son nom.
  Ils ne sont pas nés du sang,
ni d’une volonté charnelle, ni d’une volonté d’homme :
ils sont nés de Dieu.
  Et le Verbe s’est fait chair,
il a habité parmi nous,
et nous avons vu sa gloire,
la gloire qu’il tient de son Père
comme Fils unique,
plein de grâce et de vérité.

          Jean le Baptiste lui rend témoignage en proclamant :
« C’est de lui que j’ai dit :
Celui qui vient derrière moi
est passé devant moi,
car avant moi il était. »
  Tous nous avons eu part à sa plénitude,
nous avons reçu grâce après grâce ;
  car la Loi fut donnée par Moïse,
la grâce et la vérité sont venues par Jésus Christ.

          Dieu, personne ne l’a jamais vu ;
le Fils unique, lui qui est Dieu,
lui qui est dans le sein du Père,
c’est lui qui l’a fait connaître.

  – Acclamons la Parole de Dieu.

Jésus est la Lumière des hommes

Et voici que Jésus, de par son origine, nous apporte une autre Vie, la sienne, la Vie même de Dieu. La Vie par excellence, dont l'essence même est Lumière et Connaissance… Nous voici donc plongés dans la Lumière de Dieu, par Lui, Jésus, Lumière des hommes.

nous avons vu sa gloire, la gloire qu'il tient de son Père comme Fils unique, plein de grâce et de vérité.

 


Méditation de l'évangile du mardi 31 décembre

Saint Jean l'Evangéliste, au début de son Evangile, nous présente Jésus comme la Lumière des hommes. Chose étrange, en Lui, Lumière et Vie se confondent.

"Dans le verbe était la vie et la vie était la Lumière des hommes, et la Lumière brille dans les ténèbres, et les ténèbres ne l'ont pas comprise"

Pour l'apôtre Jean, grâce à son union au Verbe, Jésus possède la Vie en lui-même. Elle fait tellement partie de Lui-même, qu'elle rejaillira en Lumière sur les hommes. Déjà notre vie humaine profonde, en face du néant ou de la vie végétale et animale, c'est de posséder cette lumière intérieure : notre raison, don si merveilleux.

Et voici que Jésus, de par son origine, nous apporte une autre Vie, la sienne, la Vie même de Dieu. La Vie par excellence, dont l'essence même est Lumière et Connaissance... Nous voici donc plongés dans la Lumière de Dieu, par Lui, Jésus, Lumière des hommes.

D'ailleurs, la Vie et la Lumière se confondent en Dieu. Il est Esprit, Intelligence, Lumière et Origine de toutes choses. Aussi, plus nous participons à la Vie de Dieu, plus nous recevons sa Lumière, plus notre vie devient intelligente. De là, cette affirmation de Jésus, l'Homme-Dieu, qui participe pleinement à la Vie de Dieu :

"Je suis la Lumière du monde !" Ce que nous pouvons traduire par : "Je suis l'Intelligence du monde !"

"Et la Lumière brille dans les ténèbres, et les ténèbres ne l'ont pas comprise"

Car l'homme reste libre. Normalement, la Lumière absorbe les ténèbres, mais chez l'homme libre, même la lumière peut être mise en échec...

Et pourtant, comme elle est belle et puissante à nos yeux, cette image de la lumière perçant les ténèbres. Car le feu de Dieu transforme notre raison et lui apporte la clarté de Dieu sur toutes choses. Sans cette Lumière du monde, notre vie n'est que ténèbres : ténèbres des philosophies du doute, ténèbres du mal, ténèbres de la souffrance innocente, ténèbres de la mort qui nous guette.

Nous sommes alors comme des aveugles sans point de repère, perdus en ce monde dans les ténèbres de l'absurde... Jésus veut rayonner cette Lumière sur tout homme. Il veut être notre Lumière dans les ténèbres.

A nous de répondre à cet appel, à nous de nous laisser illuminer par le Christ Jésus, aux heures de la prière silencieuse.


Père Gabriel

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :