Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Tous les Prophètes ont parlés d'Elie mais Elie et Jean-Baptiste sont: les messagers persécutés

com

 

Elie et Jean-Baptiste :
les messagers persécutés

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 17,10-13.


Descendant de la montagne, les disciples interrogèrent Jésus :
« Pourquoi donc les scribes disent-ils que le prophète Élie doit venir d'abord ? »
Jésus leur répondit : « Élie va venir pour remettre toute chose à sa place.
Mais, je vous le déclare : Élie est déjà venu ; au lieu de le reconnaître, ils lui ont fait tout ce qu'ils ont voulu. Et de même, le Fils de l'homme va souffrir par eux. »

Alors les disciples comprirent qu'il leur parlait de Jean le Baptiste.
 

 

Méditation de l'évangile du samedi 14 décembre

Elie et Jean-Baptiste ont été persécutés (et même tué, pour le Baptiste), parce qu'ils ont été les messagers intraitables de Dieu :
"De la même façon, le Fils de l'homme aussi doit souffrir de leur part !"
 
Et cela spécialement de la part des hommes en place qui craignent pour leur influence.


"Et comme ils descendaient de la montagne, Il leur défendit de raconter à personne ce qu'ils avaient vu, si ce n'est quand le Fils de l'homme serait ressuscité des morts"

Si Jésus insiste sur ce titre : "Le Fils de l'homme", c'est que ce titre le place comme l'arbitre des hommes. Il se donne comme les prémices de la moisson humaine, le premier des ressuscités !

Et ils gardèrent sa recommandation, se demandant entre eux ce que signifiait "quand Il serait ressuscité des morts"

Et c'est bien normal, les amis de Jésus ne comprennent rien à cette annonce de mort. Cette perspective du Messie souffrant leur échappe totalement : ils se demandaient entre eux ce que signifiait :"quand Il serait ressuscité des morts" 

"Et les disciples l'interrogèrent disant : que disent donc les scribes, qu'Elie doit venir d'abord ? Il répondit et dit :" Elie donc revient et il remettra tout en ordre ; pourtant... Je vous dis qu'Elie est déjà venu. Et ils ne l'ont pas reconnu, mais ils en ont agi envers lui comme ils ont voulu. De la même façon, le Fils de l'homme aussi doit souffrir de leur part !"

Jésus, en leur remettant sous les yeux le rôle difficile d'Elie persécuté et du nouvel Elie tué par Hérode, les amène à envisager sa propre mort. Là, les apôtres ne comprennent pas. Par contre ils ont fort bien saisi cette référence à Jean-Baptiste. Si ces témoins ont glissé cette réflexion pour authentifier leurs dires sur la résurrection, ce sont des faussaires vraiment doués ! …

Non, ils avouent tout simplement ne rien avoir compris à cette annonce. Matthieu précise la réponse de Jésus et éclaire le texte de Marc.

Elie et Jean-Baptiste ont été persécutés (et même tué, pour le Baptiste), parce qu'ils ont été les messagers intraitables de Dieu :"De la même façon, le Fils de l'homme aussi doit souffrir de leur part !" Et cela spécialement de la part des hommes en place qui craignent pour leur influence.

"Alors les disciples comprirent qu'Il leur avait parlé de Jean Le Baptiste"

Tout cela deviendra lumineux pour eux, mais seulement après la mort et la résurrection du Seigneur.

 

Père Gabriel

103126-elie-et-jean-baptiste-les-messagers-persecutes

Saint Augustin (354-430)
 

évêque d'Hippone (Afrique du Nord) et docteur de l'Église

Les Discours sur les psaumes, Ps 109; CCL 40, 1601-1603 (trad. bréviaire, 2e merc. Avent, rev. )

« Tous les prophètes, ainsi que la Loi, ont parlé jusqu’à Jean » (Mt 11,13)

Dieu a fixé un temps pour ses promesses, et un temps pour accomplir ce qu'il a promis. Le temps des promesses était le temps des prophètes,
 jusqu'à Jean Baptiste ; à partir de lui et jusqu'à la fin, c'est le temps d'accomplir ce qui a été promis. Il est fidèle, Dieu qui s'est fait notre débiteur, non en recevant quelque chose de nous, mais en nous promettant de si grandes choses. C'était peu de promettre : il a voulu encore s'engager par écrit, en dressant avec nous comme un contrat de ses promesses ; ainsi, lorsqu'il commencerait à s'acquitter de ses promesses, nous pourrions considérer dans l'Écriture l'ordre où devait se réaliser ce qu'il a promis. C'est pourquoi le temps de la prophétie, comme nous l'avons dit souvent, était la prédiction des promesses.
            Il a promis le salut éternel, la vie bienheureuse sans fin avec les anges, et l'héritage qui ne peut pas se flétrir (1P 1,4), la gloire éternelle, la douceur de son visage, la demeure de sa sainteté dans les cieux, et par la résurrection des morts, désormais aucune crainte de mourir. Telle est sa promesse, comme le but vers lequel se porte tout notre élan, et quand nous y serons parvenus, nous n'aurons plus rien à rechercher, plus rien à exiger.
            Et le plan selon lequel nous parviendrons à ce but final, il nous l'a montré par ses promesses et ses annonces. En effet, il a promis aux hommes la divinité, aux mortels l'immortalité, aux pécheurs la justification, aux humiliés la glorification.

 

 

OFFICE DES COMPLIES
INTRODUCTION

V/ Dieu, viens à mon aide,
R/ Seigneur, à notre secours.

Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
au Dieu qui est, qui était et qui vient,
pour les siècles des siècles.
Amen. (Alléluia.)

HYMNE : FERME MES YEUX POUR REVOIR TES MERVEILLES

J.F Frié — Chalet

Ferme mes yeux pour revoir tes merveilles
en ce moment que le jour fuit !
Allume dans la nuit
une clarté nouvelle !

Que le silence alentour me console
de la faiblesse de ma foi,
puisque j'écoute en moi
résonner ta parole !

Jusqu'à demain, si se lève l'aurore,
je t'abandonne mon esprit !
Ta grâce me suffit,
c'est elle que j'implore.
ANTIENNE

Fais lever sur nous la lumière de ta face.

PSAUME : 4

2 Quand je crie, réponds-moi,
Dieu, ma justice !

Toi qui me libères dans la détresse,
pitié pour moi, écoute ma prière !

3 Fils des hommes,
jusqu'où irez-vous dans l'insulte à ma gloire, *
l'amour du néant et la course au mensonge ?

4 Sachez que le Seigneur a mis à part son fidèle,
le Seigneur entend quand je crie vers lui.

5 Mais vous, tremblez, ne péchez pas ;
réfléchissez dans le secret, faites silence.

6 Offrez les offrandes justes
et faites confiance au Seigneur.

7 Beaucoup demandent :
« Qui nous fera voir le bonheur ? » *
Sur nous, Seigneur, que s'illumine ton visage !

8 Tu mets dans mon cœur plus de joie
que toutes leurs vendanges et leurs moissons.

9 Dans la paix moi aussi, je me couche et je dors, *
car tu me donnes d'habiter, Seigneur,
seul, dans la confiance.

ANTIENNE

Les ténèbres s’en vont, déjà brille la vraie lumière.

PSAUME : 133
1 Vous tous, bénissez le Seigneur,
vous qui servez le Seigneur,
qui veillez dans la maison du Seigneur
au long des nuits.

2 Levez les mains vers le sanctuaire,
et bénissez le Seigneur.
3 Que le Seigneur te bénisse de Sion,
lui qui a fait le ciel et la terre !
PAROLE DE DIEU : DT 6, 4-8A
Écoute, Israël : le Seigneur notre Dieu est l’Unique. Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de toute ta force. Ces commandements que je te donne aujourd’hui resteront gravés dans ton cœur. Tu les rediras à tes fils, tu les répéteras sans cesse, à la maison ou en voyage, que tu sois couché ou que tu sois levé.
RÉPONS

R/ En tes mains, Seigneur, je remets mon esprit.

 

V/ Tu es le Dieu fidèle qui garde son Alliance. R/

 

Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit. R/

 

ANTIENNE DE SYMÉON

Avant de connaître la mort, tu verras le Christ, ton Sauveur.

CANTIQUE DE SYMÉON (LC 2)

29 Maintenant, ô Maître souverain, +
tu peux laisser ton serviteur s'en aller
en paix, selon ta parole.

30 Car mes yeux ont vu le salut
31 que tu préparais à la face des peuples :

32 lumière qui se révèle aux nations
et donne gloire à ton peuple Israël.

ORAISON

Dieu éternel, tu as écouté la prière de ton Christ, et tu l’as délivré de la mort ; ne permets pas que nos cœurs se troublent, rassure-nous dans notre nuit, comble-nous de ta joie, et nous attendrons dans le silence et la paix que se lève sur nous la lumière de la Résurrection. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. Amen.

BÉNÉDICTION

Que le Seigneur nous bénisse,
qu’il nous accorde une nuit tranquille
et nous garde dans la paix. Amen.

HYMNE : SOUS L'ABRI DE TA MISÉRICORDE
Sous l'abri de ta miséricorde,
nous nous réfugions, Sainte Mère de Dieu.
Ne méprise pas nos prières
quand nous sommes dans l'épreuve,
mais de tous les dangers
délivre-nous toujours,
Vierge glorieuse, Vierge bienheureuse.
Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article